Comment détecter à temps et traiter une infection vaginale

· 11 octobre 2015
Même si cela peut vous paraître surprenant, le yaourt nature contient des composés probiotiques qui nous aident à restaurer l'équilibre de notre flore vaginale, et à lutter contre de nombreuses infections.

Les infections vaginales, également appelées « vaginites », sont des affections très courantes chez les femmes, dont les causes et les symptômes sont divers.

On estime que toutes les femmes vont souffrir, au moins une fois dans leur vie, d’une infection vaginale. Il est donc très important d’y faire attention, d’autant plus lorsqu’on sait qu’elles peuvent donner naissance à d’autres troubles bien plus graves.

Le fait d’avoir une vie sexuelle active est l’un des facteurs qui déclenchent la survenance régulière de vaginites.

Cependant, les infections vaginales peuvent également être provoquées par une mauvaise hygiène intime, par des changements hormonaux, ou par le port de sous-vêtements inadaptés, entre autres.

Quelles sont les femmes les plus touchées par les vaginites ?

Femmes-touchees-par-les-vaginites-500x334

Les infections vaginales ont deux facteurs déclencheurs majeurs : le fait d’avoir une vie sexuelle active (et donc l’infection par la transmission sexuelle) et un organisme qui favorise la prolifération de bactéries et de champignons, qui se trouvent généralement dans la région anale.

Les cas les plus fréquents de vaginites, sont ceux provoqués par les bactéries qui se situent dans le côlon, et qui entrent en contact avec le vagin d’une femme lorsque celle-ci effectue sa toilette intime de l’arrière vers l’avant.

Les infections dues aux champignons ou aux levures qui se développent dans le vagin sont également très communes.

Les symptômes des infections varient en fonction des femmes et de la nature de leur infection. Cependant, la majorité d’entre elles provoquent des douleurs, des gênes, des inflammations et des sécrétions vaginales jaunâtres, à l’odeur désagréable.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez : Ce que votre flux vaginal peut vous révéler sur votre santé

Comment détecter une infection vaginale à temps ?

A l’époque de l’adolescence, et durant l’âge adulte, il est normal que les femmes remarquent des petites tâches blanches ou légèrement jaunes sur leurs sous-vêtements.

Ce type de sécrétions vaginales permet de nettoyer et d’humidifier le vagin. Voici d’autres éléments pour reconnaître ce type de flux :

  • Une couleur blanche, ou un peu trouble.
  • Pas d’odeur ou une odeur légèrement salée.
  • L’ovulation augmente son volume et sa consistance, qui est proche du blanc d’œuf.

Lorsque ces sécrétions vaginales que nous venons de vous décrire sont altérées, et qu’elles s’accompagnent d’autres symptômes physiques, il est fort probable que vous souffriez d’une infection vaginale.

Infection-500x333

Voici les signaux d’alarme qui doivent vous permettre de reconnaître une infection vaginale :

  • Une odeur vaginale forte
  • Des démangeaisons dans la zone vaginale
  • Des brûlures urinaires
  • Des douleurs ou des irritations urinaires ou sexuelles
  • Des sécrétions vaginales de couleur marron, verte, ou jaunâtre

Lorsque ces symptômes se maintiennent pendant un moment dans l’organisme, et que rien n’est mis en place pour les éliminer, il peut y avoir un risque élevé que la vaginite se propage dans le col de l’utérus, qu’elle l’enflamme, et qu’elle provoque un ulcère à cause de la présence d’un champignon, de bactéries ou d’un virus.

Il est donc fondamental de consulter immédiatement un médecin, face à la moindre altération.

Comment peut-on traiter une infection vaginale ?

Toutes les infections vaginales peuvent être traitées, mais les remèdes seront différents en fonction du type d’infection, et de sa gravité.

En règle générale, les médecins procèdent d’abord à des analyses pour déterminer si l’infection est due à une maladie sexuellement transmissible. Ensuite, ils recommandent la plupart du temps un traitement à base d’antibiotiques.

Cependant, si la consultation d’un médecin est fondamentale pour connaître l’origine de la vaginite, il existe des remèdes naturels qui peuvent venir seconder votre traitement et guérir votre infection.

Parmi ces remèdes, nous vous présentons une petite sélection des plus efficaces.

Le yaourt nature

yaourt-500x332

Cet aliment sain contient des éléments probiotiques qui permettent d’équilibrer l’acidité de la flore vaginale, qui est altérée lorsqu’elle est touchée par une infection.

Le fait de manger un yaourt nature tous les jours permet de contribuer à une régénération des bonnes bactéries contenues dans cette flore, et à l’élimination des micro-organismes dangereux.

L’huile essentielle d’arbre à thé

Les propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et antibiotiques de l’huile essentielle d’arbre à thé en font un ingrédient idéal pour combattre la vaginite.

Ajoutez 6 gouttes de ce produit à l’eau de votre bain, puis plongez-y pendant 15 minutes pour contribuer à l’élimination de votre affection.

Nous vous recommandons également : Comment éliminer les verrues de la peau sans laisser de cicatrice ?

Le calendula

Calendula1-500x334

Cette plante dispose de composés antibactériens qui s’utilisent notamment dans l’élaboration de produits d’hygiène intime.

Le calendula est un ingrédient très doux pour le vagin, qui permet de prévenir et de combattre les différents micro-organismes qui provoquent les infections.

La ventilation

La ventilation dans cette partie intime du corps est essentielle pour éviter le développement d’environnements humides, propices à la prolifération des champignons et bactéries.

Les experts en gynécologie recommandent d’utiliser des sous-vêtements en coton, de préférence amples, et d’éviter le port de pantalons trop moulants.