Excellente nouvelle ! Un pas de géant a été franchi dans la lutte contre le cancer

· 29 avril 2016
Même si l'étude est encore à l'état d'expérimentation, si elle obtient des résultats positifs, chaque patient recevra un traitement personnalisé et verra sa vie transformée entre avant et après cette lutte contre le cancer.

La lutte contre le cancer est un défi quotidien pour la science et pour l’humanité. Aujourd’hui, dans cet article, nous sommes heureux de vous offrir des bonnes nouvelles et un souffle d’espoir.

Les scientifiques affirment qu’ils viennent de franchir une étape très importante dans la lutte contre cette maladie. Rappelons que le cancer emporte, chaque année, des milliers de vie et laisse de grands vides dans de nombreuses familles.

La nouvelle a été publiée dans des médias comme le Guardian. Nous y apprenons qu’existe la possibilité de traiter les tumeurs d’un point de vue génétique, offrant ainsi une attention personnalisée à chaque patient.

Nous vous donnons toutes les informations dans l’article suivant.

La lutte contre le cancer a fait « un petit grand pas »

Pour mieux comprendre cette avancée dans le champ de l’oncologie, nous devons nous arrêter quelques instants pour mieux saisir comment fonctionne ce processus nommé « cancer ».La lutte contre le cancer

  • Notre corps est formé de nombreux types de cellules. Chacune a une fonction concrète et une vie limitée. Autrement dit, que dans son propre ADN, la cellule a un marqueur qui l’oblige à mourir au bout d’un certain temps.
  • Les cellules cancéreuses, à l’inverse, contiennent un code qui non seulement ne les empêche pas de mourir mais qui, de plus, leur ordonne de se diviser et de proliférer, alimentées par un type de protéines concrètes.
  • Une caractéristique très singulière des cellules cancéreuses est qu’elles réussissent à éviter le système immunitaire. Elles lui résistent et nos propres anticorps ne peuvent pas leur faire face. 

C’est pour cela que les patients atteints de cancers ont besoin de traitements plus invasifs et durables comme la chimiothérapie.

Lisez également : les fruits qui préviennent le cancer du sein

Nous pouvons donc constater que la clé de toute tumeur sont les codes génétiques. Ils règlent, d’une part, la prolifération des cellules cancéreuses, et d’autre part leur résistance à notre système immunitaire.

Voyons à présent quelles furent les dernières découvertes dans la lutte contre le cancer.

La clé se trouve dans le rôle du système immunitaire

L’étude dont nous allons vous parler a été menée par l’Université de Harvard (États-Unis) et par l’University College de Londres (Royaume-Uni).

  • A travers les expériences avec les cellules cancérigènes associées aux cancers du poumon et de la peau, les chercheurs se rendirent compte d’un détail essentiel : quand une tumeur se propage, dans son code génétique, se trouve un marqueur qui permet d’être résistant au système immunitaire. 
  • Même si le lien entre la réponse immunitaire et le cancer est connu depuis bien longtemps, ils ont découvert comment fonctionne ce mécanisme à cause duquel le corps est si vulnérable face à la prolifération tumorale.
  • Les scientifiques parlent de « drapeaux ». Ce sont comme des signes d’avertissement pour que nos défenses n’agissent pas et des marqueurs génétiques que le cancer déforme pour son propre bénéfice.
  • Les scientifiques ont beaucoup d’espoir depuis qu’ils ont découvert où se trouvent ces marqueurs, ces drapeaux d’avertissement qui empêchent le système immunitaire d’agir.

Les tumeurs sont généralement responsables de « semer leurs propres graines destructrices ». Elles restent en outre indifférentes face à nos défenses naturelles.

Voici la clé : le système immunitaire doit reconnaître et agir face à ces marqueurs présents dans toutes les cellules de la tumeur pour leur faire face et les combattre. Une merveille, sans aucun doute.

Comment traiter le cancer avec cette technique ?

Depuis le centre de Recherche contre le Cancer du Royaume-Uni, le projet a été financé et déployé afin de commencer à réaliser les premiers tests.

Pour appliquer ces techniques, les scientifiques nous parlent de deux stratégies possibles. Les voici :

  • La première serait de faire une biopsie de la tumeur pour pouvoir lire son génome.
  • Il serait ainsi possible d’identifier ses marqueurs, en plus des possibles cellules immunitaires qu’elle peut contenir.
  • L’étape suivante serait de “réactiver les cellules immunitaires ». De les rendre plus fortes et de les multiplier.
  • Ensuite, vient le plus intéressant. Une fois que les cellules immunitaires se sont multipliées, il faudrait les introduire dans le patient.
    L’organisme propre fabriquerait ainsi encore plus de ces cellules très spécialisées afin de faire face à ce type de tumeur en particulier.

Selon les scientifiques, l’autre stratégie serait de créer un vaccin contre le cancer. Autrement dit, une fois que le type de tumeur est connu, on crée un médicament spécialisé avec les anticorps adaptés.

Quand cela va-t-il être mis en pratique ?La lutte contre le cancer

Comme nous le savons, les processus médicaux qui permettent de développer de nouveaux médicaments et des traitements, demandent du temps.

Tout d’abord, tout passe par un niveau expérimental puis on commence des tests plus concrets sur les humains.

Lisez aussi : Comment détecter les possibles symptômes du cancer du côlon ?

  • Charles Swanton, responsable du projet, explique par ailleurs que le premier essai s’effectuera avec des patients atteints de cancer du poumon, dans deux ou trois ans.
  • Nous parlons ici de médecine personnalisée. Elle demandera donc sans doute d’énormes dépenses de la part des institutions sanitaires mais chaque patient aura un traitement adapté à son type de maladie.

Les scientifiques pensent par ailleurs qu’il sera très efficace dans tous les cas de cancers associés au tabac, ou dans les cas de cancers de la peau.

Nous espérons également que nous pourrons bientôt considérer cette maladie comme une maladie « soignable » et non mortelle.

La lutte contre le cancer est une bataille que nous finirons par gagner.


  • Society, A. C. (2018). Cancer Facts and Figures 2018. https://doi.org/10.1182/blood-2015-12-687814
  • Fabbri, M. (2014). Non-coding RNAs and cancer. Non-Coding RNAs and Cancer. https://doi.org/10.1007/978-1-4614-8444-8