5 remèdes naturels contre la mauvaise odeur vaginale

14 juin 2020
Même si ces remèdes à usage local pour éliminer la mauvaise odeur vaginale sont en général efficaces, si les symptômes persistent il est préférable de consulter votre gynécologue pour éviter des problèmes majeurs.

L’une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles les femmes consultent leur gynécologue est la mauvaise odeur vaginale. En plus de l’odeur, il est très fréquent que d’autres symptômes apparaissent comme des démangeaisons, des brûlures, une inflammation et des sécrétions vaginales.

Il est important de savoir que l’odeur change avant et après les règles, lors des relations sexuelles ou après avoir réalisé une activité physique. En revanche, les désodorisants, les gels, les mousses ou les douches vaginales ont souvent un effet contreproductif, car ils irritent la zone et provoquent des infections.

Par ailleurs, bien que les alternatives naturelles que nous vous proposons ici puissent améliorer cette odeur, il est essentiel de consulter un gynécologue au moindre soupçon d’une infection, car une simple infection vaginale peut entraîner de sérieuses complications, notamment si vous êtes enceinte.

Les causes fréquentes à l’origine de la mauvaise odeur vaginale

Selon les informations publiées sur le portail de la Clinique Cleveland, la mauvaise odeur vaginale peut être due à une infection ou à une inflammation. Il arrive parfois que certains facteurs génèrent un déséquilibre au niveau des bactéries qui, normalement, vivent dan le vagin. Concrètement, les causes sont les suivantes :

  • vaginose bactérienne
  • trichomonase
  • fistule recto-vaginale
  • cancer du vagin ou du col de l’utérus

Bien entendu, une mauvaise odeur vaginale n’indique pas toujours un problème grave. Souvent, elle indique simplement un déséquilibre hormonal ou est la conséquence d’une alimentation riche en certains aliments comme l’ail. Par ailleurs, il s’agit parfois d’un symptôme influencé par d’autres facteurs.

Facteurs à risque

  • Porter des sous-vêtements trop serrés ou en tissu synthétique.
  • Avoir des relations sexuelles sans protection.
  • Prendre fréquemment des antibiotiques.
  • Parasitose.
  • Incontinence urinaire ou fécale.
  • Changements hormonaux.

Comment combattre la mauvaise odeur vaginale : 5 remèdes naturels utiles

Avant de tester un remède contre la mauvaise odeur vaginale, il est important de réajuster ses habitudes en matière d’hygiène intime, car, généralement, de là surgit ce symptôme. La clinique Mayo recommande de :

  • laver la zone génitale externe avec une quantité minime de savon doux sans parfum, et avec beaucoup d’eau
  • éviter les douches vaginales (dans son état normal, un vagin sain contient des bactéries et des champignons et, en général, l’acidité du vagin maintient son équilibre, les douches vaginales peuvent altérer cet équilibre et augmenter le risque d’une infection)

Selon cette même entité, il est important de consulter un gynécologue, notamment si la mauvaise odeur vient accompagnée d’autres symptômes. Bien que les remèdes naturels constituent une aide, ils ne constituent pas un traitement de première ligne ni un substitut du traitement médical. Il faut d’abord suivre les recommandations d’un professionnel de santé.

  1. Vinaigre de cidre

vinaigre de cidre contre la mauvaise odeur vaginale

Le vinaigre est un antibiotique naturel capable d’éliminer les bactéries et les champignons. Il est surtout utile pour contrôler les altérations dont souffre la flore bactérienne du vagin face à la présence d’agents pathogènes.

D’ailleurs, un cas publié par la revue Alternative Therapies In Health and Medicine explique qu’une femme de 32 ans est parvenue à surmonter les symptômes d’une infection vaginale en ayant recours à du vinaigre de pomme. L’action de ce produit a été efficace contre la mauvaise odeur, les démangeaisons et la douleur.

Ingrédients

  • 1/2 tasse de vinaigre de cidre (100 ml)

Comment l’appliquer ?

  • Introduisez la tasse de vinaigre de cidre dans l’eau de votre bain.
  • Puis asseyez-vous pendant 20 minutes afin que le vagin prenne les bons niveaux d’acidité.
  • Enfin, rincez comme à votre habitude.

2. Huile essentielle d’arbre à thé

Grâce à ses propriétés antibactériennes et antiseptiques, l’huile d’arbre à thé combat la mauvaise odeur provoquée par les infections vaginales. De plus, elle réduit l’inflammation.

Plus concrètement, cette huile est utile pour traiter les infections causées par des champignons de type Candida Albicans, comme le précise cette étude publiée sur BioMed Research International. Grâce à son pouvoir antifongique, cette huile aide à stopper la croissance de certaines levures et à accélérer la guérison.

Ingrédients

  • 10 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé (30 g)
  • 1 tasse d’eau tiède (250 ml)

Comment l’appliquer ?

  • Pour commencer, ajoutez les 2 cuillères d’huile d’arbre à thé dans la tasse d’eau.
  • Placez ensuite le mélange dans un récipient adapté et utilisez-le pour nettoyer la zone vaginale.
  • Répétez ce processus 2 fois par semaine.

3. Vitamine C

vitamine C contre la mauvaise odeur vaginale

Comme le montre cette étude publiée sur European Journal of Obstetrics, Gynecology and Reproductive Biology, la vitamine C appliquée par voie vaginale a la capacité d’augmenter l’acidité du vagin en inhibant potentiellement la croissance des bactéries associées à la vaginose bactérienne. C’est donc une bonne option contre la mauvaise odeur vaginale.

Ingrédients

  • 1/4 de cuillère à café de vitamine C (3 g)
  • 1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude (1 g)
  • 1/2 tasse d’eau (125 ml)

Comment l’appliquer ?

  • Mélangez dans un premier temps la vitamine C et le bicarbonate de soude.
  • Puis ajoutez l’eau (faites attention car la réaction avec l’eau provoque un effet effervescent).
  • Il est recommandé de consommer ce remède 2 fois par jour pendant une semaine.

4. Infusion de fenugrec

Le fenugrec favorise la diminution de l’odeur fétide de la zone vaginale. La raison ? Comme l’explique cette publication de Molecular Nutrition & Food Research, cette plante possède des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antifongiques qui contribueraient à stopper la croissance des microorganismes infectieux.

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de graines de fenugrec (10 g)
  • 1 verre d’eau (200 ml)

Ustensiles

  • 1 mortier

Comment l’appliquer ?

  • A l’aide du mortier, réduisez en poudre les graines de fenugrec.
  • Puis portez l’eau à ébullition et retirez-la du feu.
  • Ajoutez les graines de fenugrec dans l’eau chaude et laissez infuser pendant 15 minutes.
  • Vous pouvez boire l’infusion chaude ou froide, comme vous le souhaitez.

5. Infusion de margousier

infusion de margousier contre la mauvaise odeur vaginale

Selon les données publiées sur Current Medicinal Chemistry, cette herbe, également connue sous le nom de neem, possède des propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques qui attaquent les champignons responsables des infections vaginales.

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de feuilles de margousier (20 g)
  • 1 cuillère à soupe d’eau (10 ml)

Comment l’appliquer ?

  • Dans un premier temps, faites chauffer les feuilles de margousier dans une poêle pendant 3 minutes pour les faire griller.
  • Eteignez le feu et laissez-les refroidir.
  • Réduisez-les ensuite en poudre.
  • Ajoutez la cuillère à soupe d’eau pour créer une pâte.
  • Appliquez l’onguent sur la zone vaginale.

Quelques recommandations

En plus d’avoir recours aux remèdes cités, il est important d’appliquer d’autres mesures basiques. Si vous souffrez de ce problème, mettez-les en pratique.

  • Portez des sous-vêtements en coton.
  • Au moment de faire votre lessive, ne mélangez pas vos sous-vêtements et vos vêtements.
  • Utilisez du savon neutre.
  • Evitez les douches vaginales.
  • Nettoyez votre zone intime avant et après chaque relation sexuelle.
  • Les vêtements trop serrés ne sont pas recommandés.
  • Les éponges irritent la zone vaginale.
  • N’utilisez pas de déodorants, de talc ou de parfum.
  • A chaque passage aux toilettes, nettoyez le vagin d’avant en arrière (jamais dans l’autre sens).

En somme…

Ces remèdes naturels contre la mauvaise odeur vaginale peuvent être utiles pour contrôler le symptôme en attendant le rendez-vous avec un gynécologue. Il est important de consulter un professionnel de santé, car cette odeur peut indiquer un problème majeur tel qu’une infection par bactérie ou champignon.

 

  • Mashburn, J. (2012). Vaginal Infections Update. Journal of Midwifery and Women’s Health. http://doi.org/10.1111/j.1542-2011.2012.00246.x
  • White, B. A., Creedon, D. J., Nelson, K. E., & Wilson, B. A. (2011). The vaginal microbiome in health and disease. Trends in Endocrinology and Metabolism. http://doi.org/10.1016/j.tem.2011.06.001
  • Palmeira-de-Oliveira, R., Palmeira-de-Oliveira, A., & Martinez-de-Oliveira, J. (2015). New strategies for local treatment of vaginal infections. Advanced Drug Delivery Reviews. http://doi.org/10.1016/j.addr.2015.06.008
  • Ozen, B., & Baser, M. (2017). Vaginal Candidiasis Infection Treated Using Apple Cider Vinegar: A Case Report. Alternative Therapies in Health and Medicine23(7).
  • Nagulapalli Venkata, K. C., Swaroop, A., Bagchi, D., & Bishayee, A. (2017, June 1). A small plant with big benefits: Fenugreek (Trigonella foenum-graecum Linn.) for disease prevention and health promotion. Molecular Nutrition and Food Research. Wiley-VCH Verlag. https://doi.org/10.1002/mnfr.201600950
  • Biswas, K., Chattopadhyay, I., Banerjee, R. K., & Bandyopadhyay, U. (2002, June 10). Biological activities and medicinal properties of neem (Azadirachta indica). Current Science.