Ce que votre flux vaginal peut vous révéler sur votre santé

Un flux vaginal normal est cristallin, et sa texture est similaire à celui du blanc d'oeuf. Si vous vous apercevez que votre flux vaginal connaît des variations, il est probable que vous souffriez d'une infection et que vous deviez vous rendre chez un spécialiste.

Le flux vaginal, également appelé sécrétions vaginales, fait partie de l’intimité féminine.

Etant bien souvent assez dérangeant, il a pourtant des fonctions importantes, comme celles de nettoyer et d’humidifier le vagin.

Il est également en charge de l’érection d’une barrière protectrice pour combattre et prévenir différents types d’infections.

Il est normal que la quantité, la couleur et la texture des sécrétions vaginales varient en fonction des femmes, car tout dépend des changements hormonaux auxquels elles sont soumises, et de la manière dont leurs glandes vaginales et leur col de l’utérus travaillent pour transporter les sécrétions vers l’extérieur du corps.

Il est important de savoir que la présence de sécrétions vaginales n’indique pas forcément une infection, et qu’il est tout à fait normal qu’elles se produisent.

Cependant, il faut rester attentif à tout changement du flux vaginal, car il est possible que ce soit le signe avant-coureur d’un problème de santé.

Quelles sont les altérations du flux vaginal qui doivent vous alerter ?

La plupart des changements qui se produisent dans les sécrétions vaginales sont les indicateurs de la présence d’une infection mycosique, virale ou bactérienne, voire d’une maladie sexuellement transmissible.

Lorsque ces changements commencent à intervenir, ils s’accompagnent généralement d’autres symptômes qui peuvent vous alerter sur la présence d’un problème de santé.

Il est donc très important de savoir quels sont les changements dans le flux vaginal que vous devez prendre en compte pour traiter au mieux une infection ou une pathologie.

D’une manière générale, un flux vaginal est considéré anormal quand :

  • Son odeur change (et notamment lorsqu’elle devient désagréable).
  • Sa couleur change (surtout si elle devient verdâtre, grise ou qu’elle ressemble à du pus).
  • Sa texture change (le flux devient mousseux ou au contraire très épais).
  • Il provoque des douleurs, des brûlures, des gonflements ou des rougeurs au niveau du vagin.
  • Il contient du sang en dehors du cycle menstruel normal.

Pour avoir une idée plus précise des éventuels problèmes de santé que peuvent vous révéler vos sécrétions vaginales, dans la suite de cet article, nous allons mentionner tous les changements qui peuvent intervenir, en les associant aux éventuelles pathologies qu’ils peuvent révéler, en prenant en compte les symptômes que nous venons d’évoquer ci-dessus.

Les changements naturels

infections-vaginales-500x333 (2)

Durant la première partie du cycle menstruel, c’est-à-dire juste avant l’ovulation, le flux vaginal est cristallin et sa texture est similaire à celle du blanc d’oeuf.

La présence de ces sécrétions indique que la période de fertilité est à son paroxysme.

Avant la menstruation, lors la seconde étape du cycle, le flux est plus épais, plus abondant et moins collant. 

Le flux a une couleur blanche

Si le flux change de couleur pour prendre une teinte blanche, s’il devient plus épais et presque grumeleux comme du lait caillé, il est très probable que vous soyez en train de souffrir d’une infection mycosique, provoquée par le champignon Candida.

Ce type d’altérations s’accompagne généralement de démangeaisons vaginales, et le flux a tendance à se fixer sur les parois du vagin.

Même si cette infection peut intervenir à n’importe quel moment du cycle reproductif, elle se produit plus fréquemment durant la période pré-menstruelle.

Nous vous recommandons : Conseils et traitements maison contre les mycoses vaginales

Le flux a une couleur jaune

Cles-pour-degonfler-le-ventre01-e1384437965660-500x590

Ce type de flux est généralement provoqué par des parasites intestinaux (les trichomonas étant les plus fréquents), qui peuvent être sexuellement transmissibles.

L’infection provoque un flux vaginal qui peut se situer entre une teinte jaunâtre et une couleur verdâtre.

Ce problème s’accompagne généralement d’une odeur forte et désagréable, de brûlures vaginales et de douleurs urinaires.

Ce trouble est généralement plus présent dans les jours qui suivent la menstruation. Il irrite la vulve et provoque de fortes douleurs. De plus, il est probable que des douleurs soient ressenties au moment du coït.

Le flux est de couleur grise

Ce problème est généralement dû à une infection bactérienne, associée la plupart du temps au germe appelé gardnerella, qui se transmet sexuellement.

Le flux est alors caractérisé par une très forte odeur fétide, similaire à celle du poisson. Il est épais et très abondant.

Le germe gardnerella est associé à d’autres germes appelés anaérobies, et peut provoquer ce que de nombreux spécialistes appellent « une catastrophe écologique » dans le vagin.

Il est conseillé de consulter un spécialiste pour attaquer immédiatement les anaérobies.

Voir aussi : 7 façons de détecter à temps et d’éviter les infections vaginales

N’oubliez pas !

Gardez à l’esprit que tout changement dans vos sécrétions vaginales peut être important, notamment si vous avez une vie sexuelle active ! 

Les changements qui s’opèrent dans le flux vaginal peuvent être le symptôme évident d’une maladie sexuellement transmissible, qui doit être traitée immédiatement pour éviter des complications.

Cependant, ne tirez pas de conclusions trop hâtives de votre propre observation, car les changements peuvent être dus à de multiples raisons.

L’important est de consulter votre gynécologue dès que vous vous apercevez que votre flux est victime d’altérations.

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi