Des traitements naturels au syndrome du côlon irritable

11 septembre 2014
Nos intestins ont du mal à absorber les aliments gras, c'est pourquoi il convient de minimiser leur consommation tant que nous n'allons pas mieux.

Le syndrome du côlon irritable, est une inflammation touchant le gros intestin causant de fortes douleurs, des diarrhées, ou encore des selles contenant du sang. Cette maladie peut même provoquer des ulcères cancéreux si elle n’est pas prise à temps. De même, lorsqu’il est touché par ce syndrome, l’organisme a tendance à rejeter tous les aliments, ne faisant ainsi qu’accroître les symptômes de cette maladie.

Bien qu’il n’existe aucun véritable médicament pour venir à bout de cette maladie, certains traitements vous permettront d’avoir une meilleure qualité de vie. C’est d’ailleurs ce que nous voulons vous présenter aujourd’hui. Vous trouverez dans cet article une liste des aliments que vous devez éviter lorsque vous souffrez du syndrome du côlon irritable.

Le chocolat

Venant de la graine du cacaotier, le chocolat a la propriété de stimuler les systèmes nerveux et digestif. Aussi, si vous souffrez de colopathie fonctionnelle, le chocolat vous provoquera des coliques et des diarrhées.

Les graines et les légumineuses

Ce groupe d’aliments comprend, les haricots blancs, les lentilles, les pois chiches, le blé, et les petits pois. Leur consommation n’est pas tolérée par les personnes souffrant de côlon irritable, de par leur haute teneur en fer et en fibres insolubles. En effet, en manger causerait des constipations ou des coliques.

Les produits laitiers

LAIT1

Les produits laitiers sont l’un des principaux ennemis du système digestif pour les personnes souffrant de colopathie fonctionnelle. En effet, leur forte teneur en lactose les rend très difficiles à digérer pour ces patients.

Les agrumes

Nous faisons plus spécifiquement référence au citron, à l’orange et à la mandarine qui auraient tendance à être difficilement digérés par les personnes souffrant de côlon irritable. Bien que leurs effets soient de proportions moindres que les autres aliments de cette liste, nous vous conseillons d’éviter d’en consommer.

Les aliments gras

Dans ce groupe d’aliments, nous retrouvons par exemple les fritures. De plus, bien qu’il fût mentionné dans la partie produits laitiers, il est aussi important de savoir que le lait est un aliment gras. Le rendant ainsi d’autant plus difficile à digérer.

La banane

BANANE

La banane verte, riche en potassium et en glucides, est l’un des aliments allant le plus à l’encontre du bon fonctionnement du côlon. En effet, cette dernière peut occasionner des constipations rendant ainsi plus difficile l’évacuation des selles, qui contiendront souvent du sang.

Les aliments en conserves

Les conservateurs sont contre-indiqués dans les cas de syndrome du côlon irritable. C’est pour cela qu’il vaut mieux éviter les aliments industriels, en conserves ou encore en bocaux. En effet, afin d’augmenter la longévité de ces produits, les industriels y incorporent des conservateurs en grande quantité.

L’alcool

Il n’est pas surprenant de voir que l’alcool soit un véritable ennemi pour les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable. En effet, les boissons alcoolisées irritent l’appareil digestif, aggravant ainsi les symptômes de la maladie. C’est donc pour cela que les personnes atteintes de colopathie fonctionnelle doivent éliminer de leur régime alimentaire vins, bières, rhum, whisky et assimilés.

Les boissons gazeuses

Les boissons gazeuses

Les boissons gazeuses font partie des aliments non recommandés, car leur gaz peuvent provoquer des inflammations de l’estomac.

La caféine

Ici, nous ne parlons pas seulement du café, mais aussi des boissons énergisantes. En effet, toutes ces boissons contiennent un haut pourcentage de caféine, sans pour autant apporter quelconques propriétés nutritives à l’organisme. En général, ces boissons causent des constipations et une déshydratation rapide.

Souvenez-vous…

Vous pouvez penser, à en voir par cette très longue liste, qu’une personne atteinte de colopathie fonctionnelle ne peut absolument rien manger. Cependant, vous pourriez aussi voir cette situation d’une autre manière. En effet, cette liste vous donne l’occasion d’élaborer un régime alimentaire adéquat à l’amélioration de votre qualité de vie. Vous pouvez ainsi vous renseigner sur des méthodes alternatives à la préparation de vos repas afin de diminuer les effets négatifs du syndrome du côlon irritable. Par exemple, vous pouvez essayer de trouver du lait sans lactose, disponible désormais dans les supermarchés, et qui sera beaucoup plus facile à digérer.

A découvrir aussi