Les baisers et les câlins sont les meilleurs médicaments pour vos enfants

Grâce aux câlins, nous pouvons transmettre de la confiance et de l'amour à nos enfants. Ces deux éléments sont fondamentaux pour qu'ils deviennent forts psychologiquement et sains émotionnellement.

Peu de choses sont aussi réconfortantes et émotionnellement positives que les baisers et les câlins.

Nos meilleurs souvenirs, les plus intenses, se construisent lorsque le temps se suspend alors que nous sommes plongés dans les bras des personnes que nous aimons.

Le pouvoir des baisers et des câlins sur les enfants va au-delà du plan physique.

Ce sont des gestes qui vont leur permettre de grandir, de renforcer leur estime personnelle et de leur donner une sensation de sécurité pour mieux interagir avec le monde qui les entoure.

Ces deux éléments sont des médicaments qui ne coûtent rien et que nous devrions « administrer » tous les jours aux plus petits d’entre nous.

Les baisers et les câlins : des médicaments pour notre cerveau

Selon un article publié par la revue Scientific American, l’une de choses les plus néfastes qui touchent les orphelins est le manque de caresses et de gestes affectifs.

Même si les enfants sont bien nourris et qu’ils reçoivent un traitement correct, le manque d’interaction empêche leur bon développement cérébral.

Ce manque affectif ne leur permet pas de grandir dans un environnement sécurisé.

Nous vous recommandons également : Caresser est tout un art, capable de faire repartir notre coeur

La petite-enfance, une étape clé

Le cerveau d’un nouveau-né est un contenant qui se remplit d’expériences, de stimuli et d’émotions qui vont permettre de construire de nouvelles connexions neuronales, renforçant ainsi son volume et les structures cérébrales existantes.

  • Si l’enfant est soumis à du stress, à de la peur et à de l’insécurité, les structures de son cerveau ne vont pas bien se développer, comme c’est le cas de l’hippocampe, la zone de l’encéphale chargée de la mémoire et des émotions.
  • Les enfants qui ont grandi dans des environnements immunodépressifs et qui n’ont pas reçu suffisamment d’affection et de contacts physiques, peuvent développer un stress post-traumatique, de l’hyperactivité, une faible estime d’eux-mêmes et des conduites agressives.
  • Selon des travaux publiés par la revue Développement et Psychopathologie, il a été découvert que les enfants roumains élevés dans des orphelinats dans les années 1980 ont développé un fort stress émotionnel.

Nous vous recommandons également : Les techniques de Maria Montessori pour canaliser la colère et la nervosité chez l’enfant

  • Ce stress a pour origine le manque d’affection dont ces enfants ont pu souffrir dans ces orphelinats tristement célèbres.
    Ils ont tous développé une forte concentration de cortisol dans leur sang, notamment dans la zone de leur cerveau.
  • Cet effet est très néfaste sur les nouveaux-nés qui ont passé les 8 premiers mois de leur existence dans ces conditions.
    Pour ceux qui n’ont passé que deux ou trois mois dans ces structures et qui ont été par la suite adoptés par des familles affectueuses et enrichissantes, il a été observé que l’effet avait pu être inversé.
  • Selon cette étude, un bébé qui a souffert d’un stress émotionnel important durant les 8 premiers mois de sa vie développe un quotient intellectuel inférieur à la normale et des conduites anxieuses graves.
bebe-yeux-clairs-500x299

Les câlins et les baisers, un langage universel

Il n’y a rien de plus instinctif, de plus puissant et de plus apaisant que le câlin d’un être cher. Les nouveaux-nés et les enfants ont véritablement besoin de ces comportements. Nous allons vous expliquer pourquoi.

  • Nous savons déjà que les gestes positifs remplis d’affection, comme les caresses, les baisers et les câlins, agissent comme des réducteurs de stress et favorisent les connexions neuronales chez les bébés.
    Mais il est aussi important de comprendre qu’ils permettent de créer des liens.
  • Pour favoriser l’union entre parents et enfants, les câlins doivent commencer dès le plus jeune âge. Il est fort possible que, au fur et à mesure de leur croissance, les enfants jugent ces gestes d’amour désagréables, mais il est indispensable de les réaliser pour garder le lien que nous avons avec eux.
  • Les experts nous disent qu’il serait idéal que nous couchions et que nous réveillions nos enfants avec un baiser et un câlin, jusqu’à l’âge de 4 ou 5 ans.
    Rien n’est plus positif que de commencer et de terminer la journée avec ce geste d’affection.
  • Au fur et à mesure qu’ils grandissent, les câlins continuent de jouer un rôle thérapeutique, notamment lorsque les enfants s’énervent ou qu’ils ressentent de la peur.
    Même si nous ne devons pas avoir besoin d’une raison particulière pou câliner nos enfants, certaines situations nécessitent clairement que nous le fassions.
pere-calin-enfant

S’il est certain que nous sommes parfois exténués, que les journées de travail mettent nos nerfs à rude épreuve et que nous avons des dizaines de choses à faire lorsque nous rentrons à la maison, il est important de ne pas négliger les besoins émotionnels de nos enfants.

Un enfant n’a pas uniquement besoin de vêtements, de nourriture et d’aller à l’école.

Les enfants ont besoin de paroles positives, de notre attention lorsqu’ils ont peur ou qu’ils sont préoccupés.

Nous devons êtres les gestionnaires bienveillants de leur monde émotionnel, afin qu’ils puissent comprendre leurs moments de colère ou d’angoisse.

Nous vous recommandons également : Nourrissez les enfants d’amour et leurs peurs mourront de faim

De plus, les enfants savent parfaitement distinguer les caresses et les câlins qui sont sincères et ceux qui ne le sont pas. N’oubliez jamais de consacrer du temps et de l’amour à vos enfants.

Un geste d’affection envers un enfant compte toujours plus lorsqu’il vient de ses parents. Nous devons être les artisans de ces instants magiques qui seront à jamais gravés dans leur mémoire.

Avez-vous pris vos enfants dans vos bras aujourd’hui ? N’hésitez pas à le faire. Même s’ils sont déjà adolescents!

 

Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi