Le stress peut-il affecter la vue ?

Le stress peut affecter la vue, même si les effets ne sont généralement pas graves. Cependant, les états de stress chronique peuvent entraîner une perte temporelle de la vue et déclencher d'autres pathologies.
Le stress peut-il affecter la vue ?

Dernière mise à jour : 26 mai, 2021

Le stress peut affecter la vue, au point même de provoquer la perte temporaire de la vision. Ce phénomène est peu commun. En revanche, il est relativement fréquent que le stress produise des altérations visuelles mineures qui, dans tous les cas, réduisent la qualité de vie.

Malheureusement, nous nous sommes habitués à la présence du stress dans notre vie quotidienne. Nous savons qu’il est à l’origine de divers problèmes de santé, mais nous ne lui accordons pas suffisamment d’importance. C’est une grave erreur puisqu’il peut affecter la vue, mais également causer ou augmenter le risque de souffrir de pathologies sérieuses.

En effet, le stress chronique génère des changements dans le système nerveux autonome, entraînant des altérations hormonales et chimiques au sein de l’organisme. Les effets sont innombrables, allant jusqu’à provoquer des mutations dans les gènes. Par conséquent, toute manifestation de stress ne doit jamais être sous-estimée.

Le stress peut-il affecter la vue ?

La réponse est oui, bien évidemment. Toutefois, le stress n’est pas toujours la cause directe des troubles visuels, mais il agit parfois comme un facteur adjuvant dans diverses pathologies.

Le stress émotionnel engendre des effets directs sur les yeux, qui ne sont pas, en principe, graves. C’est le cas par exemple des tremblements de paupières ou les larmoiements. Il peut également affecter la région vasculaire, entraînant une vision floue, faible ou même une perte transitoire de la vue.

L’hormone du stress est le cortisol et, par conséquent, un état de stress implique des niveaux élevés de cette substance. Cette dernière provoque des déséquilibres dans le système nerveux autonome ou sympathique, ainsi que des altérations vasculaires. Il s’agit de facteurs qui ont une influence directe sur les maladies telles que le glaucome ou la neuropathie optique.

Un homme avec des troubles de la vue.

“Le stress augmente le cortisol, qui produit alors des modifications dans le système nerveux qui peuvent affecter la vue.”

Lisez également : Les différents types de glaucome

Les symptômes

Certes, le stress peut affecter la vue, mais dans la plupart des cas, il ne provoque que des effets passagers qui se résorbent généralement spontanément. Les symptômes indiquant que le stress émotionnel altère la vue sont les suivants :

  • Vision floue : c’est l’un des symptômes les plus communs qui se distinguent des autres troubles oculaires car il s’agit d’un état intermittent. Autrement, dit, il se présente par moments et s’estompe ensuite.
  • Photosensibilité : l’anxiété entraîne la dilatation des pupilles, ce qui fait que la lumière nous dérange.
  • Larmoiement : il est généralement associé à la photosensibilité.
  • Vision en tunnel : diminution de la vision latérale, principalement lorsque nous sommes nerveux.
  • Flashs lumineux : luminosité brillante intermittente.
  • Tics dans l’oeil.

Les ophtalmologues recommandent de prêter attention à tous ces symptômes, surtout s’ils sont fréquents. Qu’ils soient dus au stress ou à d’autres pathologies, ils doivent être évalués pour prévenir d’autres complications majeures.

Un homme au bureau souffrant de fatigue visuelle.

“Les symptômes de la déficience visuelle due au stress sont variés, mais ils peuvent être contrôlés.”

Découvrez aussi : Quelques astuces pour une bonne hygiène visuelle

Conséquences du stress sur la vue

Il existe plusieurs pathologies visuelles associées au stress. Les plus fréquentes et les plus importantes sont les suivantes :

  • Myokymie ou tics : il s’agit de petits tremblements ou spasmes qui surviennent dans les paupières en raison d’un mouvement involontaire des muscles. Ils peuvent durer plusieurs jours ou semaines et s’accompagner ou non d’autres symptômes.
  • Blépharite ou inflammation des paupières : c’est l’un des problèmes les plus communs causé notamment par le stress. Souvent, il se confond avec le syndrome des yeux secs et est donc sous-diagnostiqué. Il entraîne des rougeurs, démangeaisons voire même une diminution de l’acuité visuelle.
  • Fatigue visuelleégalement appelée stress visuel ou asthénopie. Elle provoque une vision floue ou double, des difficultés à se concentrer sur un point précis, à lire, ainsi que des maux de tête. Elle touche principalement les personnes qui passent beaucoup de temps devant un écran.
  • Choriorétinopathie séreuse centrale ou affectation de la macula : cette affection se caractérise par une vision floue, une micropsie ou une perception des objets plus petits qu’ils ne le sont. De même que des métamorphopsies ou une perception déformée des objets. Ainsi qu’un assombrissement de la zone centrale de la vision et une réduction générale de la vue.
  • Perte de la vue : certaines personnes perdent totalement la vue à cause du stress. Cependant, à l’examen, il n’y a aucun dommage oculaire. Cette absence de lésions ou de pathologies révèle qu’il s’agit d’une cécité d’origine émotionnelle.
Cela pourrait vous intéresser ...
Douleurs et tensions musculaires dues au stress
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Douleurs et tensions musculaires dues au stress

Nous savons aujourd'hui que le stress affecte l'organisme, plus ou moins profondément .Comment éviter les douleurs et tensions musculaires ?



  • Santos, L. R. H., Pérez, P. D. C., Castro, L. P., Sánchez, T. D. J. M., Fernández, R. N., & Domínguez, K. L. (2019). Terapia visual: ¿En qué consiste y cuándo indicarla?. Revista Cubana de Oftalmología, 32(3).