Comment détecter les possibles symptômes du cancer du côlon ?

Bien que les symptômes du cancer colorectal puissent être confondus avec d'autres pathologies moins graves, si l'on en remarque plusieurs en même temps, il est préférable de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précoce.

 

Le cancer du côlon ou le cancer colorectal se situe dans le gros intestin, dont la partie finale est appelée côlon ou rectum.

Il est possible que ce type de cancer ne montre aucun symptôme lors de ses étapes initiales.

Il est donc important de bien les connaître et de faire des tests régulièrement si l’on a des risques d’en souffrir à cause de prédispositions génétiques.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment détecter les symptômes du cancer du côlon, afin que vous puissiez les traiter le plus tôt possible.

Pourquoi devons-nous connaître les symptômes ?

Dans certains pays, le cancer colorectal est l’une des causes principales de mortalité.

Cependant, les taux de guérison sont élevés à partir du moment où un bon diagnostic est réalisé à temps.

Un diagnostic et un traitement précoces sont vitaux, car ce type de cancer a tendance à se développer sous forme de polypes bénins.

Voir aussi : 3 infusions thérapeutiques pour nettoyer le côlon et les intestins

Pourquoi-connaitre-les-symptomes-500x334

Les facteurs de risque

Il existe certains facteurs qui augmentent les risques de souffrir de cette maladie, et dont nous devons tenir compte, tant pour prévenir que pour faire les tests nécessaires à la détection de ce type de cancer.

  • Avoir plus de 60 ans.
  • Souffrir de polypes colorectaux.
  • Souffrir de dérèglements intestinaux chroniques, comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.
  • La mauvaise alimentation, qui contient beaucoup de viande rouge ainsi que des graisses nocives et pauvres en aliments complets.
  • Le tabac et l’alcool.
  • Le diabète.
  • La sédentarité
  • Le surpoids.

Les symptômes

  • Les changements dans les habitudes d’évacuation. Soudain, la personne peut commencer à souffrir de diarrhées ou de constipation sans raison apparente et sans avoir changé d’alimentation. La taille et la forme des selles peuvent également changer.

Pour tenir compte de ce symptôme, il faut qu’il soit visible pendant plusieurs jours, sans qu’il n’y ait aucune amélioration.

  • La sensation d’avoir un besoin de déféquer qui ne disparaît pas après être allé aux toilettes.
  • Du sang dans la zone du rectum ou dans les selles (qui sont souvent sombres).
    Avec le temps, ce symptôme peut provoquer de l’anémie, qui peut également être un indicateur important.
  • Des douleurs dans la zone abdominale, sous forme de coliques.
  • La fragilité et l’épuisement sans aucun effort concret.
  • La perte de poids sans raison apparente.
  • Les antécédents personnels ou familiaux. 
Symptomes-500x334

Comment faire ?

Avant de s’alarmer, il faut savoir que tous ces symptômes peuvent aussi être dus à d’autres problèmes de santé moins importants.

Il est donc fondamental de consulter un médecin le plus tôt possible, mais sans pour autant prendre peur.

Il faut également prêter attention à n’importe quel trouble intestinal, si l’on a des proches qui ont souffert de cancer colorectal, ou si nous-même avons déjà souffert d’un cancer.

L’alimentation préventive

Il est recommandé de suivre des conseils simples qui nous aideront à réduire le risque de souffrir de cancer du côlon et de bien d’autres maladies.

En effet, un intestin qui ne fonctionne pas de manière optimale va finir par provoquer des maladies chroniques ou dégénératives.

Les fibres sont indispensables pour prévenir les problèmes intestinaux.

Il y a plusieurs décennies, les aliments étaient consommés sans être raffinés et même s’ils étaient considérés comme des produits pauvres et simples, ils étaient tout de même bien plus sains que les produits transformés actuels.

Les fibres sont chargées d’aider à nettoyer l’intestin pour éviter une accumulation des toxines, qui passent ensuite dans le sang.

C’est pour cela qu’il est fondamental d’augmenter sa consommation d’aliments riches en fibres, tels que:

  • Les fruits et les légumes : quand ils sont biologiques, mieux vaut manger la peau, qui est riche en fibres.
  • Les céréales complètes
  • Les légumes secs
  • Les fruits secs et les graines
  • Les champignons
  • Les algues
  • Le psyllium
  • La spiruline

Il est également important de savoir que si l’on augmente sa consommation de fibres, il faudra également boire plus d’eau en dehors des repas (au moins un litre et demi par jour).

De plus, durant les premiers jours, il est possible de remarquer une légère constipation mais cela passera dès lors que l’intestin sera habitué.

Nous vous recommandons de lire : Comment assainir votre foie avec des aliments complets et des végétaux amers ?

Alimentation-preventive-500x334

Les compléments préventifs

Il existe des compléments naturels qui réduisent le risque de souffrir de cancer du côlon et du rectum :

  • Le calcium.
  • La vitamine D : indispensable pour bien assimiler le calcium.
  • L’acide folique ou la vitamine B9.
  • Le magnésium.
  • Le sélénium.

Les compléments doivent être pris sous supervision médicale, surtout si l’on souffre d’un problème de santé ou que l’on prend déjà des médicaments.

A découvrir aussi