8 aliments que vous devez manger pour prendre soin de votre flore vaginale

· 11 juillet 2017

Même si l’hygiène est fondamentale, il existe des aliments qui vous aident à maintenir votre zone intime dans de parfaites conditions, et qui vous aident en plus à éviter ou à combattre les infections.

Vous pensez peut-être qu’une bonne hygiène est suffisante pour maintenir votre flore vaginale saine, mais il y a beaucoup de choses que vous devez faire pour prendre soin de cette zone délicate. Si vous ne préoccupez pas de votre zone intime, vous serez vulnérable face à la présence d’infections urinaires ou d’irritations.

Pour éviter ces problèmes, qui peuvent être réellement gênants, il existe de nombreux aliments qui vous aideront à maintenir la santé de votre flore vaginale, comme ceux dont nous allons vous parler dans cet article.

  1. Yaourt naturel et aliments riches en probiotiques

Une flore vaginale saine contient une bonne quantité de bactéries saines appelées lactobacilles, un type de bactérie qui aide à maintenir un niveau de pH adapté.

Le yaourt et les aliments similaires aident à maintenir les niveaux de lactobacilles appropriés. Un grand nombre d’entre nous associe la yaourt seulement à la santé intestinale, mais ce n’est pas son unique fonction.

Bien souvent l’usage d’antibiotiques, la ménopause, les contraceptifs et la thérapie hormonale augmentent le risque de développer des infections par levure, et les aliments comme le chucrut, le tempeh ou d’autres aliments fermentés exercent un rôle important en luttant contre les infections fongiques.

Lisez également : Les 15 meilleurs probiotiques et prébiotiques pour la santé

2. Jus de canberry

jus-de-cranberries

Ce que vous avez entendu sur ce jus est vrai, sa consommation régulière peut vous aider à combattre les infections urinaires. Le jus de cranbery contient en effet des composants qui aident à éliminer les bactéries à l’origine de l’infection, celles collées aux parois de la vessie.

Le seul problème de ce jus est sa forte teneur en sucre. Pour éviter les altérations de vos niveaux de glucose, spécialement si vous êtes diabétique, rappelez-vous :

  • Ne consommez pas plus d’une demi-tasse par jour de jus de cranberry.
  • Choisissez des jus qui soient réellement naturels ou ceux qui contiennent le moins de calories.
  • Mélangez-le à de l’eau ou réalisez des smoothies dans lesquels vous le mélangez à des légumes.

3. Le poisson

Si vous souffrez beaucoup au début de vos règles, c’est le moment de manger plus de poisson. Les douleurs menstruelles sont causées par la libération de composés inflammatoires appelés prostaglandines qui aident à la contraction des muscles utérins.

Les acides gras et les oméga-3 présents dans le poisson, comme c’est le cas pour le saumon ou le thon, contiennent des éléments anti-inflammatoires qui aident à soulager les maux.

4. Les aliments dérivés du soja

La sécheresse intime est le résultat désagréable de la réduction des niveaux d’œstrogènes, une hormone qui aide à maintenir les tissus élastiques et bien lubrifiés.

La grossesse, la ménopause, l’allaitement et certains médicaments contre les allergies ou la grippe peuvent engendrer une diminution importante des niveaux d’œstrogènes, provoquant une sécheresse vaginale et résultant incommode pour vous.

Essayez de manger du soja le moins traité possible :

  • Haricots de soja bio
  • Tofu
  • Tempeh

Ces aliments contiennent des composants imitant l’œstrogène, appelés isoflavones végétaux ou phytoestrogènes ou stéroïdes.

5. Les pommes

pommes

Si vous aimez garder la distraction au lit, cet aliment, même si vous n’y croyez pas, est idéal pour vous. Une étude publiée dans la revue Archives of Gynecology and Obstetrics a trouvé que les femmes mangeant des pommes une fois par jour avaient des niveaux plus élevés de lubrification.

Ce qui permet des relations sexuelles plus satisfaisantes avec moins de problèmes. Les pommes contiennent un composant qui imite l’estradiol, l’hormone sexuelle féminine.

De plus, les pommes possèdent des polyphénols qui stimulent le flux sanguin de la flore vaginale, ce qui rend l’orgasme plus facile.

6. L’eau

L’eau est un élément que vous ne devriez même pas éviter dans votre quotidien. Ses bienfaits pour la santé sont innombrables. En ce qui concerne votre vagin, l’eau est nécessaire pour que les membranes vaginales se maintiennent dans un excellent état.

Pour fonctionner, elles ont besoin d’être bien hydratées, et la manière la plus simple pour cela c’est de consommer la plus grande quantité d’eau possible par jour. De plus, l’eau contribue à la lubrification naturelle du vagin et à diminuer les odeurs indésirables.

Lisez cet article : Les bienfaits de boire de l’eau l’estomac vide

7. La patate douce

En plus d’être une bonne alternative aux pommes de terre traditionnelles, la patate douce est également très efficace pour le maintien d’une bonne santé vaginale.

Cet aliment est bourré de vitamine A. Cette vitamine renforce les parois utérines et stimule la production d’hormones qui aident à maintenir nos niveaux d’énergie élevés.

8. Thé vert

the-vert

Nous vous parlions avant du jus de cranberry, mais il est clair que de nombreuses femmes préféreraient d’autres options moins sucrées. Si c’est votre cas, vous devriez prendre en compte le thé vert. Cette boisson est un excellent allié contre les infections urinaires.

Dans le cas où vous auriez déjà une infection, le thé vert aide à la combattre. Si vous êtes complètement saine, cette boisson prévient l’apparition de problèmes infectieux.

La santé de votre flore vaginale va plus loin que la simple hygiène

Vous pensez souvent tout savoir sur la propreté de votre vagin, mais ce n’est pas tout ce que vous devez prendre en compte. En plus des examens réguliers, des bonnes habitudes d’hygiène et de la communication avec votre gynécologue, il est important d’avoir une alimentation saine.

Comme vous pouvez le voir, ces huit aliments sont très fréquents dans une alimentation équilibrée. Dans le cas où vous n’auriez pas l’habitude de consommer un de ces aliments, il serait opportun de commencer à l’intégrer à votre alimentation.