Symptômes d’un possible cancer de la thyroïde chez les femmes

· 12 décembre 2015
La thyroïde est une glande en forme de papillon qui a des répercussions sur tout l'organisme. Même si les deux sexes peuvent souffrir de troubles de cet organe, ces derniers sont plus communs chez les femmes.

Un grand pourcentage de la population souffre de problèmes de thyroïde (surtout les femmes). Cette glande fondamentale du métabolisme peut souffrir d’un déséquilibre et de différentes maladies, dont le cancer.

Découvrez ci-après les symptômes qui peuvent vous alerter de cette situation.

Que savoir sur la thyroïde ?

Il s’agit d’une glande qui régule beaucoup de nos fonctions. Elle est chargée de produire des hormones comme la thyroxine et la triiodothyronine, qui interviennent dans dans notre organisme.

Par conséquent, les changements au niveau de la thyroïde ont des répercussions sur le corps en général. Si elle augmente son activité, la personne souffre d’hyperthyroïdie.

Les symptômes de cette affection sont les suivants : 

  • L’inquiétude
  • Les échauffements
  • L’appétit
  • La perte de poids

Si elle diminue son activité, il s’agit d’hypothyroïdie. Les signes sont les suivants :

  • La tristesse
  • La fatigue
  • Les douleurs musculaires
  • La prise de poids
  • La chute des cheveux
  • L’intolérance au froid
  • La somnolence
  • La constipation
  • Les pertes de mémoire
  • La surdité
thyroïde

L’hypothyroïdie affecte par ailleurs davantage le sexe féminin et à partir de 40 ans. Le traitement consiste à suivre un régime riche en iode, un composant présent notamment dans les fruits de mer. 

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : 8 produits pour le foyer qui affectent la thyroïde

Le cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde est donc une tumeur peu fréquente qui se développe dans le cou. Son évolution est bénigne dans la plupart des cas. Le diagnostic doit néanmoins être précoce.

Les femmes ont plus de risque de souffrir de cette maladie une fois qu’elles ont passé la ménopause ou lorsqu’elles se trouvent dans cette période. 

Les symptômes qui peuvent signifier la présence d’un cancer de la thyroïde sont les suivants :

  • Protubérance dans le cou (comme une pomme d’Adam)
  • Douleur fréquente dans les oreilles
  • Inflammation des ganglions lymphatiques du cou
  • Douleur périodique dans le cou
  • Douleur de gorge persistante
  • Difficultés à avaler (odynophagie)
  • Problèmes pour respirer normalement 
  • Asthme
  • Voix rauque
  • Difficulté à parler 
  • Toux non liée à un rhume

Quelles sont les principales causes du cancer de la thyroïde ?thyroïde

  • L’exposition à des radiations pendant l’enfance (l’incidence de la tumeur augmentera selon la quantité de radiations reçues).
  • Des niveaux élevées de l’hormone TSH chez les personnes qui ont un goitre.
  • La transmission héréditaire (si quelqu’un de votre famille en a souffert ou en souffre).
  • La maladie de la thyroïdite de Hashimoto.
  • Avoir plus de 40 ans chez les femmes, ou plus de 70 ans chez les hommes.

Les différents types de cancers de la thyroïde sont au nombre de 5 :

Le carcinome papillaire

C’est le plus fréquent (70% des cas) et les femmes qui en souffrent ont souvent des antécédents d’irradiation cervicale. La tumeur est bien identifiable et peut présenter des calcifications. 

Chez les patients dont la maladie est avancée, on peut faire une métastase des ganglions cervicaux. La croissance du nodule est lente et ne génère pas de douleur.

La carcinome folliculaire

C’est le deuxième le plus diagnostiqué. Il apparaît chez les personnes qui ont eu ou qui ont un goitre. La tumeur peut grandir et atteindre la même taille que celle d’une thyroïde normale.

Il se propage également à travers le sang et la métastase se dirige vers les poumons et les os. Il peut également se propager par voie lymphatique. Le nodule est indolore et de consistance variable et dure.

Le carcinome anaplasiquethyroïde

10% des personnes qui souffrent d’un cancer de la thyroïde ont ce type de cancer. Il s’agit d’un cancer malin, qui apparaît après 65 ans chez les patients qui ont des antécédents, comme un goitre ou des carcinomes papillaires et folliculaires.

Il s’agit d’une masse sans forme qui envahit la glande. Cela peut être des métastases sur les ganglions. C’est en outre douloureux, de consistance dure et le cancer grandit rapidement.

Le carcinome médullaire

Il a une origine différente des autres types de cancers de la thyroïde. Ce cancer est facile à détecter à travers une étude histologique. Il se développe surtout chez les femmes à n’importe quel âge même s’il existe un plus grand risque à partir de 50 ans.

Il génère des métastases précoces dans les voies lymphatiques et sanguines. Dans certains cas, il apparaît chez les personnes ayant des antécédents familiaux.

Le lymphome thyroïdien

C’est un cancer qui commence dans les cellules appelées les lymphocytes, qui font partie du système immunitaire du corps.

Il grandit par ailleurs très lentement et est plus fréquent chez les femmes d’un certain âge, qui ont souffert d’une autre maladie en lien avec la glande, comme c’est le cas de la thyroïdite de Hashimoto.

Les tests médicaux pour détecter le cancer de la thyroïde

Les personnes qui expérimentent certains des symptômes de cette maladie doivent prendre rendez-vous avec un médecin endocrinologue, qui se chargera de réaliser des tests et des examens qui confirmeront ou non le cancer.

Les tests les plus fréquents sont les suivants :

L’exploration ultrasoniquethyroïde

Elle permet d’observer la zone du cou complète (dont la thyroïde), afin de rechercher des nodules ou des grosseurs et de savoir s’ils sont solides ou remplis de liquides. Les kystes ne sont par ailleurs pas synonymes de cancer, car ils sont souvent bénins. 

La biopsie

On réalise une ponction avec une aiguille pour prendre une quantité de tissu, que l’on fait ensuite analyser par un médecin spécialisé.

On peut également utiliser un scanner à ultrasons pour guider l’aiguille, après avoir administré un analgésique au patient pour endormir la zone.

Ce test est réalisé dès lors qu’un nodule a été détecté. 

La tomodensitométrie (TDM) ou tomographie axiale numérisée

Egalement connu sous le nom de scanner, ce test explore non seulement le cou mais également la poitrine pour observer s’il existe des signes de cancer dans d’autres parties du corps, surtout dans les poumons.

Le relation entre le cancer de la thyroïde, les femmes et la reproductionthyroïde

Les études révèlent que les femmes qui ont eu un enfant durant les 5 dernières années ont plus de probabilités de souffrir d’un cancer de la thyroïde de type papillaire.

Cela est dû au fait que la glande produit plus d’hormones pendant la grossesse et des séquelles peuvent donc en découler.

Le risque est d’autant plus fort si les grossesses se sont accumulées lors des dernières années.

A lire également : Les 5 types de cancers les plus fréquents chez les femmes


  • Leenhardt, L., Ménégaux, F., Franc, B., Hoang, C., Salem, S., Bernier, M. O., … Aurengo, A. (2005). Cancers de la thyroïde. EMC - Endocrinologie. https://doi.org/10.1016/j.emcend.2004.10.003
  • Popelier, M., & Delbot, T. (1998). Cancer de la thyroïde. EMC - Médecine.