Les dangers de ne manger que des conserves

· 15 décembre 2014
Les composants des emballages en plastique et en métal peuvent entraîner des problèmes d'obésité ou cardiaques. Il est recommandé de conserver la nourriture dans des récipients en vert ou en carton.

De nos jours, beaucoup d’aliments proposés sur le marché sont contenus dans des conserves. Cela peut paraître normal, voire sain pour tout le monde. Cependant, certaines études indiquent que le métal présent à l’intérieur de ces conserve peut contenir des composantes toxiques. Nous allons tenter dans cet article de connaître les dangers possibles liés à une alimentation basée uniquement ce type d’aliment.

Les conserves ont un revêtement spécial à base de résine de bisphénols A. Un composant chimique dont l’accumulation dans le corps peut avoir des effets néfastes sur la santé. Une étude faite à l’université d’Harvard a révélé que les personnes ayant consommé durant cinq jours d’affilés des soupes en conserve avaient accumulé une plus grande quantité de bisphénol A, et qui pouvait être détectée dans les urines. Puis, à la fin de l’étude, les scientifiques ont mesuré de nouveau les taux de ce composant chimique après avoir retiré les aliments en conserve du régime de leurs patients.

Le bisphénol A, est-il toxique ?

Le bisphénol A (ou BPA) a été étudié par de nombreux scientifiques. Une publication dans le journal of the Medical Association indique que ce composant s’utilise pour produire des plastiques, des résines et des conserves. Aux États-Unis, une étude a été publiée montrant les forts taux de BPA pouvant être trouvés chez les bébés, les enfants, et même les fœtus.

conserves 2

Le Canada a été le premier pays au monde a déclaré le PP a comme substances toxiques puis fut suivie par l’Union Européenne qui interdit l’utilisation de cet élément chimique pour produire les biberons. Cependant, les résines de BPA continuent d’être utilisées dans d’autres produits tels que la pellicule recouvrant les conserves de métal où sont stockés les aliments et les boissons.

Cependant il n’y a pas d’informations suffisantes pour savoir avec certitude quels sont tous les effets néfastes qu’une accumulation de bisphénol A peut avoir sur l’organisme, même si les études faites sur les animaux étaient alarmantes. Par exemple, nous savons aujourd’hui que le BPA est un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il peut modifier le fonctionnement de notre système hormonal. Ces perturbations peuvent aussi être liées à des cas de diabète, de maladies cardio-vasculaires et d’obésité.

Le problème n’est donc pas ce que contient les conserves (bien qu’il faille aussi prêter attention à l’alimentation que nous avons), mais au contact que ces derniers ont avec le bisphénol A. Grâce à ces expériences, les scientifiques font leur possible pour que le bisphénol A soit éliminé de toutes les futures productions de conserves.

Conserve 3

Les risques liés aux aliments en conserve

En plus d’être présent dans les conserves le BPA se trouve aussi dans le plastique et dans certains aliments conservés sous vide. Les deux seuls contenants dépourvus de cette substance sont le verre et le papier.

Les produits chimiques synthétiques utilisés pour emballer, stocker et traiter les aliments sont en fait des ennemis silencieux. Personne ne sait ce que nous mangeons et ce que cela peut causer sur notre santé. La majorité de ces composants ne sont pas inertes et peuvent donc filtrer sans problème dans la nourriture conservée.

Les personnes consommant des conserves en grandes quantités sont plus grandement exposées à cette substance pouvant causer, comme nous l’avons dit auparavant, des changements hormonaux, des problèmes cardiaques du diabète et même des cas d’obésité.

conserve 4

Il est vrai que nous n’en savons pas beaucoup sur les effets de ces composants chimiques. Cependant ce qui est sûr, c’est que les conserves contiennent beaucoup d’autres éléments toxiques déjà connues comme le formaldéhyde, connu par les scientifiques pour être cancérigène. D’ailleurs ce dernier est aussi présent dans les bouteilles en plastique, bien qu’en plus petites quantités.

Les risques liés à la consommation importante de thon en boîte

Il ne fait aucun doute que le thon en boîte est l’aliment le plus consommé dans ce type de conditionnement car il ne requiert aucune cuisson et peut s’ajouter à n’importe quelle préparation directement. Les bénéfices de ce poisson, riche en oméga 3 et en phosphore, peut tout de même avoir quelques effets néfastes sur notre organisme à cause du mercure contenu dans certaines des conserves stockant le thon.

Le mercure est un métal aux effets toxiques pour le système nerveux. En plus d’être présent dans certaines conserves, nous savons que certaines zones de pêche en contiennent aussi. Une trop grande accumulation de mercure peut augmenter les risques d’infarctus du myocarde, d’altérations neurosensorielles, d’interférences dans le développement neurologique dans le cas d’un fœtus, etc.

conserve 5

Les risques des conserves en aluminium

La grande majorité des conserves que nous utilisons pour stocker les aliments, et ensuite les mettre sur le marché, possède un revêtement plastique appelé résine époxyde (connu sous le nom d' »époxy »). Ce processus est utile pour éviter que les aliments réagissent avec le métal pouvant causer une érosion. En effet si nous utilisons des conserves c’est pour pouvoir les stocker beaucoup plus longtemps ! 

Les intoxications dues aux boîtes de conserve, un problème « ancien »

conserve 6

Si vous pensiez que le problème des aliments en conserve est nouveau, vous devez alors lire l’histoire de l’expédition de John Franklin dans l’Arctique, où beaucoup de ses compagnons de voyage présents avec lui sur leur bateau, décédèrent d’une intoxication due à une alimentation uniquement à base de boîtes de conserve. Le lien de cause à en effet pu être mis en avant grâce à différentes études. La cause était une intoxication au plomb qui était utilisée à l’époque pour faire des boîtes de conserve. Aujourd’hui, la fabrication des boîtes de conserve a bien changé mais il est toujours bon de savoir que les questions que nous nous posons à propos des conserve n’est pas quelque chose de nouveau.