Les causes et les remèdes de la bartholinite

6 juin 2016
Si vos sécrétions vaginales ne sont pas drainées correctement par votre organisme, il y a de fortes chances que vous soyez obligé de vous soumettre à une intervention chirurgicale pour éliminer l'accumulation de sécrétions qui obstrue votre glande.

La bartholinite, ou l’inflammation des glandes de Bartholin est une maladie qui touche exclusivement les femmes.

Elle génère beaucoup de frustrations et elle est très invalidante pour le développement de leur vie sexuelle, mais également de leur vie quotidienne globale.

Les glandes de Bartholin servent à humidifier et à lubrifier l’entrée du vagin. Elles ont à peu près la taille d’un haricot. Elles se situent à côté des petites lèvres de la vulve (le vestibule vulvaire), et leurs conduits de sécrétion drainent la superficie interne de ces dernières.

Captura de pantalla 2016-06-06 a las 12.39.49

Même s’il n’existe aucune information précise sur le sujet, on estime que cette maladie touche surtout les femmes âgées de 20 à 40 ans, car elle serait en lien avec la période de maturité sexuelle.

Les sécrétions produites par ces glandes peuvent obstruer progressivement leur entrée, et produire une inflammation très douloureuse, voire des infections. Les causes de ce phénomène sont multiples.

Même si la bartholinite n’est pas contagieuse ni dangereuse pour la santé en général, les femmes qui en souffrent connaissent de très nombreuses perturbations dans leur vie quotidienne, qui peuvent entraîner des grandes périodes d’angoisse, voire de dépression, si le traitement médical conventionnel ne donne pas de bons résultats.

Cette pathologie peut même devenir chronique, ce qui représente une gêne considérable.

L’unique solution totalement efficace contre la bartholinite est une opération chirurgicale qui consiste à retirer les glandes de Bartholin. Mais, avant d’en arriver à une telle intervention, il existe bien d’autres solutions beaucoup moins radicales.

Les causes de la bartholinite

La bartholinite peut être provoquée par la présence de bactéries à l’entrée du vagin. Si ces bactéries parviennent jusqu’aux glandes de Bartholin, elles peuvent les enflammer.

Celles-ci vont alors être incapables d’expulser les sécrétions qu’elles contiennent, car leurs parois vont être totalement obstruées. Comme elles ne peuvent plus se vider, elles s’infectent et produisent un abcès, que l’on appelle l’abcès de Bartholin.

Il existe également une cause non-infectieuse de la bartholinite : il s’agit du kyste de Bartholin. Dans ce cas, seule une partie des glandes de Bartholin est obstruée et retient les liquides sécrétés.

Le kyste se forme, mais n’est pas très important. Toutefois, si ce kyste rentre en contact avec des bactéries, il va s’infecter et la bartholinite fera son apparition.

Les bactéries nocives dont nous parlons ne sont pas forcément transmises lors d’un rapport sexuel. Elles peuvent provenir, par exemple, d’une autre zone de notre organisme, comme c’est le cas de la bactérie Escherichia coli qui se trouve dans notre intestin, ou du Staphylococcus aureus qui se loge souvent dans notre peau et dans nos voies respiratoires.

Les bactéries responsables de la gonorrhée ou du chlamydia, qui se transmettent lors d’un rapport sexuel, peuvent également provoquer une bartholinite.

Le diagnostic de la bartholinite

Les premiers symptômes de l’apparition de la bartholinite sont plutôt clairs et évidents. Une grosseur, comme une sorte de nodule chaud et douloureux, se forme sur la paroi du vagin.

Il réagit à la moindre pression. Dans les cas les plus graves, il peut empêcher les personnes qui en souffrent de marcher ou de s’asseoir. Bien évidemment, la douleur se fait d’autant plus intense lors d’un rapport sexuel.

Les grandes et les petites lèvres qui sont touchées par une bartholinite vont gonfler et s’enflammer, sous l’effet de l’infection à l’origine de la pathologie.

Le diagnostic d’une bartholinite ne peut être réalisé que par l’intermédiaire d’une exploration. Les femmes qui sont sujettes à des infections récurrentes, ou qui ont déjà contracté des maladies sexuellement transmissibles, doivent particulièrement faire attention à cette pathologie.

Celles qui sont proches de la ménopause, ou qui se trouvent actuellement dans cette étape, doivent faire une biopsie si elles contractent une bartholinite, car cela peut être le symptôme d’une tumeur ou d’un cancer.

Le traitement de la bartholinite

Dans des cas bénins, le simple fait de réaliser des bains de siège avec de l’eau tiède, plusieurs fois par jour, peut suffire à désenflammer le kyste et à drainer les sécrétions.

Si l’infection est très importante, et qu’elle est à l’origine de la bartholinite, la prise d’antibiotiques est inévitable.

Si l’abcès ne se vide pas, il est conseillé de réaliser un drainage chirurgical. A l’aide d’une légère incision, les chirurgiens vont créer un petit canal qui va permettre l’évacuation des liquides retenus dans cette grosseur.

Si le problème devient chronique, la médecine conventionnelle conseille généralement l’ablation des glandes.

Le traitement homéopathique de la bartholinite

Si vous souhaitez opter pour une solution homéopathique, vous devriez voir des résultats apparaître sous 4 jours.

Des principes dépuratifs sont principalement employés mais, comme toujours en matière d’homéopathie, ils sont plus ou moins efficaces en fonction des personnes.

En cas de bartholinite aiguë, les éléments suivants sont recommandés : Hepar Sulfur 15 CH et Pyrogenium 9 CH.

Prenez 5 granules d’Hepar Sulfur 15 CH, puis attendez deux heures qu’ils fassent effet. Prenez ensuite cinq granules de Pyrogenium 9 CH.

Vous pouvez compléter ce traitement par des bains de siège tièdes, qui vont vous permettre de dépurer entièrement votre abcès.

Pour la bartholinite chronique ou récurrente, nous vous recommandons de consommer 5 granules de Conium 15 CH et de Staphysagria 15 CH par jour.

Le traitement naturel de la bartholinite

Pour lutter contre cette maladie, il faut utiliser des plantes et des dérivés naturels qui disposent de puissantes propriétés antibiotiques, anti-inflammatoires et émollientes.

Parmi les plantes recommandées, on retrouve le gingembre, le boldo, la gentiane, le pissenlit et l’absinthe. Elles se consomment la plupart du temps sous la forme d’une infusion.

Parmi les aliments recommandées, on retrouve l’aloe vera, la papaye, la goyave, l’ail, l’oignon, le brocoli et les fruits acides.

Pour préparer une infusion contre la bartholinite, nous vous conseillons de faire bouillir l’équivalent d’un verre et demi d’eau avec une cuillère à soupe de la plante, ou du mélange de plantes, de votre choix.

Laissez cuire durant 5 minutes, puis attendez que l’infusion repose pendant 10 minutes. Buvez-la en l’accompagnant d’un jus de citron. Un premier verre à jeun est fortement recommandé.

Le gingembre est particulièrement conseillé si vous souhaitez lutter contre la bartholinite. Cette racine dispose de propriétés anti-inflammatoires et analgésiques très importantes.

Vous pouvez en consommer sous la forme d’une infusion, comme nous venons de le voir, ou tout simplement en en mangeant des petits morceaux tout au long de la journée.

Mieux vaut les sucer pendant quelques minutes pour qu’ils se propagent dans toute votre salive. Vous pourrez ensuite les mâcher et les avaler.

Toutefois, si vous optez pour l’infusion, il est recommandé d’en boire trois tasses par jour, ni plus ni moins.

Pour lutter contre cette pathologie gênante, il est également fortement recommandé de contrôler vos émotions, pour bonifier encore davantage les vertus curatives des infusions et des aliments que vous allez consommer.

Lorsque nous ressentons du désespoir, de la déception, de la colère et du découragement, notre métabolisme se met à ralentir et nos défenses naturelles sont au plus bas. Il est donc difficile pour notre corps de profiter au mieux de tous les nutriments et de toutes les propriétés que vont nous apporter les plantes.

Vous pouvez aussi opter pour un traitement topique pour vous débarrasser de la bartholinite.

L’huile végétale de graines de Moringa oleifera est conseillée dans ce cas, car elle dispose de propriétés antibiotiques, anti-inflammatoires et antinociceptives (contre la douleur).

De plus, elle peut être appliquée sans problème sur la peau, car elle va l’hydrater et lui apporter des nutriments.

Si l’infection est importante, il est possible que l’application de cette huile aggrave le problème dans un premier temps, et que l’abcès grossisse un peu, voire qu’il produise du pus. Mais c’est tout à fait normal.

Comme pour l’acné, c’est l’unique moyen de drainer les liquides retenus et de les expulser par la suite.

Enfin, vous pouvez profiter des vertus désinfectantes du vinaigre, un ingrédient autrefois très utilisé par nos ancêtres pour traiter de nombreux troubles.

Appliquer des compresses chaudes de vinaigre sur la zone, peut être très utile pour drainer le contenu des abcès de Bartholin.

 

A découvrir aussi