8 symptômes de la pneumonie que vous ne pouvez pas ignorer

6 février 2020
La pneumonie est une maladie qui présente plusieurs symptômes tels que la fièvre, la toux, une douleur au niveau de la poitrine liée à la respiration et à la toux, entre autres.

Connaître les symptômes de la pneumonie peut permettre de consulter un médecin rapidement et de recevoir un traitement approprié, ce qui contribue à éviter certains risques pour la santé et à améliorer son état.

La pneumonie est une maladie infectieuse qui attaque directement les poumons. L’évolution de la pneumonie peut causer différents problèmes de santé. Il est donc important de la détecter le plus tôt possible.

Cette maladie touche plus régulièrement les personnes dont le système immunitaire est faible.

La pneumonie, qu’est-ce que c’est ?

Les poumons réalisent l’un des processus les plus importants du corps humain qui est la respiration. Ils distribuent l’oxygène et expulsent le dioxyde de carbone qui se trouve dans le corps.

La pneumonie est une infection pulmonaire. Elle peut toucher un seul poumon ou bien les deux. Les poumons d’un patient atteint de pneumonie se remplissent de liquide et de pus. Cela provoque alors des difficultés respiratoires considérables : l’oxygène diminue et le dioxyde de carbone s’accumule dans le corps, mettant ainsi en danger la vie du patient.

Quelles sont les causes de la pneumonie ?pneumonie

Habituellement, la pneumonie est causée par des microbes, des bactéries, des virus ou des champignons qui peuvent être contractés de nombreuses façons :

  • des bactéries et des virus qui se trouvent dans le nez, dans la bouche ou dans les sinus paranasaux et qui sont distribués vers les poumons
  • l’inhalation de microbes
  • l’inhalation d’aliments, de liquides ou de sécrétions, entre autres
  • une infection, soit à pneumocoque, soit fongique
  • des complications d’une grippe

Quels sont les symptômes de la pneumonie ?

Les symptômes de la pneumonie peuvent varier d’une personne à une autre, tout comme le degré de la maladie. Parmi les symptômes les plus communs figurent les suivants…

1. Des frissons

Normalement, les personnes atteintes d’une pneumonie ont des frissons à répétition dans la journée. Ces frissons durent généralement entre trente et soixante minutes.

2. De la fièvre et de la toux

Ces symptômes font partie des symptômes les plus communs. Les personnes affectées par la maladie ont une fièvre constante qui peut atteindre les 40 degrés, une sensation de malaise général et de la toux.

La toux peut être accompagnée de mucus et de flegme de couleur marron-rougeâtre ou jaune-verdâtre et, dans certains cas, de mucus avec du sang. La fièvre et la toux peuvent être précédées d’une infection de la gorge.

3. Des difficultés respiratoirespneumonie

Cela s’explique par la faible quantité d’oxygène que le corps reçoit lorsqu’il souffre d’une maladie telle que la pneumonie. Cela est d’autant plus considérable lorsque le patient effectue une activité qui demande un effort comme la montée de marches, la marche rapide, ou le soulèvement d’un poids lourd.

En plus des difficultés respiratoires, sa respiration peut être rapide et superficielle.

4. Des douleurs lors de l’inspiration

Généralement, les patients atteints d’une pneumonie souffrent de douleurs lorsqu’ils inspirent. Cela est dû à l’inflammation de la plèvre, plus connue sous le nom de pleurésie.

5. Des engourdissements et des extrémités qui changent de couleur pneumonie

Le manque d’oxygène peut provoquer les symptômes suivants : sensation de froid et engourdissement des lèvres, de la langue, des extrémités des doigts et du nez.

De plus, il est possible que le patient observe un changement de couleur : les parties du corps citées peuvent prendre une couleur bleutée ou violacée.

6. Des douleurs articulaires

Les patients qui souffrent d’une pneumonie peuvent avoir des douleurs articulaires continuelles en raison de la faible quantité d’oxygène qui circule dans le corps.

7. La confusion

Dans certains cas, notamment chez les personnes âgées, la pneumonie provoque des changements mentaux qui génèrent, par exemple, de la confusion ou de la désorientation. Il a même été montré que certaines maladies augmentaient le risque d’un accident cérébral et de l’Alzheimer.

8. Le syndrome de l’ongle blanc 

Également connu sous le nom de leuconychie, ce symptôme peut indiquer une intoxication par produits chimiques, une maladie cardiaque, une pneumonie ou une hypoalbuminémie.

En plus des principaux symptômes cités, d’autres symptômes peuvent apparaître  : une transpiration excessive, la peau collante, de la fatigue, un manque d’énergie…

Si vous avez plusieurs de ces symptômes, nous vous conseillons vivement de vous rendre chez votre médecin de confiance pour qu’il vous prescrive les examens nécessaires. Vous pourrez ainsi commencer le traitement adapté à votre maladie.

Le pronostic de la pneumonie

Le pronostic de la maladie dépend de nombreux facteurs : l’âge, l’agent pathogène responsable de la maladie, les réactions du système immunitaire, le type de traitement, entre autres, déterminent l’évolution de la maladie.

Malgré cela, la plupart du temps, les symptômes s’améliorent au bout de deux semaines lorsque le patient réagit bien au traitement. La maladie a tendance à se compliquer lorsque le patient a un âge avancé ou souffre de problèmes cardiaques et pulmonaires.

En somme…

Si vous présentez plusieurs des symptômes cités, nous vous conseillons de consulter votre médecin de confiance afin qu’il vous fasse passer les examens nécessaires. Vous saurez ainsi si vous souffrez d’une pneumonie et pourrez alors commencer à suivre un traitement adéquat.

  • Faraaz Ali Shah, et al.Bidirectional Relationship between Cognitive Function and Pneumonia. Am J Respir Crit Care Med. 2013 Sep 1; 188(5): 586–592.
  • Prina E, et al. New aspects in the management of pneumonia. Critical Care 2016 20:267.
  • Stupka J, et al. Community-acquired pneumonia in elderly patient.Aging health.2009; 5(6): 763–774.
  • Tate J, et al. Infection hospitalization increases risk of dementia in the elderly.Crit Care Med. 2014 May;42(5):1037-46.