7 choses pour lesquelles vous n’avez pas à vous justifier

21 août 2017

Bien que vous pouvez donner plus ou moins d’importance à ce que pensent les autres, vous n’avez pas à vous justifier des décisions que vous prenez quant à votre vie.

La majorité de nos décisions vont toujours être remises en question ou jugées.

Toutefois, cela ne doit pas nous importer et nous n’avons pas à nous justifier face à qui que ce soit pour nos actes.

Personne ne peut juger les décisions des autres : cela s’appelle la liberté.

Même si nous pensons parfois le contraire, et nous sentir presque obligé-e-s de donner des explications si c’est la famille ou des ami-e-s qui le demandent, en réalité ce n’est pas le cas.

Tant que vous ne dépassez pas la limite et vous que vous ne nuisez ou faites du mal à personne avec vos actes, vous n’avez de compte à rendre à personne.

7 faits de votre vie pour lesquels vous n’avez pas à vous justifier

  1. Vous ne devez pas justifier votre apparence physique

Si vous êtes mince, rond-e, si vous faites du sport, que vous mangez beaucoup ou peu selon votre poids, vous n’avez pas à justifier votre apparence.

L’important est que vous vous sentiez bien et que vous soyez à l’aise avec votre corps, en faisant ce que vous pensez nécessaire pour l’entretenir ou le changer.

2. La manière dont vous vous nourrissez

Si vous décidez d’être végétarien-ne, de ne pas manger de sucreries, de viande… Personne ne peut vous juger ni vous demander des explications au regard de votre manière de vous alimenter.

C’est votre décision et vous pouvez l’avoir prise pour des milliers de raisons. Pour autant, les autres doivent accepter votre réalité, même s’iels peuvent être ou non d’accord.

3. Votre sexualité si vous êtes un-e adulte

Vous décidez comment et avec qui vous voulez vivre et avoir des relations.

Que ce soit un homme, une femme, si vous voulez vous marier ou vivre seul-e, avoir des enfants ou non… Il s’agit de décisions que vous devez prendre pour vous et personne ne peut les remettre en question.

Iels peuvent vous conseiller s’iels ne vous voient pas heureux-ses ou s’iels vous voient souffrir, mais rien de plus.

Vous n’avez pas à donner des explications pour vos décisions par rapport à vos goûts ou à votre idée du mariage.

4. Votre carrière ou votre travail

A ce sujet non plus vous ne devez vous justifier pour la manière avec laquelle vous avez choisi de gagner votre vie, étudier ou suivre une certaine carrière, peu importe votre âge.

  • Même si vous avez parfois pu décevoir vos proches quant à ce qu’iels attendaient de vous, c’est une décision difficile à prendre et il est possible que de nombreuses personnes pensent que ce n’est pas la bonne.
  • Pour cela il est important que la décision vienne de votre for intérieur, de votre cœur, de ce que vous pensez devoir faire.

5. Vos convictions religieuses

Vous n’avez pas à vous justifier de vos idéaux religieux quelles que soient vos croyances. Il se peut même que vous soyez agnostiques ou athées et qu’aucune religion ne vous intéresse.

Iels doivent accepter votre manière de voir le monde, ne pas vous interroger et, s’iels le font, ce n’est pas votre problème.

6. Sur votre conception du couple

Vous pouvez ou non être d’accord pour vivre avec quelqu’un, seul-e, ne pas être d’accord avec l’institution du mariage…

Nous avons tou-te-s différents concepts et manières de vivre. Comment savoir ce qui est bien ou mal ?

Sur quel critère nous basons-nous pour affirmer que l’un ou l’autre est meilleur ou correct ? Ce que chacun ressent de bien pour soi, c’est qu’il s’agit de son chemin.

7. Si vous aimez passer du temps seul-e

Si vous aimez profiter de la solitude vous n’avez pas non plus d’explications à donner à personne, et cela ne signifie pas que vous êtes un-e anti-social, ou un être égoïste et isolé du monde.

Vous aimez simplement vous retrouver avec vous-même, profiter de votre espace, écouter votre musique préférée, lire un livre.

Que vous souhaitiez prendre ce temps ne signifie pas que vous soyez déprimé-e ou énervé-e ni que vous ayez des problèmes avec les gens.

Vous profitez de votre solitude quand vous en avez envie et c’est seulement quand vous le souhaitez que vous parlez à votre famille ou à vos ami-e-s.

Il est important que vous viviez votre vie à votre manière, en prenant les décisions que vous pensez bonnes, mais il est fondamental que vous y croyiez.

Ce que les autres pensent ou croient n’est pas important.

Vous devez parcourir votre propre chemin et vous le ferez seul-e, avec des échecs et des réussites, en prenant en compte, évidemment, les conseils des autres, mais ce sera toujours vous qui déciderez.

Vous êtes le/la seul-e à savoir ce qui vous convient et ce qui vous fait du bien, personne d’autre ne peut le savoir.

Prendre vos propres décisions et en être heureux-se sans avoir à se justifier prouve que vous êtes un être sûr de lui et qui a confiance en soi, en définitive, vous vous aimez.

L’amour propre est fondamental dans cette vie pour être heureux-se et pour pouvoir donner de l’amour aux autres.

A découvrir aussi