A quoi est due la douleur au talon?

· 16 septembre 2014

La douleur au talon est une réalité aussi commune que désagréable. Cela vous est sûrement déjà arrivé. Une douleur lancinante qui s’étend à tout le pied et qui nous empêche de bouger normalement… A quoi cela est-il dû? Dans cet article, nous vous expliquons quelles sont les principaux éléments à prendre en compte.

D’où peut venir la douleur dans un talon?

Talons-crevassés

La douleur dans le talon peut survenir suite à un effort particulier, à un petit accident ou plus simplement apparaître soudainement sans que nous en sachions la raison. Il faut savoir que l’os du talon est le plus grand des 26 qui composent le pied humain, et qu’il dispose de 33 articulations. Cela veut dire que c’est une partie très complexe, sophistiquée et délicate qui contient plus de 100 tendons, muscles et ligaments. Il est tout à fait normal que de temps en temps, sa santé soit quelque peu bouleversée.

Quand la douleur survient, elle peut être ressentie dans la partie avant comme dans la partie arrière du talon. Elle affecte souvent la biomécanique des pas lorsqu’on marche. La tension qui fait souffrir peut être due à diverses raisons que nous allons ici détailler. Il faut tout de même rappeler que votre médecin est le seul habilité à vous donner un diagnostic.

1. Les éperons

Eperon

L’éperon est la cause la plus fréquente de la douleur au talon. Mais qu’est ce qu’un éperon? Il s’agit d’une croissance osseuse, dans la partie inférieure de l’os du talon. C’est comme une prolongation de l’os de quelques millimètres qui provoque une douleur assez intense. Ils apparaissent généralement après un effort excessif des muscles ou des ligaments du pied, qui étire la bande de tissu qui relie le talon à la partie antérieure du pied, en déchirant ainsi la membrane qui couvre l’os du talon. Pourquoi cela arrive-t-il? A cause d’un mauvais pas, du mauvais usage de chaussures, d’une manière inadéquate de courir, d’un effort trop grand au niveau du pied, voire même à cause de l’obésité. Il faut en tenir compte et savoir que les origines de cette douleur se trouvent quasiment toujours parmi celles-là.

2. La fasciite plantaire

Fasciite-plantaire

Si votre douleur au talon s’étend jusqu’à la plante des pieds, il est possible que vous souffriez d’une fasciite plantaire. Elle survient quand il existe une inflammation de la membrane fibreuse (fascia plantaire) au niveau de la plante des pieds depuis le talon jusqu’à la partie antérieure du pied. Cela arrive après un grand effort, une longue marche ou course ou à cause de l’usage de mauvaises chaussures.

Les fibres de tissu mou de notre plante des pieds sont trop étirées ou se sont même déchirées. Voilà pourquoi, cela est si douloureux. Mais il existe un autre aspect à prendre en compte: le fait que l’éperon peut être associé à la fasciite plantaire.

Quand nous souffrons de fasciite plantaire, seul le repos permet de soulager. Il est plus que probable que la douleur réapparaisse à chaque fois que nous re-étirerons le talon. C’est pourquoi, il est essentiel que notre médecin nous donne la marche à suivre et le traitement adéquat. Il existe quelques remèdes maison qui peuvent soulager et baisser l’inflammation comme les glaçons ou les massages à l‘huile de romarin. Les bandages donnent aussi de bons résultats, tout comme le fait d’entourer le pied affecté avec une bouteille d’eau congelée.

3. La pronation excessive

marcher-maigrir4

Il est possible que le terme de pronation excessive ne vous dise rien. N’oubliez pas que le talon doit toujours toucher le sol en premier lorsqu’on marche. Le poids est transféré tout d’abord sur la partie extérieure du pied, puis sur le gros orteil. Quand nous plions trop le pied (phénomène de pronation), ou plutôt l’arc du pied, cela peut provoquer un étirement et une tension trop forts dans les ligaments et les tendons reliés à la partie inférieure de l’os du talon. Il faut alors savoir que cette lésion du pied, si elle n’est pas corrigée, peut engendrer des conséquences sur les genoux et les hanches. Si nous ne soignons pas notre façon de marcher, notre squelette en sera affecté à cause du déséquilibre généré. Étonnant mais certain.

4. Autres causes de la douleur au talon

talons

  • L’arthrite rhumatoïde et autres formes d’arthrite: une réalité très commune et douloureuse. Les articulations complexes du talon font généralement souffrir avant l’apparition de l’arthrite.
  • La goutte: l’excès d’acide urique dans le corps peut entraîner l’inflammation du gros orteil ainsi que des talons. La gêne est très forte.
  • La bursite: vous avez sûrement déjà entendu parler de la bursite, similaire à l’éperon. Dans ce cas, ce qui croit de manière anormale est un nerf. Un neurome appuie sur cette zone du pied qui a grandi de manière peu fonctionnelle.
  • Le syndrome de Haglund: il est aussi très commun et est dû à l’usage de talons hauts. Il s’agit d’un agrandissement de l’os de la partie arrière de l’os du talon, juste sur le tendon d’Achille. C’est très douloureux.
  • L’inflammation du tendon d’Achille: si vous avez une vie très active et que vous avez l’habitude de faire beaucoup de sport, vous avez sûrement déjà entendu parler de ce type de lésion. L’inflammation s’appelle la tendinite du tendon d’Achille et survient lorsque nous mettons souvent en tension cette partie du pied.
  • Les contusions osseuses: cela est dû à un coup. Un mauvais pas où vous vous cognez ou un impact soudain. Dans ce cas, vous saurez immédiatement quelle en est la cause. Souvenez-vous que la première chose à faire est d’appliquer de la glace sur la partie affectée.