Comment savoir si on est intolérant au lactose ?

 

Nous pourrions dire qu’il s’agit d’un terme « moderne » ou que les produits laitiers contiennent de plus en plus d’éléments mauvais pour la santé.

Peut-être que nous prêtons une plus grande attention aux symptômes ou aux effets que produit la nourriture dans notre organisme.

Comment savoir si l’on est intolérant au lactose ? Découvrez toutes les informations dans cet article.

Intolérance au lactose : Qu’est-ce que c’est ?

Avant de pouvoir déterminer si l’on est intolérant au lactose, il est important d’en savoir un peu plus sur ce déséquilibre qui affecte des milliers de personnes dans le monde entier.

Cela survient quand une personne, après avoir consommé du lait (ou des produits laitiers comme le yaourt, la crème fraîche, le fromage, la chantilly etc.) souffre de problèmes de digestion.

Le mal-être se produit à cause d’un déficit dans la production d’une enzyme nommée lactase (qui se crée dans l’intestin) et qui a la capacité de décomposer le lactose.

Beaucoup de personnes peuvent être intolérantes au lactose. Certaines en souffrent à un moment donné et « se soignent », mais d’autres en souffrent toute leur vie.

Ce problème n’est pas très habituel chez les bébés, sauf chez les prématurés, qui en souffrent pendant quelques semaines seulement.

De nombreuses recherches ont prouvé que les symptômes apparaissent à l’âge d’adulte. Cela peut être en lien avec le type d’alimentation que l’on adopte pendant de nombreuses années.

lait de soja

Ainsi, il a également été prouvé que bien que ce problème soit présent dans n’importe quelle partie du monde, il existe des sociétés où il est bien plus visible.

En effet, les pays asiatico-américains, les natifs américains ou les amérindiens, les afro-américains, les hispaniques ou les latinos et les personnes ayant une ascendance provenant du sud de l’Europe, sont plus touchés par cette affection.

Si l’intestin est abîmé, il peut produire moins de lactase. Les raisons pour lesquelles un patient peut avoir un intestin en mauvaise santé, sont les infections, les lésions, la chirurgie, la maladie de céliaque ou la maladie de Crohn.

Symptômes fréquents de l’intolérance au lactose

  • Diarrhée
  • Nausées
  • Gaz
  • Colique ou douleur abdominale (entre les hanches et au niveau de la poitrine)
  • Sensation de lourdeur et gonflement stomacal

On peu diagnostiquer cette intolérance quand la personne souffre d’un ou plusieurs symptômes après avoir consommé des produits laitiers, ou avec certains tests médicaux :

  • L’haleine. Ce test consiste à boire un liquide contenant du lactose et à examiner ensuite l’haleine de la personne pour vérifier si le liquide a été bien digéré ou non.
  • Les selles. Ce test est réalisé surtout chez les bébés et sert à déterminer combien d’entre eux digèrent le lactose.
Intolerance-au-lactose-500x390

Plus de questions (et de réponses) sur l’intolérance au lactose

Pour contrôler les symptômes liés à l’intolérance au lactose, il est conseillé de réaliser quelques changements dans son régime alimentaire.

Il est possible que vous digériez mieux les produits laitiers si vous en consommez moins et que vous augmentez progressivement les quantités.

Par exemple, commencez avec une tasse de lait tous les trois jours ou un yaourt par semaine. Au fur et à mesure que vous vous habituez, augmentez la quantité ou diminuez l’espace entre les ingestions.

Il faut toujours faire attention à la manière dont vous vous sentez après avoir consommé cet aliment.

Essayez, par exemple, de boire du lait écrémé, qui est plus « liquide » (moins laiteux), ou également des fromages pas trop fermentés (comme le roquefort par exemple).

Prêtez attention à cette liste d’aliments qui contiennent du lactose et qui peuvent affecter votre digestion:

  • Les glaces
  • La crème fraîche
  • Le beurre
  • Le fromage
  • La chantilly
  • Le fromage blanc
  • Le lait
  • Le fromage double crème
Lait-faible-en-graisse-500x320

Certains aliments transformés peuvent contenir de petites ou de moyennes quantités de lactose, comme par exemple :

  • Les gaufres ou les pancakes
  • Les mélanges pour faire des gâteaux
  • Les céréales en paquet
  • Les pains ou autres produits cuits au four
  • La margarine
  • Les soupes instantanées
  • Les assaisonnements pour les salades
  • Les crèmes battues (dans les smoothies par exemple)
  • La crème pour le café
  • Le lait en poudre

Et que se passe-t-il avec le calcium ?

Certains indiquent que le lait est la meilleure source de calcium qui existe et d’autres affirment qu’il y a des aliments contenant des niveaux beaucoup plus élevés de ce nutriment.

Si vous êtes « officiellement » intolérant au lactose mais que vous avez peur de souffrir de problèmes osseux, à cause des carences en calcium, peut-être que vous serez convaincu par l’un ou plusieurs de ces aliments qui vous apporteront les quantités nécessaires pour votre régime quotidien :

  • Saumon en boîte
  • Sardines en boîte
  • Brocoli
Brocoli-calcium

  • Epinards
  • Cardes
  • Orange
  • Noix du Brésil
  • Lentilles
  • Amandes
  • Haricots secs
  • Lait de soja (et dérivés)

D’autre part, il est bon de savoir que le corps a besoin de vitamine D pour mieux absorber le calcium.

Cette dernière s’obtient en mangeant des oeufs, du foie et du poisson bleu (saumon, sardine, thon).

Si, par exemple, vous êtes végétarien, vous pouvez augmenter la production de cette vitamine en vous exposant au soleil 15 minutes par jour, en respectant les heures d’ensoleillement (évitez de vous exposer aux rayons UV entre 11 heures et 15 heures).

Finalement, pour ne pas avoir de problèmes à cause de l’absorption du calcium, il est conseillé d’éviter de consommer des sodas (surtout ceux du type « coca cola »), du thé, du café et du chocolat au milieu des repas, ou juste avant et juste après.

En effet, ces aliments empêchent que le calcium puisse arriver jusqu’à nos organes de manière adéquate.

Catégories: Remèdes naturels Étiquettes:
A découvrir aussi