5 idées reçues sur l’usure des cartilages

12 décembre 2015
Pour renforcer nos cartilages, il est important de réaliser de l'activité physique modérée de manière régulière. Cependant, si vous n'êtes pas habitué, vous devrez y aller doucement au début pour ne pas vous surcharger.

L’arthrose est une maladie dégénérative qui se produit à cause de la détérioration des cartilages articulaires, un organe qui recouvre les extrêmes osseux et qui facilite le mouvement des articulations.

Ainsi, de nombreuses personnes croient que pour ne pas être affectées par ce problème, elles doivent éviter le travail constant des articulations, afin de ne pas entraîner une usure prématurée.

Ce type d’idées reçues ont augmenté la gravité et les risques liés à ce trouble, car elles empêchent de renforcer les cartilages qui peuvent s’adapter à différentes conditions.

Si l’on sait que les fausses croyances peuvent influencer de manière négative le traitement de la maladie, aujourd’hui, nous allons partager avec vous 5 idées reçues à propos de l’usure des cartilages.

1. C’est une maladie de la vieillesse

C'est-une-maladie-de-la-vieillesse-500x334

Il est normal que la plupart des personnes souffrent d’usure des articulations et des cartilages à cause de la vieillesse.

Cependant, cela ne veut pas dire que ce soit la seule cause du développement de l’arthrose.

De fait, cette affection peut apparaître bien avant, à la suite de facteurs qui rendent vulnérables tous types de patients. 

Par exemple, elle se produit à cause de la mauvaise qualité des tissus, suite à des efforts trop importants sur les articulations et du fait de la déficience nutritionnelle.

Lisez aussi : Comment régénérer rapidement des cartilages endommagés ?

2. Le repos est le meilleur soulagement

Attention ! Même si les patients qui souffrent d’arthrose doivent se repose quelques heures par jour pour soulager leurs douleurs, il ne faut pas considérer le repos comme la meilleure manière de se soigner.

L’inactivité physique et le sédentarisme augmentent les symptômes de cette pathologie et rendent les effets du traitement difficiles.

Au contraire, à de nombreuses reprises, il a été démontré que les activités comme courir ou marcher peuvent réduire significativement le risque, surtout chez les personnes qui ont un indice de masse corporelle bas.

Qu’est-ce qui explique cela ?

Le cartilage est composé de cellules vivantes qu’il doit alimenter grâce à un liquide synovial dans lequel les articulations baignent.

Quand on exerce une pression sur le cartilage avec les exercices, ce liquide circule plus facilement dans ce dernier et alimente ainsi les cellules grâce aux nutriments.

Le manque de mouvement et la déficience de ce liquide conduit à la fragilisation des cartilages.

3. Le sport empêche l’usure des cartilages

Le-sport-empeche-l'usure-des-cartilages-500x334

Bien que l’activité physique contribue à prévenir l’usure des articulations, si elle est réalisée de manière excessive ou inadaptée, elle peut avoir l’effet contraire.

Un faux mouvement ou un entraînement intensif peuvent augmenter le risque de souffrir de ce trouble dégénératif à cause de l’usage répétitif et la surcharge au niveau des articulations.

4. Le poids corporel n’a rien à voir avec l’arthrose

C’est faux! Les personnes qui souffrent d’obésité ont de forts risques de souffrir d’arthrose, à cause de la pression qu’elle génère sur les articulations mais également de l’augmentation des hormones inflammatoires qui détruisent les cellules et régénèrent le cartilage.

Une réduction de l’indice de masse corporelle grâce à un régime et à des exercices physiques, contribue à réduire les symptômes inflammatoires et donc à soulager la douleur.

Cependant, si la personne a un rythme de vie sédentaire depuis longtemps, elle ne peut pas faire des exercices immédiatement.

Cette activité doit être réalisée de manière graduelle et soutenue par un régime alimentaire sain.

5. On ne peut rien faire pour éviter la progression de la maladie

On-ne-peut-rien-faire-pour-eviter-la-progression-de-la-maladie-500x334

Chaque patient a le pouvoir de faire reculer ou de faire progresser sa maladie.

Si jusqu’à présent, aucune guérison définitive n’a été observée pour ce problème, on a pu déterminer qu’un régime équilibré et la consommation de certains médicaments pouvaient empêcher la progression de ses symptômes, pour éviter qu’ils n’affectent notre qualité de vie.

Il existe plusieurs médicaments et remèdes naturels qui soulagent l’inflammation et protègent le cartilage pour empêcher son avancement à des stades plus graves.

Consultez cet article : Conseils pour éliminer le sucre blanc de votre régime alimentaire

Tout n’est pas perdu !

Maintenant que les doutes autour de cette affection sont plus clairs, il faut toujours avoir à l’esprit que rien n’est perdu lorsque l’on souffre de cette maladie.

Jusqu’à il y a peu, les patients ne faisaient rien à cause de la méconnaissance qui régnait autour de son développement et de sa progression. Mais aujourd’hui, on connaît de nombreuses alternatives pour la dépasser.

Perdre du poids grâce aux exercices et améliorer son alimentation, sont deux manières d’insuffler des changements positifs, tant dans la prévention que dans le traitement de cette maladie.

De plus, il est bon de s’informer et de chercher des traitements pour empêcher sa progression.

A découvrir aussi