5 signes qui indiquent une intolérance au gluten

Si vous souffrez de l'un de ces symptômes, cela ne veut pas dire que vous devez éliminer le gluten de votre régime alimentaire. Si vous en identifiez plusieurs, mieux vaut consulter un médecin.

 

Puisque l’on connaît de mieux en mieux ce problème et que les cas se multiplient, beaucoup de gens se demandent s’ils doivent éliminer le gluten de leur régime alimentaire.

Il y a des personnes qui ont opté pour l’élimination complète, sans avoir détecté aucun problème. C’est pour cela que nous souhaitons aujourd’hui parler de ce sujet.

Nous pensons qu’il est nécessaire de signaler quels sont les principaux indices qui montrent que l’on a des difficultés à métaboliser le gluten.

Tout d’abord, sachez que la sensibilité au gluten et la maladie cœliaque sont deux choses différentes.

Dans le cas de la première, quelques symptômes se manifestent alors que dans la deuxième, il y a tout un processus auto-immunitaire qui est concerné.

  • Il s’agit d’une série de réactions adverses qui parcourent le corps pour vous avertir que quelque chose va mal. Elles peuvent être si intenses, que votre vie peut se retrouver en danger pendant l’une de ces crises.
  • Cependant, quand vous présentez une certaine intolérance, les effets secondaires sont gênants mais pas à ce point.

Alors, qu’est-ce que le gluten ?

Il s’agit d’une glycoprotéine. Il lie les molécules d’eau, et gélifie donc les aliments que l’on consomme.

Le résultat est qu’il rend la digestion difficile, car la décomposition des aliments est bien plus compliquée. Qu’elles soient transformées ou non, les céréales sont celles qui en contiennent le plus.

Sachez que la grande majorité des aliments industriels en contiennent.

C’est pour cela que les docteurs recommandent de bien vérifier les emballages des aliments, que vous soyez sensible au gluten ou que vous ayez la maladie cœliaque.

Quand éliminer le gluten du régime alimentaire ?

1. Les gênes digestives

C’est l’un des signes les plus évidents. Cela peut apparaître sous forme de gaz, de constipation ou de diarrhée, et pas toujours de la même manière.

Il est possible que vous ayez des flatulences, et qu’à d’autres moments vous souffriez de constipation. Mais, cela peut aussi suivre un épisode de diarrhée, sans que votre alimentation n’ait variée.

Voir aussi : Augmentez votre productivité avec ces 5 smoothies riches en protéines

2. Vous avez la chair de poule au niveau de la partie arrière des bras

Le nom scientifique de ce phénomène est kératose pilaire, mais vous le reconnaîtrez car il s’agit de chair de poule.

Comme vous le savez, cela peut aussi apparaître sans raison apparente et soudainement sur la zone avant du bras.

Si cela vous arrive fréquemment, vous devriez peut-être envisager d’éliminer le gluten de votre régime alimentaire. La cause de ces épisodes est le manque de vitamine A, qui provient d’une synthèse inefficace des nutriments. 

3. La fatigue

Il est normal de ressentir une certaine fatigue après les repas. Mais quand cette sensation est intensifiée à l’excès, il y a autre chose.

Observez quand cela arrive et s’il y a un lien avec les aliments contenant du gluten.

Les nausées ou les maux de tête

Les problèmes neurologiques sont très habituels chez les cœliaques ou les personnes sensibles au gluten. Cela est dû au fait que le sang qui arrive au cerveau n’arrive pas dans l’état où il devrait et des troubles apparaissent donc dans la zone.

À la différence du cas précédent, la réaction n’est pas immédiate, et si vous vous débarrassez de la glycoprotéine, surveillez vos réactions.

Si votre état s’améliore, vous devrez probablement éliminer le gluten de votre régime alimentaire.

Nous vous recommandons de lire : Soulagez les maux de tête sans médicaments en appliquant ces 6 conseils

Les complications hormonales

Les déséquilibres hormonaux les plus communs qui ont lieu à cause de cette intolérance sont les suivants :

  • Des syndromes prémenstruels exagérés
  • Un ovaire polykystique
  • Une infertilité sans cause apparente

Quand ces obstacles sont liés au gluten, le gynécologue saura vous trouver une solution naturelle. Souvenez-vous que vous devez consulter ce spécialiste une fois par an.

La sensibilité au gluten et la maladie cœliaque sont faciles à détecter d’un point de vue médical.

Ainsi, si vous avez identifié l’un de ces signes, l’idéal est de consulter un spécialiste pour faire les tests nécessaires.

Heureusement, vous pouvez compter sur le nombre de produits vendus en supermarché pour ce type de maladie.

De plus, les efforts pour augmenter l’offre des marques importantes sont de plus en plus nombreux. Les vicissitudes d’il y a quelques années sont reléguées au passé.

A découvrir aussi