Les meilleurs exercices physiques pour maintenir en forme… votre cerveau !

· 15 juillet 2016

La pratique d’une activité physique est indispensable pour jouir d’un corps et d’un cerveau en bonne santé. Le saviez-vous ?

L’exercice aide à améliorer les processus cognitifs et fortifie notre cerveau face aux maladies dégénératives.

Et vous, comment maintenez-vous votre cerveau en forme ?

Nous vous commentons souvent qu’il est extrêmement important que vous construisiez votre réserve cognitive, que vous soyez curieux, que vous essayiez d’apprendre de nouvelles choses tous les jours et que vous renforciez vos relations sociales.

Le cerveau est comme un muscle qui a besoin de stimulus chaque jour afin de créer de nouvelles connexions neuronales.

Les facteurs tels que le stress, la routine ou les émotions négatives freinent le développement de ces connexions, à tel point qu’ils peuvent finir par réduire l’agilité et la santé de nos structures cérébrales.

En plus d’apprendre de nouvelles choses tous les jours et d’être en harmonie avec notre monde émotionnel, le cerveau a besoin d’un apport constant en oxygène et en nutriments, afin d’optimiser chacune de ses fonctions.

Nous pouvons obtenir ces deux éléments à travers l’exercice physique, mais il ne s’agit pas de pratiquer n’importe quel type de sport.

Nous parlons ici d’exercices qui ont le pouvoir de faire travailler notre monde émotionnel, de nous procurer une sensation de liberté et de nous rendre heureux. Nous vous expliquons tout cela dans la suite de cet article.

Entraîner votre cerveau à travers des exercices physiques plus « relaxants »

Selon une étude conduite par l’Université de l’Illinois et l’Institut Beckman de technologie et sciences avancées aux États-Unis, les personnes qui pratiquent un exercice physique modéré de façon régulière disposent d’un plus ample volume cérébral.

Cela se traduit, par exemple, par une plus grande capacité à faire face à d’éventuelles maladies neurodégénératives comme la démence de type Alzheimer.

C’est là quelque chose qui nous concerne tous et que nous pouvons tous combattre de la manière suivante. Restez attentif !

Nous vous recommandons de lire l’article : 6 exercices surprenants pour votre cerveau

Marcher en portant des poids

caminar con pesas

Dans notre blog, nous vous avons déjà parlé plus d’une fois des multiples bienfaits qu’il existe à sortir se promener pendant au moins trente minutes par jour.

C’est une façon merveilleuse de mettre en marche notre cœur, de faire augmenter le taux d’endorphines et d’oxygéner notre cerveau. 

Encore mieux, grâce à cette petite ballade quotidienne, nous nous libérons des tensions qui nous envahissent et nous relativisons nos problèmes de tous les jours.

Maintenant, si cela vous est possible, n’hésitez pas à amener avec vous des poids de petite taille pour renforcer vos bras de temps en temps.

Selon une étude publiée dans le magazine “Newscientist« , pratiquer des exercices d’aérobique, en plus de faire travailler la résistance physique, favorise la fonctionnalité de nos processus cognitifs tels que la mémoire et la fonction exécutive, le raisonnement et la résolution.

Cela est dû au fait que l’oxygénation et l’apport bénéfique de la circulation sanguine se combinent au travail d’un cerveau polyvalent.

En outre, le fait de marcher d’un pas rapide et de pratiquer n’importe quel type de force et de résistance modérée favorise la production hépatique d’une hormone qui, à son tour, facilite la communication entre les cellules cérébrales.

C’est là un sujet intéressant qui vaut sans aucun doute la peine de s’y intéresser. Sans commettre d’excès, il s’agit uniquement de pratiquer un exercice modéré, mais de façon constante chaque jour. 

Les grands bienfaits de la danse

¿Por-qué-tanta-gente-practica-Zumba-¡Descubre-sus-beneficios!

Vous avez déjà assisté à un cours de Zumba ? Si non, inscrivez-vous dès maintenant !

Cependant, si l’idée de danser en public ne vous emballe pas vraiment ou qu’elle vous intimide, n’hésitez pas à le faire chez vous, et à vous laisser porter par la musique en toute liberté.

Vous trouverez sur internet des dizaines de vidéos motivantes qui vous apprendront à danser, mais surtout à développer votre coordination.

  • Les experts affirment que la danse nous aide à développer notre proprioception (ou sensibilité profonde), terme qui désigne la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps.
  • Grâce à la danse et à la coordination de certains pas bien précis, il nous est possible d’activer des récepteurs localisés dans nos muscles qui portent le nom de  » fuseau neuromusculaire ». À leur tour, ces derniers communiquent avec le cerveau.
  • Tout cela nous aide à générer une fabuleuse harmonie entre notre esprit et notre corps à travers laquelle se forment de nouvelles connexions neuronales.
    De cette façon, nous sommes plus conscients de nos émotions et nous jouissons d’une bonne dose d’énergie et de bonheur.

Ne passez pas à côté de l’article : La danse, quel est son effet sur notre santé ?

Exercices dans l’eau

nadar

Lorsque nous parlons d’exercices pratiqués en milieu aquatique, nous faisons uniquement référence à la natation.

  • Réaliser certains mouvements dans l‘eau est à la fois un jeu et un entraînement.
    Nous brûlons non seulement des calories, mais nous faisons également travailler notre coordination et notre résistance. Ces deux activités clés sont essentielles au bien-être de notre cerveau.
  • Les physiothérapeutes nous expliquent que pour tirer un maximum de profits des exercices aquatiques, il est nécessaire de les pratiquer en séries répétitives pendant quelques minutes.

Nous vous conseillons de lire cet article : Des conseils simples pour éviter les bras flasques

Vous pouvez réaliser des élévations de jambes, des rotations dans l’eau, travailler avec des ballons ou des planches, et même imiter les mouvements que vous pratiquez à vélo.

Si vous accompagnez ces exercices d’une bonne musique et d’une compagnie agréable, cela se reflétera positivement sur votre santé aussi bien physique, émotionnelle et cérébrale.