10 signes d’une prolifération bactérienne intestinale

· 26 mars 2015
Découvrez ici les dix signaux d'alerte d'une prolifération bactérienne intestinale (SIBO).

Vous sentez votre estomac gonflé une heure après avoir mangé et vous n’arrivez même plus à fermer votre pantalon ? Vous souffrez peut-être d’une prolifération bactérienne intestinale.

De nos jours, ce symptôme est très commun. Nombreuses sont les personnes qui se réveillent avec un ventre plat et terminent la journée avec un ventre très gonflé.

Un ballonnement abdominal, même léger, peut indiquer une inflammation intestinale.

Si, en plus des gonflements, vous souffrez de gaz et/ou de distension abdominale, vous êtes certainement concerné par l’un des deux problèmes suivants :

  • vous êtes sensible à certains aliments
  • vous souffrez d’une infection intestinale, telle que la prolifération bactérienne intestinale (SIBO)

La prolifération bactérienne intestinale (SIBO), qu’est-ce c’est ?

Prolifération bactérienne intestinale

La prolifération bactérienne intestinale est une infection qui se produit lorsque les bactéries de nos intestins perdent l’équilibre et s’accumulent de façon démesurée.

Ce type d’infection intestinale touche généralement les personnes qui ont une alimentation riche en hydrates de carbone, en aliments raffinés, en alcool, en aliments transformés, entre autres.

Ce type d’alimentation nourrit les bactéries. Lorsque les acides gras de la chaîne alimentaire courte se détériorent, cela provoque des gaz et des gonflements.

Des bactéries d’un autre type peuvent elles décomposer les sels biliaires avant que le corps n’ait eu l’opportunité de les utiliser. L’organisme absorbe alors mal les graisses, ce qui entraîne des problèmes intestinaux, tels que la diarrhée.

D’autres bactéries encore produisent des toxines qui endommagent la muqueuse de l’intestin grêle, ce qui empêche le corps d’absorber les nutriments dont il a besoin.

Lisez aussi : Que peuvent révéler les gaz intestinaux sur votre santé ?

10 signes qui indiquent une prolifération bactérienne intestinale

Étant assez communs, les signes d’une SIBO peuvent être associés
à d’autres maladies.

Ces symptômes sont les suivants :

  • gaz
  • distension abdominale
  • mauvaise absorption des graisses
  • intolérances à certains aliments, tels que le lactose, le gluten, la caféine, le fructose
  • douleurs et coliques abdominales
  • problèmes de digestion, telles que la constipation
  • syndrome de l’intestin irritable ou maladie inflammatoire intestinale
  • problèmes chroniques, tels que la fatigue, le diabète, la fibromyalgie, les maladies auto-immunes, les troubles neuromusculaires
  • carence en vitamines et minéraux, notamment la vitamine B12
  • diarrhée

Accumulation excessive des bactéries : les causes

La croissance excessive des bactéries a lieu lorsque les bactéries n’atteignent pas la destination finale du processus digestif (le côlon) à cause d’un obstacle.

Certaines maladies affectent les muscles de l’intestin et favorisent ainsi le développement de la prolifération bactérienne intestinale. C’est le cas, par exemple, du diabète.

Les obstructions physiques, telles que les cicatrices liées à une chirurgie ou encore la maladie de Crohn, sont d’autres facteurs pouvant être à l’origine d’une accumulation anormale des bactéries dans l’intestin.

La consommation de médicaments peut aussi favoriser une SIBO, car ils altèrent la flore intestinale. C’est le cas des antibiotiques ainsi que des médicaments qui bloquent les acides et les stéroïdes.

La principale cause reste la consommation de produits raffinés, d’alcool, d’hydrates de carbone, et de sucre.

Dépister une prolifération bactérienne intestinale

Prolifération bactérienne intestinale

Vous pouvez faire un test d’haleine à la maison. Les différentes étapes sont les suivantes :

  • jeuner pendant 12 heures
  • respirer dans un petit ballon
  • consommer une quantité précise de sucre
  • réaliser un test d’haleine toutes les 15 minutes pendant 3 heures

Ce test n’est pas si simple à réaliser, car il faut s’abstenir de manger pendant de longues heures. Néanmoins, il permet d’identifier le SIBO et d’autres troubles, telles que l’intolérance au gluten ou l’insuffisance pancréatique.

Dans les centres de santé, des tests d’urine ou une analyse de selles sont réalisés. Dans ce cas, il faudra avant tout consulter un spécialiste et lui faire part de tous vos symptômes.

Lisez aussi : Comment lutter contre l’infection intestinale avec 3 remèdes d’origine naturelle

Recommandations pour soigner le SIBO

L’une des premières recommandations pour traiter le SIBO est de réduire les aliments riches en hydrates de carbone et d’éviter la consommation d’aliments raffinés, tels que le sucre et les farines.

Il faut également éviter la consommation d’alcool et consulter un médecin pour recevoir le traitement adéquat. En général, le médecin prescrit des antibiotiques.