Un régime pour réduire les risques d’infarctus et d’ictus

13 juillet 2015

Dans une étude récente, publiée dans la revue « American Journal of Clinical Nurtition« , il a été révélé quelque chose que nous pressentions déjà un peu tous : les régimes traditionnels occidentaux ne sont pas bons pour la santé.

Mais cette étude ne s’arrête pas là, et affirme que si nous réalisons tous quelques petits changements dans notre façon de nous alimenter, nous pouvons réduire les risques d’infarctus et d’ictus de 30%.

Si ce chiffre ne vous paraît pas énorme, sachez qu’il représente une part importante des variables que nous avons le pouvoir de contrôler.

Si vous prenez soin de votre alimentation, et que vous améliorez vos habitudes de vie, vous pourrez éviter de souffrir de ces maladies qui, chaque année, emportent un grand nombre de vie.

Que diriez-vous de mettre en pratique tous nos conseils dès aujourd’hui ?

Des conseils nutritionnels pour réduire le risque d’infarctus et d’ictus

S’il est certain que de nombreuses maladies surviennent pour des raisons génétiques, il apparaît tout de même important d’agir sur les facteurs à notre portée pour réduire le risque de leur survenance.

Les infarctus et les ictus comptent parmi les causes de mortalité les plus importantes, tant chez l’homme que chez la femme.

Mais, ces derniers temps, on peut remarquer une forte augmentation de l’impact de ces maladies chez la population féminine.

Les cas d’ictus augmentent, et pas seulement à cause du vieillissement de la population, mais surtout car notre alimentation est mauvaise, et que le stress et la sédentarisation nous rendent plus vulnérables.

L’étude de la revue « American Journal of Clinical Nutrition » démontre que nous attendons tous, pour la plupart, d’avoir 50 ans avant de changer nos mauvaises habitudes de vie.

C’est à cette époque de la vie que surviennent des problèmes cardiaques, les taux de cholestérol élevés et l’hypertension artérielle.

Mais, que diriez-vous de prendre soin de vous-même avant d’en être arrivé là ? N’est-il pas plus sain de prévenir les problèmes futurs que de les guérir ? 

Il vaut la peine d’être conscient du danger que représentent ces maladies, et de commencer, dès aujourd’hui, à modifier votre alimentation et vos habitudes de vie, pour vous sentir bien mieux dans votre corps.

Prenez bonne note des améliorations que vous pouvez apporter à votre régime alimentaire. 

1. Oubliez le sel et les graisses

Quelles-sont-les-graisses-saines-et-dans-quels-aliments-les-trouver

Les régimes alimentaires traditionnels incluent des aliments gras et du sel.

Que nous parlions de l’Europe ou du continent américain, le constat est le même : la civilisation occidentale a perdu de nombreux repères alimentaires.

Tout cela est dû, en majeure partie, au style de vie et au rythme de travail que nous avons adopté.

Nous achetons les plats préparés vendus dans les supermarchés, qui sont mauvais pour notre santé.

Nous cuisinons et mangeons trop de viande rouge, nous avons trop tendance à faire frire les aliments, et notre apport calorique est souvent bien trop élevé. Cela apporte plus de problèmes que de solutions.

Changez votre alimentation dès maintenant, en supprimant les aliments trop gras, et trop salés. 

2. Dites oui aux fruits et légumes de couleur rouge !

tomate

De nombreux fruits et légumes permettent de prévenir efficacement les infarctus et les ictus. La tomate est un aliment qui ne doit pas manquer à votre régime alimentaire!

Grâce à sa teneur en lycopène, elle nous permet de prévenir de nombreuses maladies cardiaques en empêchant la formation de thrombose.

Pour terminer sur une information étonnante, sachez que la sauce tomate contient plus de lycopènes que les tomates fraîches, car ce pigment se libère davantage lorsque le fruit est cuit.

3. Remplacez les farines raffinées par des farines complètes

pain-au-lin-bookchen

C’est l’une des données les plus importantes pour réduire le risque d’infarctus et d’ictus.

A partir d’aujourd’hui, remplacez votre pain blanc habituel par du pain de seigle ou d’avoine, qui dispose de graines entières non raffinées.

Consommez également du riz et des pâtes complets, qui vous permettront de réduire votre taux de cholestérol, d’éviter les pics de sucre et de contrôler votre appétit.

4. Mangez des fraises et des pommes

Smoothie-d'avoine-et-de-fraise

Que diriez-vous d’inclure dans vos petits-déjeuners, une bonne pomme verte ? Et pourquoi pas vous préparer une bonne salade d’épinards, de fraises et de noix pour le déjeuner ?

Les pommes sont très riches en phytonutriments, des substances idéales pour combattre les maladies cardiovasculaires, et pour réduire le cholestérol LDL, ou mauvais cholestérol.

Saviez-vous que les fraises sont riches en potassium, en phyochimiques et en vitamine C ?

Une combinaison parfaite pour éviter de souffrir d’un ictus. N’hésitez plus, et mangez chaque jour un bol de 6 fraises bien fraîches, et bien nettoyées. Et ne leur ajoutez surtout pas sucre !

5. Une demi-cuillerée de cannelle par jour

cannelle-ion-bogdan-dumitrescu

15 grammes de cannelle par jour peuvent vous permettre de prévenir efficacement les infarctus, et autres ictus. Nous allons vous expliquer pourquoi la cannelle est si saine : 

  • Elle permet de réduire les niveaux de sucre dans le sang.
  • Elle aide à faire baisser les taux élevés de cholestérol LDL et de triglycérides.
  • Elle empêche la formation de thrombose.
  • Elle réduit l’hypertension artérielle.
  • Elle aide à perdre du poids.

6. Du poisson bleu deux fois par jour

Toujours selon l’étude publiée dans la revue « American Journal of Nutrition« , les personnes qui consomment du poisson bleu deux fois par semaine ont moins de risques de souffrir d’un infarctus ou d’un ictus.

Ces aliments sont riches en protéines, et surtout en acide gras oméga 3, une substance qui permet de prévenir l’apparition de thrombose.

N’hésitez pas à inclure du poisson bleu dans votre menu, pour profiter de tous ses bienfaits pour votre organisme!

A découvrir aussi