Comment faire pousser des broméliacées : soins et recommandations

À première vue, cultiver des broméliacées semble être une tâche difficile. Cependant, ces plantes d'apparence tropicale sont faciles à cultiver, nécessitent peu d'entretien et résistent à diverses conditions météorologiques et environnementales.
Comment faire pousser des broméliacées : soins et recommandations

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2023

Avec le nom scientifique que génère Bromeliaceae, c’est une épiphyte qui apporte des couleurs éclatantes au jardin intérieur. Elle est connue pour son beau feuillage, avec des feuilles qui varient dans les tons de rouge, vert, orange, violet et jaune.

En tant que tel, elle n’a pas besoin de sol pour pousser. Elle peut s’accrocher aux arbres ou à d’autres objets ; de même, il est possible de la planter dans des sols peu profonds. Quels soins nécessite-t-elle ? Où faut-il les planter ?

Principales caractéristiques des broméliacées

Les broméliacées sont des plantes vivaces appartenant à la famille des Broméliacées. Elles sont originaires d’Afrique de l’Ouest, mais sont actuellement réparties en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Amérique centrale. On estime qu’il en existe environ deux mille espèces, bien que les genres Guzmania, Neoregelia et Vriesea soient les plus connus.

Comme le souligne un article d’Ecology and Evolution, ces plantes ont une croissance lente et ont tendance à préférer les habitats à forte pluviométrie et humidité. Il leur faut environ trois ans pour mûrir et fleurir, bien que certaines espèces aient besoin de plus de temps.

Comment faire pousser des broméliacées: soins et recommandations
Il existe de nombreuses espèces différentes de broméliacées.

Bien qu’elles soient épiphytes – car elles poussent généralement sur l’écorce des arbres dans les zones de jungle -, elles sont également cultivées à des fins ornementales. Elles sont généralement de petite taille, bien qu’elles puissent mesurer jusqu’à un mètre de hauteur.

Elles ont des feuilles lancéolées dont les nuances varient selon le sexe. Certaines ont des couleurs vertes, mais d’autres varient du rose au violet et au gris. De plus, ses fleurs ont des couleurs intenses et vives, qui peuvent varier du rouge au fuchsia, orange ou rose.

Types de broméliacées

Comme nous l’avons mentionné, il existe plus de deux mille espèces de broméliacées. La plupart sont des épiphytes et se trouvent dans leurs aires de répartition d’origine, c’est-à-dire les régions tropicales des Amériques. Même ainsi, il existe des espèces communes qui peuvent être cultivées dans les jardins. Les plus populaires sont les suivants :

  • Guzmania : comprend les espèces les plus courantes, telles que G. lingulata, G. zahnii, G. Guzmania sanguinea et G. monostachia. Elles ont généralement de longues feuilles plates de couleur vert vif. Ses fleurs peuvent être rouge vif, jaune, orange, rose ou violet, selon l’espèce.
  • Neoregelia : est un genre très diversifié de broméliacées. Elles sont surtout utilisées comme plantes d’intérieur, car leurs feuilles sont assez frappantes, avec des couleurs allant du rose au violet.
  • Vriesea : caractérisée par un feuillage panaché et des fleurs ressemblant à des plumes. Il englobe des espèces populaires telles que V. splendens et l’hybride Vreisea ‘Fireworks’.
  • Ananas comosus : est le genre qui comprend l’ananas commun. Elle a des feuilles araignées et un épi de fleur sur lequel poussent des ananas miniatures.

Soins et recommandations pour la culture des broméliacées

La première chose à garder à l’esprit lors de la culture des broméliacées est qu’un sol épais ou trop profond n’est pas nécessaire, bien au contraire. En jardinage, des mélanges d’écorce, de mousse ou d’autres matières organiques sont souvent utilisés. De plus, un pot peu profond est la meilleure option.

Bien sûr, vous devez créer des conditions spécifiques pour que la plante mûrisse et s’épanouisse. Cela peut être déterminé par la lumière, la température, l’humidité et la nourriture. En général, elles ne nécessitent pas beaucoup d’entretien et se portent bien dans les climats tropicaux, chauds et tempérés.

Il est possible de cultiver des broméliacées sans terre. Pour ce faire, la plante doit être attachée à un objet lui permettant de rester debout.

Lumière

Lorsque vous cultivez des broméliacées, gardez à l’esprit que vous devez leur fournir une lumière vive et indirecte, surtout si elles ont des feuilles raides et dures. S’il s’agit de variétés à feuilles molles et sans épines, les niveaux de lumière devraient être un peu plus bas.

À l’approche de la période de floraison, une exposition accrue à la lumière peut optimiser le processus. Dans tous les cas, il faut vérifier que les autres conditions sont adéquates.

Quel sol ?

Lorsqu’il s’agit de cultiver des broméliacées à l’intérieur, le sol idéal est généralement constitué de deux tiers de terre à base de tourbe et d’un tiers de sable. Cela permet de retenir l’humidité, mais aussi de garantir son drainage. D’autres mélanges sont le charbon de bois, les mousses et ceux pour orchidées.

Alors que certains préfèrent les planter dans des pots peu profonds, il y a ceux qui les montent sur des bûches, des planches et des surfaces similaires. Dans ces derniers cas, il faut un support pour la plante.

Eau

Comment faire pousser des broméliacées: soins et recommandations
Brumiser les feuilles avec de l’eau est un bon moyen de maintenir la santé de votre broméliacée.

L’une des raisons pour lesquelles cette plante est considérée comme résistante est qu’elle peut résister à des conditions de sécheresse. Bien que son milieu naturel soit humide, il ne nécessite pasbeaucoup d’arrosage. En fait, dans leur phase de croissance, ils doivent être arrosés avec parcimonie sur une base hebdomadaire. En hiver, les arrosages doivent être réduits.

La racine de la plante est sensible à la pourriture, il ne devrait donc pas y avoir d’eau stagnante. La clé est d’attendre que la surface du sol soit sèche au toucher avant d’arroser à nouveau. D’autre part, il est pratique de pulvériser les feuilles à l’aide d’un atomiseur.

Température et humidité

Les broméliacées préfèrent souvent des températures comprises entre 60 et 85 degrés Fahrenheit. Elles ne résistent généralement pas aux températures trop froides, elles ont donc besoin de protection en hiver.

Bien que certaines soient résistantes à des environnements jusqu’à 20°F, elles ne doivent pas être exposées à des environnements inférieurs à 40°F. L’humidité recommandée pour sa croissance est comprise entre 40 et 50 %.

Engrais

L’un des grands avantages de la culture des broméliacées est qu’elles ne nécessitent généralement pas d’engrais. Souvent, la plante se porte bien avec l’arrosage seul. Cependant, l’engrais liquide peut être appliqué à moitié dilué au stade de la croissance. Si la plante est sur le point de fleurir, l’utilisation de ces produits peut être contre-productive.

Culture en plein air

Certaines considérations particulières doivent être prises si vous souhaitez cultiver des broméliacées à l’extérieur. Il est préférable d’opter pour des pots peu profonds, car en hiver, il est préférable de les déplacer à l’intérieur pour éviter la pourriture.

De plus, il est possible de les cultiver sous un arbre ombragé ou dans toute plante qui parvient à éviter le contact direct avec la lumière du soleil. Trop de lumière a tendance à brûler les feuilles. La question de l’irrigation ne doit pas être ignorée, car une humidité élevée détériorera la plante. Assurez-vous qu’il y a un bon drainage.

Nuisibles

Il est peu probable que les broméliacées soient attaquées par un ravageur. La plupart du temps , ils développent des maladies dues à un arrosage excessif ou à une exposition excessive à la lumière directe du soleil.

Multiplication

La façon habituelle de multiplier les broméliacées est à partir de leurs bourgeons. Sa culture est généralement plus difficile à partir de graines. Dans tous les cas, si cette dernière option est choisie, il est recommandé que ce soit en hiver.

Que faut-il retenir de la culture des broméliacées ?

En raison de leurs fleurs aux couleurs voyantes, les broméliacées sont souvent préférées comme plantes d’intérieur ou de jardin. Leur croissance est lente et il peut falloir environ trois ans avant qu’elle ne fleurisse. Une fois qu’elles fleurissent, la plante mère meurt généralement. Cependant, elle repousse à partir de ses pousses.

En général, peu de soins sont nécessaires pour la maintenir en parfait état. Un arrosage modéré et une lumière indirecte sont essentiels. De plus, il est pratique de les planter dans de petits pots, avec un bon système de drainage, qui peuvent être ramenés à l’intérieur de la maison pendant l’hiver. Oserez-vous la cultiver ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment rendre la vigne solide ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment rendre la vigne solide ?

L'attractivité d'une vigne ne s'apprécie que tant qu'elle reste forte. Comment y parvenir ? Il existe plusieurs façons. Découvrez-les !



  • Ladino G, Ospina-Bautista F, Estévez Varón J, Jerabkova L, Kratina P. Ecosystem services provided by bromeliad plants: A systematic review. Ecol Evol. 2019 May 29;9(12):7360-7372. doi: 10.1002/ece3.5296. PMID: 31380056; PMCID: PMC6662323.
  • Cach-Pérez MJ, Andrade JL, Chilpa-Galván N, Tamayo-Chim M, Orellana R, Reyes-García C. Climatic and Structural Factors Influencing Epiphytic Bromeliad Community Assemblage along a Gradient of Water-Limited Environments in the Yucatan Peninsula, Mexico. Tropical Conservation Science. 2013;6(2):283-302. doi:10.1177/194008291300600209
  • NCBI Taxonomy: a comprehensive update on curation, resources and tools. Database (Oxford). 2020: baaa062. PubMed: 32761142 PMC: PMC7408187.
  • Bromeliads. University of Florida Institute of Food & Agricultural Sciences.
  • Schiappacasse, Flavia, et al. Ethylene Spray Influences Flowering of the Chilean Bromeliad Fascicularia Bicolor. Idesia (Arica), 2016, pp. 0–0. doi:10.4067/S0718-34292016005000027
  • Bromeliads. University of Wisconsin-Madison Extension.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.