Maltraitance et abus dans les couples adolescents

Même s'il peut être plus difficile d'identifier certains comportements proches de l'abus ou de la maltraitance, tant physiques que physiologiques, dans les couples adolescents, il est fondamental que nous soyons attentifs pour empêcher la relation de mal tourner.

La maltraitance et l’abus dans le couple adolescent sont-ils moins importants que chez l’adulte ? Ces attitudes dévastatrices ne sont pas uniquement réservées aux couples les plus âgés et nous devons en prendre conscience.

La violence adolescente peut être le point de départ d’une série de relations tourmentées et toxiques.

Nous devons à tout prix prendre conscience que la maltraitance n’a pas d’âge, ni de sexe ou de culture. La mettre dans une case est une grave erreur.

Voilà pourquoi nous devons être particulièrement attentif-ve-s à ce phénomène pour pouvoir éradiquer le mal à la racine.

Lire également : La frustration des parents face au mutisme de l’adolescence

Surtout s’il se manifeste dès l’adolescence. Il s’agit d’une étape difficile pour tous les jeunes, qui doivent affronter une phase de développement personnel pas toujours évidente à gérer.

L’impact des expériences négatives de l’enfance

Ce que nous vivons et ce que nous expérimentons durant notre enfance nous affecte de manière importante à l’âge adulte.

Le fait que nos parents aient été violents avec nous, d’avoir eu des disputes agressives avec eux ou qu’ils nous aient abusé physiquement, peut nous amener à reproduire les mêmes comportements.

Ce n’est pas quelque chose que les personnes touchées par ce phénomène désirent. Mais elles répètent simplement le seul modèle qui leur a été inculqué. Elles souffrent intérieurement et ne connaissent pas d’autres moyens de s’exprimer.

Découvrez aussi : 3 clés pour éduquer votre adolescent

La maltraitance infantile, les abus sexuels et l’insécurité sont des expériences qui peuvent provoquer chez l’adolescent-e qui découvre le couple, des réflexes malsains qu’il va infliger à son partenaire.

Nous imitons ce que nous observons

Voici un autre facteur très important, qui peut expliquer la survenance de la violence dans un couple adolescent. Nous imitons tous ce que nous voyons, et l’accès à des sources incontrôlables, comme internet, est un facteur de risque.

Les nouvelles technologies nous ont permis d’accéder à des informations que nous n’avions pas par le passé. Mais elles nous ont également rendu vulnérables à des modèles de conduite qui ne devraient jamais être aussi accessibles.

Un-e adolescent-e qui voit sur internet des commentaires sur des pratiques sexuelles, comme le sadomasochisme, ou qui regarde des vidéos mettant en scène des couples le pratiquant, peut vouloir reproduire ce qu’il voit sans réfléchir à la notion de consentement, indispensable à tous types de relations sexuelles.

Nous ne devons pas oublier que les jeunes ne sont pas toujours capables de distinguer efficacement la fiction de la réalité, le mensonge de la vérité.

Des commentaires qui incitent à humilier son partenaire, à le soumettre ou à le contrôler peuvent provoquer une conception erronée de ce qu’est véritablement une relation.

Ne manquez pas : La maltraitance subtile, un abus que vous ne devez pas permettre dans votre vie

Pour toutes ces raisons, il est important que les parents ou les responsables légaux contrôlent les pages sur lesquelles les enfants se rendent sur internet. Pour autant, nous savons bien qu’il est impossible d’établir un filtre efficace à 100%, même avec l’aide d’outils technologiques.

La base du respect

Nous cherchons tou-te-s à éduquer nos enfants dans le respect, en établissant une relation saine avec eux. Mais il est parfaitement impossible d’éduquer nos enfants exactement comme nous le voudrions.

Nos parents sont nos exemples principaux. Malheureusement, de nombreux couples adultes vivent dans des relations destructrices, dans lesquelles ils cherchent avant tout à faire mal à l’autre.

Les enfants sont les premiers spectateurs de ces disputes et peuvent prendre pour modèle, de manière inconsciente, ces comportements. Que va-t-il se passer lorsqu’ils seront en âge d’être en couple eux aussi ?

Le couple adolescent devrait être fondé sur de l’amour innocent et de la découverte, jamais sur de l’abus et de la maltraitance.

L’éducation sexuelle donnée dans les écoles publiques est bien souvent uniquement focalisée sur la santé sexuelle : les préservatifs, les maladies sexuellement transmissibles, etc. Elle devrait également aborder la thématique des relations saines, du respect dans le couple, de la tolérance envers les orientations sexuelles de chacun-e.

Les relations amoureuses sont compliquées à tout âge, mais d’autant plus lorsqu’on se situe à une étape si difficile de l’existence.

En 2013, selon les données de l’Institut National de Statistiques (INE) d’Espagne, 499 mineurs de 18 ans ont été victimes de maltraitance infligée par leur partenaire.

Un chiffre qui nous met la chair de poule.

Si une telle violence se déchaîne dans le couple dès l’adolescence, il n’est pas étonnant que les chiffres soient encore plus effrayants chez les adultes. Malgré tous les programmes de prévention et toutes les mesures destinées à une prise de conscience collective, la violence reste toujours très présente chez les adolescent-e-s.

Avant de partir, lisez : Journée contre la maltraitance infantile : protéger les enfants est de la responsabilité de tous

Même si nous devons prendre en compte les facteurs qui peuvent influencer une situation de maltraitance dans le couple adolescent, il est fondamental de ne pas cautionner la réalité qui s’offre à nos yeux.

Les adolescent-e-s doivent apprendre à identifier s’ils sont victimes de violence, ou s’iels en sont les auteur-trice-s. Gardons à l’esprit que la violence n’est pas toujours physique et qu’elle peut être difficile à identifier.

Prévenir l’abus dans le couple adolescent est fondamental pour que nos enfants puissent, à l’avenir, avoir des relations saines avec les personnes qu’ils aiment.

 

A découvrir aussi