11 signes d’intoxication du foie

· 27 décembre 2018
Le foie est un organe important du corps humain. Mais il est si sensible qu'il peut être facilement affecté par des processus inflammatoires, des médicaments, défauts génétiques, substances industrielles toxiques et même par certains éléments naturels.

Le foie est l’organe principal qui intervient dans le travail d’épuration des nutriments, des médicaments et d’autres substances toxiques. En d’autres termes, c’est un excellent filtre qui sépare les nutriments toxiques avant qu’ils n’atteignent le sang et les autres tissus. Cependant, chez certaines personnes, certaines substances ne peuvent pas être purifiées et cela provoque une intoxication du foie.

Qu’est ce que l’intoxication du foie ?

L’hépatotoxicité se définie comme une lésion du foie causée par l’exposition à un médicament ou à certains agents non pharmacologiques.

La capacité du foie à filtrer les substances le rend vulnérable aux phénomènes de toxicité.

Actuellement, l’intoxication du foie représente un problème de santé important aux Etats-Unis et en Europe. L’augmentation du nombre de personnes atteintes de cette pathologie a entraîné la suspension et le retrait de certaines substances du marché dans le but de stopper le problème.

Parmi les toxines hépatiques, on retrouve :

  • Un grand nombre de médicaments (principalement des antibiotiques et des anti-inflammatoires)
  • Certaines substances industrielles ou naturelles (par exemple : les champignons, le thé vert en cas de consommation excessive, etc…) qui provoquent une réaction anormale dans le corps.

Découvrez aussi : 7 signes qui vous alertent sur une intoxication du foie

Quels sont les symptômes ?

femme souffrant d'une intoxication alimentaire

 

Les symptômes sont très similaires aux cas d’hépatite virale.

Dans le cas d’une intoxication du foie due à des médicaments, on retrouve certains symptômes typiques des maladies hépatiques, c’est-à-dire des maladies qui empêchent le foie de fonctionner correctement.

Parmi les symptômes les plus courants, on retrouve :

  • Une peau jaunie
  • Des nausées ou vomissements
  • Une changements de couleur des selles
  • Des urines plus foncées que d’habitude
  • Une fatigue chronique
  • Des douleurs abdominales et des gonflements
  • De la fièvre
  • Une perte d’appétit
  • Des démangeaisons
  • L’apparition d’hématomes

Chez certaines personnes, aucun symptôme ne se manifeste. Cependant, cette maladie est habituellement identifiée quelques heures après l’exposition à certaines toxines hépatiques prévisibles.

A l’inverse, dans le cas de substances toxiques hépatiques imprévisibles, les symptômes peuvent prendre des semaines, voire des mois.

Quels produits sont liés à l’intoxication du foie ?

Les médicaments

certains médicaments peuvent provoquer une intoxication du foie

 

Une liste des médicaments avec une toxicité avérée pour le foie a été réalisée par une agence espagnole de pharmacovigilance, en collaboration avec le gouvernement espagnol. Elle peut être utile pour vérifier si les médicaments à base de plantes médicinales que nous consommons peuvent être nocifs pour notre santé.

Les compléments nutritionnels et herboristes

Contrairement à ce que beaucoup pensent, certains remèdes à base de plantes présentent un risque de toxicité pour le foie. Les produits combinés sont également déconseillés.

En voici quelques un :

  • Morinda citrifollia
  • Viscus album
  • Valeriana officinalis Cinnamomum camphora
  • Aloe vera
  • Glycine max

Les champignons

Certains champignons contiennent des toxines. Ce sont des toxines hépatotoxiques, c’est-à-dire qu’elles provoquent la mort des cellules et des tissus du foie et des reins.

Leurs effets peuvent inclure :

  • Douleurs de l’estomac
  • Vomissements
  • Nausées
  • Hémorragies

Sans soins médicaux appropriés, la mort peut résulter d’un arrêt cardiaque en deux jours.

Les drogues et les agents chimiques

 

Parmi ces substances, on retrouve la cocaïne, l’ecstasy, les pesticides, les herbicides, le chlorure de vinyle et les aliments contaminés.

Nous vous recommandons également l’article suivant : 7 super aliments qui vous aideront à dépurer le foie de façon naturelle

Comment réaliser le diagnostic ?

Il n’y a pas de preuve concrète pour diagnostiquer définitivement l’existence d’une hépatite toxique.

C’est pourquoi, en raison de la similitude des symptômes, il est nécessaire d’effectuer quelques tests médicaux pour exclure qu’il s’agit de la conséquence d’une hépatite due à un virus ou à une autre cause.

Traitement

 

En dehors de l’acétyl-cystéine, une substance qui permet de purifier le foie de ses toxines en cas d’empoisonnement par l’administration de grandes quantités de paracétamol, il n’existe pas de traitement spécifique ou d’antidote miracle pour contrer le problème.

Une mesure fondamentale consiste à éliminer la substance suspecte, à traiter les symptômes tels que les vomissements, à se reposer et à éviter les substances qui compliquent le tableau clinique.

Dangers

Les symptômes de toxicité hépatique s’améliorent habituellement à partir de la suspension de la substance toxique.

Cependant, si la maladie ne s’arrête pas, elle peut provoquer une insuffisance hépatique irréversible, donnant suite à une cirrhose.

Comme vous le voyez, les conséquences d’une intoxication du foie peuvent être graves. Par conséquent, il est important d’identifier rapidement les symptômes liés à cette pathologie afin d’éviter les complications de santé.

Si vous avez identifié des signes, n’hésitez pas à consulter le médecin.

 

  • Andrade, R. J., M. I. Lucena, and M. García-Cortés. “Hepatotoxicidad por infusión de hierbas.” Gastroenterología y hepatología 25.5 (2002): 327-332.
  • Bessone, F., and H. Tanno. “Hepatotoxicidad inducida por antiinflamatorios no esteroides.” Gastroenterología y hepatología23.4 (2000): 200-205.
  • García-Cortés, M., et al. “Hepatotoxicidad secundaria a” productos naturales”: análisis de los casos notificados al Registro Español de Hepatotoxicidad.” Revista Española de Enfermedades Digestivas 100.11 (2008): 688-695.
  • Marino, Carlo, et al. “Hepatotoxicidad por drogas: reporte de un caso y revisión de literatura.” Rev. méd. Maule 26.2 (2010): 103-109.
  • Tejada Cifuentes, Francisco. “Hepatotoxicidad por fármacos.” Revista Clínica de Medicina de Familia 3.3 (2010): 177-191.