5 plantes d’intérieur qui pourraient être dangereuses

· 6 décembre 2015
Bien que la plupart de ces plantes d'intérieurs soient toxiques uniquement s'il y a un contact direct, il est préférable de ne pas prendre de risques, surtout si vous avez des petits enfants ou des animaux domestiques qui pourraient les ingérer.
Nous aimons tous avoir des plantes d’intérieur chez nous car elles décorent et elles apportent une couleur verte équilibrante. C’est surtout le cas si l’on vit dans une zone urbaine. Mais certaines plantes d’intérieur sont dangereuses.

En effet, beaucoup d’entre elles purifie l’air de notre foyer. Cependant, la présence de certaines plantes dans notre intérieur peut s’avérer dangereuse.

Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi il est préférable de maintenir certaines plantes éloignées, surtout des enfants et des animaux domestiques.

Optez plutôt pour des plantes saines que vous pouvez avoir chez vous sans aucun risque.

Les plantes d’intérieur sont-elles vraiment dangereuses ?

Les plantes d’intérieurs dont nous allons parler dans cet article sont surtout dangereuses quand il y a des enfants et des animaux dans la maison. En effet, leur ingestion est toxique pour l’organisme.

Cependant, certaines d’entre elles peuvent également provoquer des dommages. C’est notamment le cas lorsqu’elles sont inhalées ou quand on les touche.

C’est pour cela que nous conseillons de ne pas en avoir chez soi et d’opter pour d’autres plantes d’intérieurs qui nous aident à purifier l’air.

Consultez cet article :

4 plantes médicinales qui aident à détoxifier le foie

La serpentaire commune

plantes d'intérieur dangereuses

La serpentaire commune ou Dracunculus vulgaris est une plante typique des pays méditerranéens, qui fait partie des plus vénéneuses.

De plus, son aspect original et sa couleur rouge orangé attirent beaucoup l’attention.

Le philodendron

philodendron

Cette belle plante, très habituelle dans nos foyers est connue pour grandir de manière naturelle sur les autres arbres dans les jungles tropicales. Il en existe de nombreuses espèces.

Elle n’est pas si dangereuse, sauf dans le cas où quelqu’un pourrait en ingérer par accident.

Dans ce cas, il faut savoir que sa haute teneur en oxalate et en calcium peut provoquer des brûlures dans la bouche et sur les lèvres. Elle peut aussi provoquer des douleurs à l’estomac et des irritations dans la gorge.

Dans le pire des cas, cela peut entrainer des convulsions, des pertes de conscience et même la mort.

L’hortensia

Hortensia

L’hortensia est une fleur magnifique, très connue et originaire du Japon.

Il en existe plus de 100 espèces et on peut la cultiver à l’intérieur comme à l’extérieur.

La fleur et les feuilles contiennent un composé qui provoque des intoxications chez les personnes et les animaux. Les symptômes sont similaires à ceux provoqués par l’ingestion de cyanure.

Ses racines pourraient avoir des propriétés médicinales. Cependant, son usage n’est pas recommandé, à cause des dangers qu’elles apportent.

La sauge des devins

Sauge des devins

Le nom de cette plante est Salvia divinorum.  Il ne faut pas la confondre avec la Salvia officinalis (la sauge classique) d’usage et de consommation communs.

Cette plante aux grandes feuilles vertes, originaire du Mexique, contient de la salvinorine. Il s’agit d’un composé aux effets hallucinatoires et onirogènes.

Cette plante est utilisée dans certains endroits pour des pratiques rituelles ou en tant que drogue naturelle.

La Salvia Divinorum produit d’importantes altérations de la conscience.  Cela peut amener à des états de confusion très dangereux, aux conséquences durables.

Lisez aussi :

4 plantes médicinales qui aident à détoxifier le foie

La belladone

Belladone

Cette plante est très connue en tant que remède homéopathique car on l’utilise en doses microscopiques.

Cependant, cette plante n’est pas recommandable chez soi. Notamment à cause du fort taux de toxicité de ses alcaloïdes, qui sont nocifs même au toucher.

Ainsi, cette plante aux fleurs violettes en forme de clochettes et aux fruits noirs à l’odeur désagréable s’utilisait auparavant comme un venin.

Il existe de nombreux secrets et des histoires magiques autour de la belladone.

Les plantes inoffensives

Si vous voulez avoir des plantes d’intérieurs chez vous et que vous souhaitez profiter de leurs vertus pour purifier l’air des toxines, vous pouvez opter pour ces alternatives qui ne représentent aucun danger pour la santé :

Le scindapsus doré

scindapsus doré

Egalement connue sous le nom de pothos, liane du diable, ou arum grimpant, cette plante ne demande pas beaucoup de soins.

Elle est ainsi idéale pour éliminer de l’air le formaldéhyde, et d’autres composés organiques volatiles.

Le palmiste multipliant

plantes en pot

Connu sous le nom scientifique de Chrysalidocarpus lutescens, il purifie l’air pendant la journée et filtre le formaldéhyde et d’autres substances qui se diffusent à cause de la peinture des murs, des meubles ou des produits vernis.

La langue de belle-mère

langue de belle-mère

On la connaît également sous le nom de plante serpent ou Sansevieria trifasciata.

Elle transforme le dioxyde de carbone pendant la nuit, et elle est donc idéale dans une chambre.

Et voila, vous savez maintenant les plantes d’intérieur qu’il faut éviter et celles à avoir chez vous !

  • Laberche, J. (2009). Biologie végétale. Pnas. https://doi.org/10.1007/s00221-009-1900-8
  • Calatayud, P. (1997). Interactions insectes-plantes. Nature Sciences Sociétés. https://doi.org/10.1016/S1240-1307(97)86215-2
  • Remon, E. (2006). Tolérance et accumulation des métaux lourds par la végétation spontanée des friches métallurgiques : vers de nouvelles méthodes de bio-dépollution. Université Jean Monnet. https://doi.org/tel-00362527