Les causes et les traitements des acouphènes

13 juillet 2015

Avez-vous déjà expérimenté ce phénomène auditif étrange qu’est l’acouphène ?

Lorsque, par exemple, vous êtes allongé tranquillement dans votre lit, et que vous commencez à entendre un bourdonnement ou un sifflement, ou pire encore, vous entendez ces bruits si gênants alors que vous êtes en pleine conversation avec quelqu’un.

Il est important de savoir que ce type de sons ne peut être entendu que dans votre tête. Les acouphènes, ou tinnitus, ne sont pas provoqués par un stimulus extérieur. Selon des statistiques récentes, 9 personnes sur 10 en auraient déjà souffert.

Ce curieux phénomène peut devenir, chez certaines personnes, un problème persistent qui va leur rendre la vie impossible.

Selon de nombreux experts, la version chronique de ce trouble affecte 3% de la population. 

A quoi cela est-il dû ? Quelles sont les causes des acouphènes ? Comment peut-on les traiter ? Nous allons tout vous expliquer dans la suite de cet article !

1. Quelles sont les causes des acouphènes ?

Traitement-naturel-des-acouphènes-500x299

En premier lieu, il faut savoir que les acouphènes ne sont pas une maladie, mais simplement le symptôme d’un problème sous-jacent.

Si nous l’avons tous déjà expérimenté dans notre vie, il est tout de même intéressant de connaître les moyens de les prévenir, et d’empêcher qu’ils se convertissent en un problème quotidien très gênant.

1. Une stimulation trop importante du nerf auditif due à la musique

C’est un avertissement qu’il ne faut pas prendre à la légère. De nos jours, nous sommes habitués à écouter de la musique à un volume très élevé, directement dans nos oreilles.

Lorsque nous sortons marcher, ou courir par exemple, nous mettons des écouteurs dans nos oreilles pour nous donner de la motivation.

Lorsque vous les enlevez, il est possible que vous ressentiez un petit bourdonnement, quelque chose de bref, mais de gênant.

Pour le dire de manière simple, ce phénomène est causé par une sur-stimulation du nerf auditif.

C’est quelque chose de momentané, mais cela peut devenir un problème chronique si cette stimulation excessive est constante.

2. Des anomalies vasculaires dans le crâne et le cou

Maux-de-cou-500x338

Les acouphènes peuvent avoir pour origine des vibrations dans les tissus qui entourent les oreilles, ou une erreur d’interprétation de notre système auditif, dans lequel nos nerfs jouent un grand rôle.

Certaines personnes souffrent de petites anomalies vasculaires dans les muscles qui entourent leurs oreilles et leur mâchoire, voire même de petites contractures dans le cou. Ces problèmes sont à l’origine d’acouphènes.

Généralement, ce phénomène est temporaire mais, à certaines occasions, l’anatomie de notre visage ainsi que la disposition de nos muscles et de nos nerfs, peuvent rendre ce trouble plus fréquent.

3. Le syndrome de Ménière

Le syndrome de Ménière est un problème qui affecte l’oreille interne. Il occasionne une inflammation qui déclenche des vertiges, des évanouissements et de l’hypoacousie.

Lorsqu’une personne souffre de ce trouble, il est très fréquent qu’elle soit aussi en proie à de terribles acouphènes. Il faut alors consulter un spécialiste pour trouver un traitement adapté.

En règle générale, le syndrome de Ménière entraîne la perte progressive de l’audition, mais il existe de nos jours de nombreuses solutions qui permettent d’obtenir de bons résultats.

4. L’hypertension

Certaines personnes souffrent d’acouphènes très particuliers. La nuit, lorsque le silence règne en maître, elles commencent à entendre une pulsation très régulière.

Elles peuvent aussi entendre un bourdonnement, une sorte de bruit similaire à celui produit par une rivière qui s’écoule. En fait, il s’agit simplement de leur tension artérielle.

Si cela vous arrive souvent, consultez votre médecin. C’est un symptôme que vous ne pouvez pas ignorer. 

5.Le stress et l’anxiété

Le stress et l’anxiété qui se produisent sur de longues périodes (des semaines, voire des mois), peuvent entraîner de nombreux symptômes, dont les acouphènes.

Il est important de savoir que les processus de stress génèrent une forte tension musculaire, qui se concentre en général dans la zone des muscles faciaux et masticateurs.

La personne a alors tendance à serrer les dents, et à avoir la mâchoire tendue. 

Il n’est donc pas rare que les personnes qui souffrent de bruxisme expérimentent des bourdonnements et des sifflements dans les oreilles.

Des traitements contre les acouphènes

Bienfaits-du-gingembre

Pour traiter les acouphènes de manière adéquate, vous devez d’abord savoir quelle est l’origine du problème.

A certaines occasions, la prise de médicaments vasodilatateurs, permet de traiter le problème, en favorisant la circulation sanguine.

Cependant, vous devez consulter votre médecin, qui est le seul à pouvoir vous prescrire un traitement adapté.

De plus, si vos acouphènes ont pour origine de l’hypertension, ou des problèmes d’audition, le traitement ne sera pas le même.

Si vous souffrez de stress, et que vous vous rendez compte que vous serrez les dents la nuit (bruxisme), la solution adéquate serait d’utiliser une férule dentaire.

Vous devez également penser à mieux gérer vos émotions et contrôler votre anxiété.

De nos jours, il existe des thérapies musicales qui aident à relâcher les muscles et réduire la fréquence et l’intensité des sifflements.

Certaines personnes ressentent un soulagement immédiat en écoutant du « bruit blanc » par exemple.

Enfin, il est important que vous sachiez que pour traiter les acouphènes, vous devez avoir une alimentation correcte, car cela vous permet d’éviter les inflammations, d’améliorer votre circulation et de vous apporter un équilibre général.

Si, en plus, vous suivez une thérapie de relaxation, vous allez pouvoir être plus détendu, et avoir une meilleure qualité de vie.

Prenez bonne note de tout ce que vous devez faire : 

  • Supprimez de votre régime alimentaire la viande rouge, ainsi que les aliments transformés ou en conserve.
  • Ne consommez pas d’aliments frits ou pimentés.
  • Ne mangez plus de sel et de farines blanches.
  • Ne buvez pas d’alcool ou de sodas.
  • Consommez davantage de fruits et de légumes frais, mais également de pain complet, de fruits secs, etc.
  • Faites-vous des infusions de gingembre.
A découvrir aussi