Les symptômes atypiques d’un infarctus chez la femme

· 4 juin 2015

Les maladies cardiovasculaires affectent aussi bien les hommes que les femmes, notamment à l’âge adulte.

Dans des pays comme la France, ces pathologies sont la première cause de mortalité chez les femmes, devant d’autres problèmes de santé comme le cancer du sein, ou le cancer des ovaires.

Ce qui préoccupe de plus en plus les experts de santé, c’est que les femmes consultent moins et plus tardivement leur médecin que les hommes, pour alerter d’un éventuel problème cardiaque.

C’est l’une des principales raisons de la forte mortalité féminine sur ce type de pathologies, qui peuvent pourtant se soigner relativement efficacement.

L’infarctus se caractérise par des symptômes très communs, qui permettent de savoir rapidement que quelque chose de grave est en train de se passer dans l’organisme.

Cependant, chez un certain nombre de femmes, les symptômes de l’infarctus peuvent être atypiques, et ressembler à ceux d’autres problèmes de santé, ce qui peut induire les patientes en erreur sur la marche à suivre.

Les facteurs de risque

Les infarctus peuvent se produire brusquement, sans prévenir. Cependant, il existe certains facteurs de risque qui augmentent les probabilités de souffrir de ce problème au cours de l’existence :

  • Le diabète
  • L’hypertension artérielle
  • Le tabagisme
  • Les taux élevés de cholestérol
  • L’obésité
  • Une vie trop sédentaire

Les personnes qui adoptent un style de vie sain ont moins de risques de souffrir d’un infarctus que celles qui ne le font pas.

Malgré tout, cela ne suffit pas toujours, car il existe des cas où des personnes, en apparence saines, ne savent pas qu’elles ont des malformations cardiaques congénitales, ou des problèmes cardiaques héréditaires.

Les symptômes atypiques de l’infarctus chez la femme

Coeur-femme-500x335

Dans bien des cas d’infarctus, des symptômes atypiques surviennent et peuvent amener la patiente ainsi que l’expert de santé, à se tromper sur ce qui est en train de se passer dans l’organisme.

De nombreux experts confessent que, face à ces symptômes, il est peu probable d’aboutir au diagnostic d’un infarctus.

Cependant, dans des cas particuliers, comme celui des personnes qui ont une prédisposition à souffrir d’un infarctus, les médecins sont plus à même de mettre en relation les symptômes avec la survenance de ce type de pathologies, en effectuant des tests complémentaires par exemple.

Dans tous les cas, qu’il y ait ou non des facteurs de risque, il est très important que toutes les femmes soient au courant des symptômes atypiques de l’infarctus, pour intervenir à temps face à cette terrible maladie, car les indices de sa survenance peuvent durer des jours, voire des semaines.

Une sensation de fatigue

Se sentir constamment fatiguée est souvent mis en relation avec une mauvaise qualité de sommeil, une consommation de certains médicaments ou une période de stress.

Mais, lorsque la sensation de fatigue devient fréquente et excessive, c’est peut-être le signe qu’un infarctus va se produire dans l’organisme.

Une étude réalisée chez des femmes qui ont été victimes d’un infarctus, a révélé que 70% d’entre elles se sentaient fatiguées dans les semaines ou les jours qui ont précédé leur attaque.

L’insomnie

Insomnie_-1-500x292

En relation avec le symptôme précédent, l’insomnie peut être considérée comme l’un des premiers signes de l’infarctus chez la femme.

En effet, une étude a révélé que plus de la moitié des femmes atteintes par un infarctus ont eu des problèmes de sommeil dans les jours ou les semaines qui ont précédé leur attaque.

La toux et la sensation d’étouffement

Vous n’avez jamais souffert de maladies respiratoires, mais vous avez, depuis quelques temps, des difficultés à respirer profondément ?

Cette difficulté respiratoire peut apparaître alors même que vous êtes occupée à vos activités quotidiennes.

Elle s’accompagne généralement d’une toux inexplicable, qui peut être un autre symptôme précoce de l’infarctus chez la femme.

Mais faites attention, car la combinaison de ces deux facteurs peut être due à d’autres problèmes de santé.

L’acidité et la distension abdominale

Avoir une sensation de brûlure ou de gonflement après avoir mangé, peut également être l’un des premiers symptômes de l’infarctus chez la femme.

Une étude a révélé que 40% des femmes qui ont souffert d’un infarctus coronaire ont expérimenté ces troubles avant de subir la pathologie de plein fouet.

Des vertiges et une sudation excessive

Sueur-excessive500x334

Même si ces deux symptômes peuvent être mis en relation avec la ménopause, ils peuvent également être présents avant la survenance d’un infarctus.

40% des femmes victimes d’un infarctus ont parlé d’une sensation de vertige et d’étourdissement peu avant la survenance de leur pathologie.

40% des patientes interrogées ont également parlé d’une sensation de sueur froide.

Une anxiété sans cause apparente

L’anxiété inexplicable est l’un des symptômes les plus reconnaissables parmi les manifestations atypiques d’un infarctus. Elle s’accompagne souvent de picotements dans la poitrine.

Un tiers des femmes victimes d’un infarctus ont révélé avoir ressenti une anxiété inexplicable dans les moments précédents la survenance de ce problème de santé.

De plus, il est important de préciser que le stress et l’anxiété augmentent les risques de souffrir d’un infarctus.