Se laisser flotter pour combattre le stress

Étant donné que le stress nous place en état d’alerte dans le but d’échapper à une menace, il est important que nous apprenions à catégoriser les choses et à les laisser flotter. C’est seulement ainsi que nous pourrons profiter de la vie.

Flotter (ou flow en anglais) est un objectif tout aussi facile à atteindre que merveilleux, et il fera des prodiges pour notre vie quotidienne.

 Cet acte nous permet non seulement de faire face au stress, mais aussi de prendre pleinement conscience de nous-mêmes pour que nous soyons plus heureux.

Mihály Csikszentmihályi, l’un des spécialistes les plus renommés dans l’étude de la psychologie du bonheur, a défini le concept du « flow ».

Grâce à ses nombreux livres et travaux qui mettent l’accent sur le besoin d’atteindre un état de calme et des « expériences optimales », des millions de personnes se sentent désormais plus détendues et plus concentrées à l’heure de travailler ou d’assumer leurs responsabilités.

Tout au long de cet article, nous vous invitons à découvrir cette nouvelle tendance des plus intéressantes. Si sa philosophie vous conquiert, intégrez-la petit à petit à votre quotidien afin de vous libérer du stress qui vous asphyxie chaque jour un peu plus.

Flotter, un état de calme intérieur propice à la joie de vivre

Pour Mihály Csíkszentmihályi, le bonheur est en réalité un état de « flottement », c’est-à-dire qu’il faut essayer d’atteindre un état de paix intérieure qui nous fasse nous sentir bien à propos de quelque chose de concret.

Si nous prenons le temps d’analyser ce qu’est le stress, nous nous rendrons compte que cet état est l’antithèse du flottement. Le stress nous maintient amarrés dans l’échec, et attachés à une série de circonstances.

  • Le stress nous empêche d’avancer. Jour après jour, nous nous sentons menottés par ce qui nous tourmente.
  • Le stress nous pousse à croire que nous n’arriverons jamais à atteindre ce que nous nous sommes fixé.
  • Nous manquons de temps : les jours ne sont jamais assez longs pour atteindre tous les objectifs que nous nous sommes mis en tête.
  • Le stress est traité par notre cerveau comme un état d’activation nous préparant à fuir, à échapper à une éventuelle menace.
  • Notre esprit ne comprend alors plus le calme et l’équilibre intérieurs, car une décompensation s’est créée. Nous nous retrouvons constamment en état d’alerte et tendus. Toute notre attention et notre énergie se portent sur demain, sur ce que nous devons accomplir.

Prenez quelques minutes pour lire l’article Technique japonaise pour éliminer le stress

Tous ces points sont évidemment antagonistes au concept de flow (ou flotter) que nous allons vous expliquer plus en détail ci-dessous.

arbol-hermoso

Apprendre à profiter et aimer ce que l’on fait

Nous savons tous qu’il existe des tonnes de techniques pour combattre le stress. Cependant, une chose est claire : personne ne peut quitter son travail d’un claquement de doigts ou se « déconnecter » de sa famille.

Ces deux dimensions sont les principales sources de stress, de tensions et d’anxiété chez les personnes du monde entier.

Pour réduire le stress qui nous envahit, nous pouvons pratiquer des techniques de respiration, marcher ou même suivre le traitement conseillé par notre médecin, mais il est toujours beaucoup plus efficace de faire preuve de « détermination mentale » pour nous forcer à voir la réalité d’une autre façon.

En bref, il faut simplement essayer de se laisser flotter…

  • Le mouvement de « flow » nous indique que nous devons voir les choses d’une autre façon, jusqu’à ce que nous parvenions enfin à les apprécier. Il s’agit avant tout d’être présent et de freiner le rythme que nous nous sommes imposé. Pour cela, il est nécessaire d’apprendre à établir des priorités.
  • Celui qui apprend à se laisser flotter atteint un état émotionnel positif et une concentration maximale. Il se sent bien dans ce qu’il fait, et de cette façon, il se libère des tensions et du stress qui l’opprimaient.

Nous vous recommandons également de lire l’article Les bénéfices de 30 minutes de marche par jour

Comment faire pour se laisser flotter ?

Il est évident qu’il est impossible d’appliquer ce concept de « flow » du jour ou lendemain, surtout si nous sommes soumis à beaucoup de pressions dans le cadre de notre travail.

Ainsi, la solution idéale est de commencer à se laisser flotter dans des domaines où nous savons que nous pouvons atteindre cet état de calme.

Une fois que nous l’aurons atteint, nous pourrons appliquer cette même technique à d’autres domaines de notre vie. Voici quelques exemples qui vous aideront dans votre quête :

  • Trouvez un hobby qui vous corresponde et vous motive. La peinture, par exemple, permet d’atteindre un état de paix intérieure de façon plus rapide et plus plaisante.

Peindre des aquarelles, au fusain, ou même peindre des mandalas est sans aucun doute une activité des plus thérapeutiques. L’idéal est que nous la pratiquions tous les jours pendant plus ou moins une heure.

  • Voici une autre suggestion qui s’avère souvent très bénéfique : pratiquer une forme de yoga connue sous le nom de « flow yoga ». Cette pratique est née en Inde, mais a rapidement envahi les États-Unis avant de triompher dans le monde entier.

Le flow yoga est plus physique et plus intense que le yoga traditionnel. Il comprend des sons naturels ou des mantras, et permet de développer la force, la souplesse et l’équilibre.

 C’est un sport énergisant qui se termine généralement par une séance de relaxation qui permet de nous connecter à notre for intérieur.

yoga

Flotter dans notre vie quotidienne

En pratiquant des activités telles que le yoga, la peinture ou n’importe quelle autre tâche qui nous détende et nous permette de nous concentrer, nous apprenons petit à petit à appliquer cet état de calme à d’autres domaines.

Lisez aussi l’article Les 5 bienfaits du dessin sur notre santé

  • En outre, nous laisser porter par le flow nous permet de mettre de côté ce qui nous fait du mal ou nous empêche d’avancer. Nous apprenons à établir des priorités.
  • Il convient de visualiser notre quotidien comme une feuille qui flotterait sur un cours d’eau, se déplaçant paisiblement au gré du courant.
  • Petit à petit un équilibre s’installe, rien ne manque, rien n’est en trop. Si quelque chose est en surplus, il se noiera au fond.
  • Le stress, par exemple, nous fait couler. Pour refaire surface et avancer, il est nécessaire de nous libérer de tout ce qui est en excès. De cette façon, nous serons plus libres et légers, capables de profiter de chaque minute de notre voyage sur Terre.

Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à l’approfondir en découvrant de nouveaux aspects dans des livres tels que « Vivre : La psyhologie du bonheur” de Mihály Csíkszentmihályi

Catégories: Recettes Étiquettes:
A découvrir aussi