8 aliments pour combattre l’inflammation chronique

· 18 décembre 2014
L'inflammation chronique peut altérer le mécanisme de la faim et les hormones qui se chargent de la régulation du métabolisme.

L’inflammation chronique peut altérer le mécanisme de la faim et les hormones qui se chargent de la régulation du métabolisme, entre autres. Une inflammation aiguë protègera alors votre corps de certains dommages.

L’inflammation chronique, de son côté, est à mettre en relation avec diverses pathologies. Ainsi, peuvent apparaitre l’acné et les allergies, des problèmes intestinaux, des troubles neurologiques, ou des maladies auto-immunes.

Mais, vous pouvez rétablir l’équilibre en adoptant un régime riche en aliments qui combattent les radicaux libres et les toxines qui causent cette inflammation. Voici 8 aliments qui vous aideront à vous désenflammer.

1. Les myrtilles

Les myrtilles et autres baies contiennent des antioxydants qui combattent les radicaux libres. De plus, elles vous aident à maintenir l’inflammation sous contrôle.

Si vous consommez ces fruits régulièrement, ils réduiront l’une des causes de l’inflammation connue comme TNF-Alfa.

2. Le soja

Soja pour soigner l'inflammation chronique

Les légumineuses ont une forte teneur en phytonutriments. Ce sont en fait des composés botaniques aux propriétés anti-inflammatoires. Le soja se démarque ainsi par sa capacité à réduire l’inflammation (il diminue les valeurs en protéine C réactive, indicateur principale de l’inflammation).

Les légumineuses sont aussi de très bonnes candidates pour remplacer la viande au sein des repas. En effet, cette dernière a tendance à aggraver l’inflammation.

Lisez également :

4 délicieuses recettes au soja 

3. Le saumon

Le saumon est une grande source d’acides gras oméga-3. C’est l’un des aliments qui en contient le plus et il est, par là-même, d’une grande aide pour notre corps qui ne peut en fabriquer seul.

4. Le basilic

Basilic

Beaucoup d’herbes et d’épices, comme le basilic, sont riches en phytonutriments antioxydants.

Le romarin, le thym, le curcuma, l’origan et la cannelle sont tous anti-inflammatoires. Il faut tout de même les consommer séchés. Le basilic, lui, peut cependant se manger frais.

5. Le gingembre

Cette racine, au goût légèrement piquant, est très utilisée pour ses vertus. En effet, elle est capable de calmer les nausées et de réduire les inflammations.

Des études ont mis en exergue la capacité du gingembre à diminuer les inflammations causées par l’exercice physique et les douleurs dans les articulations qui résultent des inflammations chroniques comme l’arthrose ou l’arthrite rhumatoïde.

Si les chercheurs n’ont pas pu isoler avec certitude le composant responsable de ces effets. Cependant, il semble que le gingérol, principe actif de la racine, en soit à l’origine.

6. Les cerises

cerises

La cerise est un fruit aussi important que les baies dans la lutte contre l’inflammation. Ce fruit charnu est riche en anthocyanes (un type de phytonutriment) et contient une dose puissante de composés anti-inflammatoires. Les cerises acides contiennent les niveaux les plus élevés d’anthocyanes, il est donc essentiel de les consommer pour combattre l’inflammation chronique.

7. Les noix pour combattre une inflammation chronique

Les noix ont la plus grande teneur en oméga-3 d’origine végétale, contiennent plus de 10 phytonutriments anti-oxydants et des polyphénols qui ont un rôle crucial dans la diminution de l’inflammation.

Lisez également :

Les bienfaits de la consommation de noix pour notre estomac 

8. Le thé

Thé vert

Vous pouvez combattre l’inflammation en buvant différents types de thé : vert, blanc, noir ou rouge. Ils possèdent en effet un polyphénol qui se trouve dans les feuilles de la plante Camellia sinensis.  

  • Grivennikov, S. I., Greten, F. R., & Karin, M. (2010). Immunity, Inflammation, and Cancer. Cell. https://doi.org/10.1016/j.cell.2010.01.025
  • Ricciotti, E., & Fitzgerald, G. A. (2011). Prostaglandins and inflammation. Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology. https://doi.org/10.1161/ATVBAHA.110.207449
  • Eltzschig, H. K., & Carmeliet, P. (2011). Hypoxia and Inflammation. New England Journal of Medicine. https://doi.org/10.1056/NEJMra0910283