6 astuces naturelles contre les mycoses vaginales

28 septembre 2020
Afin d'éviter la prolifération des mycoses vaginales, il est fondamental d'utiliser des sous-vêtements en coton, car il s'agit d'un matériel très transpirant, et éviter de porter trop longtemps un maillot de bain mouillé. Quelles sont les autres mesures préventives?

L’apparition des mycoses sur la zone intime féminine est un problème fréquent qui, à cause de ses symptômes, peut provoquer une gêne et une insécurité. Son infection autant de la zone externe qu’interne altère le pH de la flore vaginale et, à cause de sa croissance excessive, provoque des flux mal odorants, des douleurs et des démangeaisons. Comment combattre les mycoses vaginales?

La cause la plus fréquente est le développement du Candida albicans. Un micro-organisme qui a tendance à proliférer dans des environnements humides et chauds comme celui qui caractérise cette partie du corps.

Si elle peut être légère et irrégulière, les soins et les traitements sont fondamentaux pour éviter les complications ou les maladies plus graves.

6 mesures pour combattre les mycoses vaginales

Heureusement, en plus des produits conventionnels, il existe certaines habitudes et remèdes naturels qui peuvent aider à combattre efficacement les mycoses vaginales.

Attention! Il est important de préciser que ces remèdes ne sont que des compléments et qu’ils ne remplacent pas les médicaments prescris par le professionnel.

1. Corrigez vos habitudes d’hygiène pour combattre les mycoses vaginales

Conseils pour l'hygiène féminine.

 

Avoir des bonnes habitudes d’hygiène au quotidien est l’une des principales astuces pour garder un vagin en bonne santé. Dans ce sens, le National Health Service -Service National de Santé du Royaume-Uni- affirme qu’il est fondamental d’utiliser un savon neutre, sans parfum ou composants qui altèrent le pH naturel de la zone.

D’autre part, vous devez vous assurer de porter des sous-vêtements propres et secs, surtout lorsque sont présents des flux vaginaux épais et odorants, deux des symptômes les plus communs de cette affection.

La NHS recommande de se laver deux fois par jour et changez de sous-vêtements si vous souffrez de ces symptômes. Lorsque vous allez aux toilettes, il faut s’essuyer d’avant en arrière afin que les mycoses et bactéries n’arrivent pas jusqu’à la zone vaginale.

2. Maintenez la zone sèche

Le vagin est protégé par un lubrifiant naturel qui contient des bactéries saines dont l’action empêche le développement des mycoses. L’article cité auparavant explique que, lorsque le pH de ces fluides est altéré, les micro-organismes se développent plus facilement. Ainsi, en peu de temps, ils réussissent à créer des infections.

Comme la zone reste légèrement humide, l’une des principales mesures de prévention conseillées dans une publication de Mayo Clinic consiste à maintenir les parties externes sèches. Cela dans le but d’inhiber la prolifération des levures.

  • Essayez de bien vous sécher après votre douche ou après être allé aux toilettes.
  • Evitez que vos sous-vêtements soient humides à cause de l’eau ou des fluides.

Lisez également: Tout ce qu’il faut savoir sur le prurit anal

3. Evitez d’avoir des relations sexuelles

Un couple qui s'ennuie au lit.

Les infections mycosiques vaginales ne représentent pas un risque pour la santé sexuelle du couple. Cependant, il n’est pas conseillé d’avoir des relations sexuelles pendant leur traitement, car cela peut compliquer les effets du traitement. Le contact avec le partenaire prolonge la durabilité de l’infection et, dans certains cas, provoque des douleurs et des gênes.

4. Faites un bain de siège avec du vinaigre de pomme pour combattre les mycoses vaginales

La nature acide du vinaigre de pomme peut aider à rétablir le pH naturel du vagin pour faciliter la destruction des champignons. Certaines études, comme celle de 2017 publiée dans Alternative Therapies in Health and Medicine, soutiennent l’utilisation de ce liquide pour ce genre de cas.

Cette action est due aux composés actifs, comme l’acide acétique, qui auraient des effets antifongiques et antibactériens qui aident à protéger la zone.

Toutefois, une recherche récente publiée dans Natural Product Research indique que le champignon Candida serait moins sensible à son action. D’autres études sont donc encore nécessaires pour approuver les propriétés du vinaigre de pomme.

Un usage populaire de ce produit consiste à ajouter une demie tasse -125 millilitres- de vinaigre de pomme dans l’eau tiède de la baignoire, puis prendre un bain. Nous recommandons néanmoins de consulter un médecin avant de mettre en place ce remède naturel.

5. Portez des sous-vêtements en coton pour combattre les mycoses vaginales

Sous-vêtements en coton.

 

Le tissu des sous-vêtements est fortement lié à ce type d’infection. En effet, certains tissus absorbent trop d’humidité et empêchent la ventilation de la zone.

Les sous-vêtements en coton sont idéaux pour éviter ces gênes, car ils permettent une bonne transpiration et ne facilitent pas la croissance des levures et des bactéries.

  • Assurez-vous d’utiliser des culottes en coton.
  • Evitez de porter votre maillot de bain humide pendant trop longtemps.
  • Essayez de porter des vêtements amples.

Découvrez aussi: 8 erreurs courantes dans le choix des sous-vêtements

6. Evitez l’utilisation de talcs ou de parfum contre les mycoses vaginales

L’industrie s’est chargée de produire des parfums, des poudres de talcs, des déodorants et d’autres sortes de produits qui prétendent changer l’odeur du vagin. Cependant, ces produits altèrent de manière significative la flore microbienne de la zone.

Par ailleurs, selon les sources scientifiques citées précédemment, loin d’êtres sains, ils peuvent favoriser l’apparition d’infections. Leurs composants pourraient occasionner la diminution des bactéries saines qui combattent les mycoses et, avec le temps, facilitent le développement des levures.

Il est important de comprendre que, tant que l’on aura une bonne hygiène, le vagin n’aura aucune raison de sentir mauvais. Si c’est le cas, il est préférable de consulter un spécialiste car ce pourrait être le début d’une infection.

Traitement médical pour combattre les mycoses vaginales

Comme nous l’avons souligné auparavant, la première chose à faire face au moindre symptôme de mycoses vaginales est de consulter un médecin. Il pourra vous indiquer un traitement selon votre situation, qui diminuera les inconforts le plus rapidement possible.

Enfin, ces recommandations vous serviront come complément pour éviter les complications majeures et contrôler davantage les symptômes gênants. Si vous ne remarquez pas d’amélioration, consultez à nouveau un spécialiste.

  • Gonçalves, B., Ferreira, C., Alves, C. T., Henriques, M., Azeredo, J., & Silva, S. (2016). Vulvovaginal candidiasis: Epidemiology, microbiology and risk factors. Critical Reviews in Microbiology. https://doi.org/10.3109/1040841X.2015.1091805
  • Genet, J. (1995). [Natural remedies for vaginal infections]. Sidahora.
  • Ozen, B., & Baser, M. (2017). Vaginal Candidiasis Infection Treated Using Apple Cider Vinegar: A Case Report. Alternative Therapies in Health and Medicine.
  • Judy Gopal, Vimala Anthonydhason, Manikandan Muthu, Enkhtaivan Gansukh, Somang Jung, Sechul Chul & Sivanesan Iyyakkannu (2019) Authenticating apple cider vinegar’s home remedy claims: antibacterial, antifungal, antiviral properties and cytotoxicity aspect, Natural Product Research, 33:6, 906-910, DOI: 10.1080/14786419.2017.1413567
  • Ozen B, Baser M. Vaginal Candidiasis Infection Treated Using Apple Cider Vinegar: A Case Report. Altern Ther Health Med. 2017;23(7):AT5751.
  • Candidosis vaginal. Mayo Clinic. https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/yeast-infection/symptoms-causes/syc-20378999
  • Keeping your vagina clean and healthy. National Health Service. https://www.nhs.uk/live-well/sexual-health/keeping-your-vagina-clean-and-healthy/