Qu’est-ce que le syndrome de l’aliénation parentale et comment l’éviter ?

25 décembre 2017
Sous l'effet du syndrome de l'aliénation parentale, l'un des parents sera "mauvais" aux yeux de l'enfant, sans pour autant être en tort.

Le concept du syndrome de l’aliénation parentale n’est accepté dans aucun manuel de psychiatrie. En revanche, on peut établir son existence.

De nombreux couples restent ensemble en prenant l’excuse selon laquelle les enfants ont besoin d’une famille unie ou parce qu’ils dépendent tellement l’un de l’autre qu’ils essaient d’abord tout, avant d’affronter la décision finale.

Mais lorsqu’il y a des enfants au milieu, la solution aux problèmes du couple devrait être rapide et la moins compliquée possible en essayant de couper court, sans blesser personne.

En finir avec la relation de couple en cherchant ainsi la fin des problèmes entre les deux partenaires ne signifie pas jeter l’éponge, mais plutôt, qu’en tant que parents, nous pensons à ce qui sera le mieux pour nos enfants.

« Ton père est très méchant »

Maltraitance infantile

« Ton père est méchant » est ce qu’un enfant peut finir par penser de l’un de ses parents en conséquence du syndrome de l’aliénation parentale, une fois qu’ils se sont séparés ou lorsqu’ils se trouvent en plein processus de séparation et qu’ils commencent à jeter des pierres à l’autre.

De nombreux parents ne savent pas à quel point leur attitude peut être néfaste. C’est comme s’ils ne pensaient qu’à eux, à leur mal-être, en oubliant que leurs enfants traversent une période très sensible où ils absorbent tout et dont les expériences négatives peuvent laisser des traces capables de marquer leur avenir.

Au moment où l’un des parents dit à l’enfant : « Ton père est très méchant », par exemple, il cultivera le syndrome de l’aliénation parentale. En conséquence, l’enfant n’aura plus confiance en son père, se comportera de manière injuste avec lui et pourra même arriver à le mépriser. Alors qu’en réalité, son père ne lui aura rien fait de mal.

En lien avec cela, lisez également : 7 comportements toxiques dont les parents ne sont pas conscients

Si ce même parent parle également mal de son ex-partenaire, il est possible que l’enfant affronte un va-et-vient d’émotions qu’il ne saura pas gérer.

Dans ce cas, il n’aura plus confiance en l’autre parent. Et ainsi, la confiance de l’enfant changera de bord à mesure que les parents le convaincront du contraire.

Evitez le syndrome de l’aliénation parentale

Evitez le syndrome de l'aliénation parentale

Le syndrome de l’aliénation parentale peut provoquer un manque d’assurance chez l’enfant, une méfiance qui amènera surtout à ce qu’il perde tout respect pour ses parents.

De plus, il peut devenir susceptible face aux opinions des autres et il aura tendance à se laisser influencer. Ceci est dû à la baisse d’estime de soi qu’aura provoqué une expérience aussi douloureuse que celle-ci, en pleine enfance.

C’est pourquoi, il est nécessaire d’éviter les comportements qui amènent à ce syndrome. En évitant ces comportements, vous éviterez également des blessures qui pourraient marquer l’avenir de l’enfant. Voici certains de ces comportements :

  • Parler mal de l’autre parent en présence des enfants.
  • Essayer de manipuler l’enfant afin qu’il se sente mal de vouloir voir son autre parent.
  • Accepter et applaudir tous les mots ou attitudes allant contre l’autre parent.
  • Parler de séparation sans entrer dans les détails.

Dans ces cas-là, il est fondamental de ne pas utiliser les enfants pour se sentir soutenu ou pour être cruel avec l’autre parent. Les enfants ne sont responsables de rien, d’autant plus que la personne qui fait cela doit également avoir des choses à se reprocher.

Etre honnêtes et sincères avec les plus petits

Etre honnêtes et sincères avec les plus petits

Il est nécessaire de parler de la séparation avec les plus petits. De nombreux parents croient, faussement, que leurs enfants ne comprendront pas la gravité de la situation parce qu’ils sont petits.

Apprenez en plus sur : Trouble d’anxiété dû à une séparation : causes et traitement

C’est la raison pour laquelle il faut utiliser un langage simple et répondre clairement à toutes leurs questions. Le plus important c’est que l’enfant sache ce qu’il s’est passé et pourquoi, sinon il se sentira perdu et ne comprendra rien.

Et l’enfant doit comprendre qu’une séparation est quelque chose de naturel, que rien ne change parce que ses parents se sont séparés, car ils l’aimeront toujours autant.

Tout cela aidera beaucoup l’enfant et évitera qu’il ne se sente triste ou pas à sa place par rapport à la séparation de ses parents. De cette manière, l’enfant comprendra qu’un entourage négatif n’est pas quelque chose qui rend les personnes heureuses et que lorsque cela arrive, il vaut mieux se séparer.

L’une des choses les plus importantes que l’enfant doit comprendre c’est que malgré la séparation, ses parents ne cesseront jamais de l’aimer ni de passer du temps avec lui.

Si vous êtes sur le point de vous séparer et que vous avez des enfants, nous vous invitons à lire également ceci : Nous ne devrions pas rester ensemble

 

A découvrir aussi