Comment détecter le cancer du côlon à temps

31 août 2014
Les symptômes du cancer du côlon peuvent parfois être confondus avec ceux d'autres maladies digestives, c'est pourquoi il est primordial de consulter un spécialiste dès que nous commençons à ressentir des gênes.

Le cancer du côlon est un des cancers les plus diagnostiqués à travers le monde. Ce type de cancer se développe dans la partie du système digestif appelée le côlon ou rectum sur une période de 10 à 15 ans en général. Il commence par un petit gonflement du tissu qui couvre le côlon, puis avec le temps, il devient cancéreux.

En principe, ce type de cancer est silencieux, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun symptôme concret qui pourrait indiquer sa présence à la personne atteinte. Ce cancer est donc dangereux, car il est déjà peut-être trop tard quand on apprend que l’on est malade. Il est donc important de consulter son médecin, et d’effectuer un test de dépistage pour vérifier que tout va bien. En outre, il faut prévenir votre médecin si vous observez tout changement dans vos selles, c’est peut-être un signe que vous souffrez de cette terrible maladie

Symptômes avertisseurs d’un cancer du côlon

Un des grands désavantages du cancer du côlon est qu’il ne s’accompagne d’aucun symptôme précis dans les premières étapes de son développement. En général, les signes sont considérés comme révélateurs d’autres types de maladies plus communes de l’appareil digestif. C’est pourquoi il est important de consulter son médecin et/ou un spécialiste en cas de troubles digestifs, de présence anormale de sang dans les selles, ou ci celles-ci ont une couleur inhabituelle.

Dans la suite de cet article, nous allons vous exposer les différents symptômes qui peuvent trahir la présence de cellules cancéreuses dans le côlon et permettre de le détecter à temps.

  • Saignement du rectum qui se traduit par la présence de taches de sang dans les selles ou par une couleur très foncée.
  • Changement des habitudes intestinales comme son fonctionnement normal de digestion.
  • Douleur dans la partie basse de l’estomac.
  • Diarrhées, constipation, ou sensation que les intestins n’évacuent pas complètement tout.
  • Matière fécale très grosse ou moins liquide que d’habitude.
  • Fortes coliques abdominales, gonflement, sensation de lourdeur et gaz.
  • Obstruction intestinale aiguë.
  • Anémie chronique due à la déficience en fer provoquée par les hémorragies dans les selles non détectées et constantes.
  • Fatigue constante.
  • Perte d’appétit et amaigrissement.
  • Fièvre et mal-être général.

Comment prévenir le cancer du côlon ?

Colon-500x325

Prévenir le cancer du côlon est possible et il revient à chacun d’entre nous de faire attention. Il existe différents moyens de prévenir cette maladie, mais il est également utile de savoir si vous avez des prédispositions.

  • Une des manières de prévenir ce type de cancer est de prendre en compte les antécédents génétiques : le fait de savoir si l’un de nos proches a souffert de cette maladie est vital pour détecter un éventuel cancer du côlon à temps. Plus le cancer est détecté à temps, plus les chances de guérir sont grandes.
  • Si vous pensez reconnaître certains symptômes du cancer du côlon, il est très important de consulter un spécialiste pour qu’il effectue les examens nécessaires comme une coloscopie.
  • Si vous avez plus de 50 ans, vous êtes plus à même de développer un cancer du côlon, c’est pourquoi votre médecin doit effectuer des bilans plus souvent que pour une personne plus jeune.
  • Arrêter de consommer de l’alcool et de fumer, car ses habitudes malsaines sont souvent la cause de cancers du côlon selon une étude réalisée par l’Organisation mondiale pour la recherche contre le cancer (World Cancer Research Fund)
  • Manger sainement est un autre moyen d’éviter l’apparition de ce type de cancer, ou d’autres maladies. L’alimentation joue un rôle primordial dans le développement ou le traitement de toutes maladies. Dans le cas du cancer du côlon, il est recommandé d’éviter les viandes rouges et de préférer le poisson ou le poulet, et de consommer des céréales complètes, des légumes secs, des farines complètes, des fruits secs, des légumes et des aliments riches en calcium comme le lait.
  • Consommer des aliments riches en vitamine D et minéraux.
  • Boire de l’eau est bon pour la santé et l’organisme en général. Boire de l’eau chaque jour est un moyen idéal pour prévenir le cancer.
  • Réduire la consommation d’aliments sucrés et de sucres, surtout de sucre raffiné. À la place, vous pouvez consommer du miel ou du sucre brun.
  • Éviter de tomber dans la sédentarité, car les personnes obèses ont plus tendance à développer des cancers du côlon et d’autres types de maladie.
  • Prendre des habitudes saines comme faire de l’exercice. Faire au moins 30 minutes de sport 4 fois par semaine est une bonne façon d’éviter le cancer du côlon et de conserver un organisme en parfaite santé.
A découvrir aussi