Thyroïde : comment détecter les anomalies ?

26 mars 2015
Si elle est diagnostiquée de façon précoce et traitée, la maladie de la thyroïde ne nuit pas forcément à la qualité de vie.

La thyroïde est une glande qui contrôle différentes fonctions toutes très importantes de notre corps, comme le métabolisme par exemple.

Lorsque la glande thyroïde est affectée, de nombreux organes en subissent les conséquences, ce qui peut causer de graves problèmes de santé.

Selon les statistiques mondiales, les anomalies de la thyroïde affectent surtout les femmes, notamment après 40 ans, ou après une grossesse.

La fonction principale de la glande thyroïde est de produire trois hormones :

  • la thyroxine (T4)
  • la triiodothyronine (T3)
  • la calcitonine

Les hormones T4 et T3 sont celles qui sont liées au métabolisme de notre corps, et qui stimulent quasiment toutes les cellules qu’il contient. Le métabolisme va interagir avec de nombreuses fonctions vitales.

En prenant en compte que cette glande est aussi importante, il apparaît nécessaire de lui apporter le plus grand soin possible. Il faut identifier rapidement les anomalies. Attention, car ces dernières pourraient se convertir par la suite en un problème de santé très important.

Même si certains symptômes nous permettent directement de nous alarmer et d’identifier une anomalie précise de la glande thyroïde, il n’y a pas de symptôme clair qui puisse être détectable rapidement et révéler une altération de la glande dès sa formation.

Pour cette raison, les examens de laboratoire clinique jouent un rôle très important pour détecter ces troubles, car grâce à quelques tests simples, ils peuvent identifier toute altération de son fonctionnement.

Lisez aussi : Tout savoir sur les maladies de la thyroïde

Comment se diagnostique un problème de thyroïde ?

Un problème de thyroïde peut se détecter par analyse sanguine.

En premier lieu, l’histoire clinique du patient et ses antécédents familiaux sont analysés.

Ensuite, un examen physique, incluant une palpation du cou, est réalisé pour rechercher une première piste.

Enfin, le patient effectue un test analytique. C’est le moyen le plus sûr de détecter un trouble de la thyroïde, notamment à travers les taux d’hormone thyroïde et de TSH.

Si une anomalie est détectée durant cet examen, le patient pourra alors recevoir un traitement opportun.

Cela permettra de diminuer les symptômes, apprendre à les contrôler et à vivre avec une maladie qui, si elle est bien traitée, ne diminuera pas la qualité de vie de celui qui en souffre.

Quels sont les symptômes d’une anomalie thyroïdienne ?

Les altérations de la glande thyroïde ne sont pas faciles à détecter.

Comme nous l’avons déjà expliqué, les altérations de la glande thyroïde ne sont pas faciles à détecter, surtout dans les premiers temps de leur manifestation.

Les anomalies thyroïdiennes ont souvent des symptômes communs à d’autres maladies, qui amènent les professionnels de santé à les confondre avec d’autres troubles, plus légers, même s’ils peuvent être importants, comme le stress, la fatigue, la dépression ou la démence.

Pour cette raison, il est très important de se renseigner régulièrement. Consultez un médecin fréquemment afin de savoir si vous souffrez de symptômes liés à la thyroïde.

Celui-ci prescrira un examen complet qui permettra d’avoir un diagnostic clair et surtout, réalisé à temps.

Il est évident que certains des symptômes d’une anomalie thyroïdienne sont communs à d’autres troubles, mais si vous en souffrez de manière chronique et qu’ils affectent gravement votre qualité de vie, vous devez vous en préoccuper.

Vous allez également aimer lire : Comment détecter à temps les troubles de la thyroïde

Les altérations liées aux anomalies

Tous les types d’anomalie thyroïdienne provoquent des altérations dans notre métabolisme. Bien entendu, cela entraîne des troubles dans d’autres organes, qui dérivent généralement en graves problèmes de santé.

Chez les femmes, il est très fréquent qu’un trouble se manifeste en affectant le cycle menstruel, voire la fertilité. Bien connaître tous les symptômes de la thyroïde pourra vous permettre d’éviter des conséquences très graves.

Un cas d’hypothyroïdie non contrôlé pourra produire des problèmes de surpoids, de cholestérol élevé, voire de troubles cardiovasculaires.
Il engendrera également de la nervosité, de la dépression, un manque de dynamisme et de l’apathie.

D’autres symptômes qui nous permettent d’être alarmés à temps sont :

  • une pâleur et un gonflement du visage et des yeux
  • une augmentation de la transpiration et des crampes
  • une chute de cheveux importante
  • des altérations de la peau

Ces symptômes impactent clairement la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Ainsi, ils ne peuvent pas vivre une vie normale.

Beaucoup de patients n’ont pas idée de ce qui se produit dans leur corps. Cela rend difficile pour le professionnel de santé de détecter à temps un problème de thyroïde.

Il est donc très important d’être bien informé sur le sujet. Ainsi, vous pourrez  identifier les signes avant-coureurs d’une anomalie thyroïdienne, dès les premiers temps de leur manifestation.

Comme le risque s’accroît après les 40 ans, il faut réaliser des contrôles réguliers, tous les 5 ans.

De la même manière, les femmes enceintes doivent subir des contrôles réguliers. En effet, cela permet de prévenir d’éventuelles complications. Sachez que des complications sont susceptibles affecter tant la femme, que l’enfant pendant, ou après la grossesse.

  • Bouzo, M., Garcia, C., Bordier, L., Dupuy, O., & Mayaudon, H. (2011). Thyroïde. Annales d’Endocrinologie. https://doi.org/10.1016/j.ando.2011.07.021
  • Izembart, M. (1987). La thyroïde. Trait d’Union. https://doi.org/10.1016/S0980-9090(87)80058-7