Les bienfaits du curcuma dans la lutte contre le cancer

10 juin 2017

D’une couleur flashy et à l’arôme puissant, le curcuma est bien plus qu’une simple épice. Des recherches soutiennent que parmi ses propriétés certaines sont une arme puissante dans la prévention et la lutte contre le cancer.

Nous le connaissons grâce à sa couleur voyante et à sa saveur forte, qui apporte une touche différente aux repas. Mais saviez-vous que le curcuma a la capacité de lutter contre le cancer ? Dans cet article nous vous expliquons certaines recherches liées aux propriétés de la curcumine, le composant principal de cette épice.

Le curcuma, un remède ancien

On le connaît sous différents noms (turméric, safran des Indes) et il provient de la plante Curcuma longue, originaire d’Inde. Cette épice est utilisée dans la région depuis des centaines d’années pour donner de la saveur aux plats et de nos jours ce n’est plus un ingrédient simplement utilisé dans les plats hindous, mais il s’est étendu au monde entier.

Ses propriétés médicinales ont également été reconnues. Plusieurs études scientifiques ont été réalisées pour connaître ses bienfaits et lors de ces recherches on a remarqué un bienfait du curcuma en particulier : il aide à lutter contre le cancer.

Mais il possède également la capacité de protéger le foie contre toutes les maladies potentielles qui affectent cet organe si important, surtout dans le cas de cirrhose hépatique. Cela est dû aux capacités anti-inflammatoires du curcuma.

Voir également : 5 recettes pour nettoyer le foie

Un article dans la revue Frontiers, a également indiqué que l’épice possédait de nombreuses propriétés curatives : elle est antimicrobienne, antioxydante et antivirale. De plus, elle aide à traiter les maladies dégénératives comme l’Alzheimer.

Curcumine : propriétés antitumorales

Consommer du curcuma régulièrement peut nous aider à éviter le cancer. Parmi les actions de cette épice dans l’organisme nous pouvons noter qu’elle prévient les dommages sur l’ADN et l’inflammation chronique. Comme si ce n’était pas assez, elle réduit les potentiels problèmes dans les cellules.

Les études ont démontré que la curcumine bloquait le développement du cancer, bien que l’on ne sache pas encore la dose nécessaire pour profiter de ces bienfaits. Certains médecins indiquent qu’elle devrait être de 3,6 grammes par jour pour détruire les cellules cancéreuses mitocondriales, interrompre le cycle de la maladie et éviter qu’elle ne continue de se répandre.

Selon les dernières découvertes, l’épice possède la capacité unique d’éviter l’invasion des cellules cancéreuses et qu’elles ne se répandent. Elle active également les protéines afin qu’elles bloquent la maladie de manière naturelle et ainsi éviter la formation de tumeurs. Par conséquent, les personnes chez qui l’on a détecté un cancer pourraient utiliser le curcuma pour prévenir la métastase.

Le prétraitement à la curcumine améliore également les effets des sessions de chimiothérapie ou de radiothérapie, surtout pour les cancer de l’ovaire ou du foie.

Un groupe de patient-e-s atteint-e-s du cancer du pancréas à un stade avancé a essayé un traitement à base de 400 mg de curcumine par jour afin de compléter les techniques médicales. Les tumeurs ont largement diminué et il n’y a eu aucun signe de toxicité dérivé de la consommation de cette épice.

Curcuma et cancer du sein

La Société Américaine du Cancer a publié plusieurs études en lien avec cette maladie qui tue des milliers de femmes chaque année. Le curcuma est l’une des « étoiles » dans les recherches pour lutter contre cette maladie.

Les scientifiques expliquent que la curcumine a la capacité d’augmenter un processus appelé apoptose. Il signifie essentiellement que les cellules cancéreuses s’autodétruisent lorsque l’environnement dans lequel elles se trouvent n’est pas apte à leur développement.

Le mécanisme d’action du curcuma est assez complexe car il implique des réactions moléculaires instantanées, mais il se résume essentiellement à une phrase : « si l’inflammation diminue, le cancer s’améliore ».

Les médecins affirment que cette épice est intéressante dans le traitement préventif pour ne pas souffrir de cette maladie, mais également chez les personnes qui ont déjà souffert de cancer. Cela est dû au fait qu’elle agit sur les cellules mères et qu’elle protège l’organisme des traitements oncologiques.

Comment pouvons-nous profiter des bienfaits du curcuma ?

Il existe plusieurs recettes contenant cette épice et qui, en plus d’être délicieuses, nous permettent de consommer de la curcumine pour prévenir le cancer. Voici plusieurs options :

Riz

 

L’un des plus grands représentant de la gastronomie hindoue. Mais attention car il est recommandé de l’utiliser pour le riz basmati ou à la vapeur, le plus nourrissant et digestible. Une fois cuisiné comme à votre habitude on ajoute une cuillère à café de curcuma. On peut également ajouter de la coriandre et du poivre noir.

Œufs

Les œufs frits ou brouillés avec une pointe d’huile d’olive sont assaisonnés avec une pincée de sel, un peu de poivre et du curcuma.

Légumineuses

Les lentilles épicées sont un plat très consommé en Inde. Une fois qu’elles sont bien cuites on les mélange avec de l’huile de coco, du poivre noir et du curcuma. On peut en faire de même avec les pois chiches ou les haricots.

On vous recommande de lire : Quels sont les bienfaits des pois chiches ?

Infusions

Une boisson rafraîchissante pour l’été peut être préparée avec la racine de la plante. Puis l’on ajoute du miel ou du jus de citron. Et quelques glaçons !

Smoothies

Avec une banane, du miel, du citron et du curcuma vous obtenez une très bonne combinaison pour vous nourrir et vous sentir en meilleure santé. Ajoutez du lait de coco et du gingembre râpé.

Lait doré

On le prépare avec une pâte de curcuma, de l’eau et de l’huile d’amande que l’on ajoute ensuite au lait (c’est encore mieux si c’est du lait d’amande), du miel et de la cannelle. On le boit tiède avant d’aller dormir et il soulage les douleurs musculaires et articulaires.

A découvrir aussi