Comment détecter à temps une thyroïde qui fonctionne mal

19 juillet 2016
Même si l'hypothyroïdie est plus fréquente que l'hyperthyroïdie, il est évident que les deux affections doivent être soignées pour ne pas qu'elles influencent le développement normal de la vie du patient.

Quand de petites choses ne fonctionnent pas bien dans notre corps, nous avons tendance à expérimenter une série de symptômes qui peuvent même interrompre nos journées de travail. Ainsi, la thyroïde qui fonctionne mal peut être un problème.

Cependant, nous leur accordons toujours très peu d’importance et nous pensons qu’elles proviennent de petites affections comme les rhumes ou les problèmes stomacaux.

Le problème, c’est que ce ne sont pas toujours les véritables causes et parfois, nos troubles requièrent une plus grande attention.

Ainsi, l’altération de la glande thyroïde peut déclencher plusieurs réactions dans notre organisme.

Cette petite glande en forme de papillon est située dans le cou et elle est chargée de produire des hormones pour réguler la croissance, le métabolisme, la fréquence cardiaque et également d’autres fonctions vitales.

Même si la plupart des symptômes ont souvent un rapport avec d’autres affections, on estime que 10% de la population mondiale a une thyroïde qui fonctionne mal.

Les femmes sont les plus affectées, surtout à partir de 40 ans ou après une grossesse.

Comment détecter un mauvais fonctionnement de la thyroïde ?

Auscultation de la thyroïde

Si quelque chose altère la santé de la glande thyroïdienne, il peut s’agir de l’une des maladies suivantes :

  • L’hyperthyroïdie : Quand la glande produit des hormones en excès.
  • L’hypothyroïdie : Quand la glande arrête de produire la quantité nécessaire d’hormones.

Dans les deux cas, les anticorps influencent tellement l’organe que celui-ci travaille alors de manière inadaptée.

Ce sont les anormalités dans la santé physique et émotionnelle du patient qui permettent de le détecter.

Les symptômes varient selon le type d’affection mais, en général, il faut recourir à une attention médicale.

Si vous avez une thyroïde qui fonctionne mal, le médecin vous auscultera en palpant votre cou.

Ensuite, il fera des analyses de sang afin de déterminer les valeurs de TSH et d’hormones thyroïdienne pour vérifier les niveaux d’hormones.

Avec un diagnostic opportun et adapté, on fait une série de modifications dans le style de vie et on propose un  traitement pour les contrôler.

Lisez aussi :

Délicieuse boisson naturelle pour réguler la glande thyroïde

Comment détecter l’hyperthyroïdie ?

La thyroïde qui fonctionne mal

L’hyperthyroïdie apparaît quand l’organisme secrète plus d’hormones que nécessaires, ce qui augmente le taux métabolique.

À cause de cela, le corps expérimente certains changements et le patient peut donc souffrir des symptômes suivants:

  • Des palpitations ou une augmentation de la fréquence cardiaque.
  • L’augmentation de la pression sanguine. 
  • La nervosité, l’anxiété et l’insomnie.
  • L’augmentation de l’appétit ou la perte de poids excessive. 
  • Cheveux et ongles fragiles
  • La fatigue musculaire.
  • La sensibilité à la chaleur et la transpiration excessive.
  • Problèmes de vue.
  • Des règles irrégulières.
  • Des évacuations intestinales constantes.
  • Tremblements.

Comment détecter l’hypothyroïdie ?

Les cas d’hypothyroïdie sont jusqu’à quatre fois plus fréquents que les cas d’hyperthyroïdie et sont générés par une diminution dans la production d’hormones de la thyroïde.

À cause du déséquilibre que cela implique, les patients souffrent aussi de symptômes tels que :

  • La sensation de fragilité ou de fatigue chronique. 
  • L’intolérance au froid.
  • La perte de l’appétit et la prise de poids.
  • La rétention d’eau.
  • L’hypertension artérielle.
  • La peau sèche et rugueuse.
  • Les cheveux secs et fins, et les ongles cassés.
  • Les difficultés de concentration et les problèmes de mémoire.
  • La parole et les mouvements lents.
  • Les irrégularités dans les règles.
  • Les douleurs dans les articulations.
  • L’abattement et la somnolence.

Comment détecter une thyroïde qui fonctionne mal chez soi ?

Détection de la thyroïde qui fonctionne mal

En plus de tenir compte des symptômes mentionnés, il existe aussi une méthode simple pour détecter la présence d’une maladie de la thyroïde chez soi.

Instructions

  • Prenez tout d’abord un miroir et concentrez-vous sur la zone avant inférieure du cou, au-dessus des clavicules et sous les cordes vocales.
  • Ensuite, penchez la tête vers l’arrière, prenez un verre d’eau et prêtez attention à cette zone pendant l’ingestion.
  • Lorsque vous avalez l’eau, si vous observez une grosseur ou une protubérance dans cette zone, consultez un médecin.

Si les ennuis de santé sont permanents et que les traitements courants n’améliorent pas votre état, le mieux est alors de consulter un spécialiste pour recevoir une analyse spécialisée.

Si vous savez que quelque chose ne fonctionne pas bien dans votre thyroïde, vous devez changer votre style de vie pour que les symptômes ne s’aggravent pas.

Consultez cet article :

8 aliments riches en iode qui stimulent la santé de la glande thyroïde

Thyroïde et alimentation

La glande de la thyroïde utilise de l’iode pour une bonne production d’hormones.

Un apport déficient de ce nutriment peut altérer son fonctionnement et l’empirer.

L’iode peut être absorbée de manière naturelle à travers les aliments suivants :

  • L’ail
  • Les haricots
  • Le yaourt nature
  • Le fromage et la lait
  • Les algues marines
  • Le radis piquant
  • Les pommes
  • Les oranges
  • Les cardes
  • L’oignon
  • L’ananas

Pour connaître leurs vertus dans votre régime alimentaire, demandez conseil à votre nutritionniste. Il vous donnera des informations complémentaires pour traiter une thyroïde qui fonctionne mal.

  • Waeber Stephan, C., & Delaloye, J. F. (1995). L’IMPORTANCE DE LA THYROIDE AVANT, PENDANT ET APRES LA GROSSESSE. Revue Medicale de La Suisse Romande. https://doi.org/10.1016/j.plrev.2009.12.002
  • Chevrel, J. P., Hureau, J., Alexandre, J. H., & Lassau, J. P. (1965). Deux nouvelles voies de drainage veineux du corps thyroide. Archives d”anatomie Pathologique. https://doi.org/10.1023/A:1004872728797
  • Schlumberger, M., Baudin, E., & Travagli, J. P. (1998). Papillary and follicular cancer of the thyroid. Cancers Papillaire et Vesiculaire de La Thyroide.