5 répercussions des disputes des parents chez l’enfant

· 9 novembre 2018
Les parents constituent un modèle pour les enfants. Nous devons apprendre à résoudre nos conflits de façon pacifique et civilisée. Autrement, nous enseignons à notre enfant le recours à la violence, aux agressions et à la peur pour se faire entendre.

Les répercussions des disputes des parents peuvent affecter le développement de l’enfant. Votre relation de couple a beau être exemplaire et mature, il y aura toujours des désaccords et des disputes à la maison.

Il arrive parfois que nous oublions la présence de nos enfants à la maison lorsque nous nous disputons avec notre conjoint. Les disputes, qu’elles soient verbales ou physiques, font partie de la violence domestique.

En cas de manque d’outils de communication et de gestion émotionnelle, les désaccords au sein d’un couple peuvent se transformer en graves conflits qui affectent non seulement les deux membres du couple mais aussi les enfants.

Selon l’Unicef, la famille est l’institution sociale la plus importante pour la formation et le développement de l’enfant. Mais c’est aussi au sein de l’environnement familial que l’enfant court le plus grand risque de mal se former.

Le recours à la violence, l’abus de pouvoir, la justification et les agressions pour résoudre un problème sont des attitudes qui affectent profondément l’enfant qui verra la violence comme une norme.

Cela aura obligatoirement des répercussions négatives dans sa vie, notamment si l’enfant n’est pas encore capable d’avoir un raisonnement critique et de remettre en cause son environnement familial.

Ces répercussions générales affectent différents aspects de la vie d’un enfant. Nous vous invitons ici à découvrir les 5 types de répercussions des disputes des parents chez les enfants.

1. Disputes des parents : les répercussions physiques

Répercussions des disputes des parents

Les répercussions des disputes des parents chez les enfants peuvent être d’ordre physique.

Ces répercussions sont les suivantes :

  • retard de croissance
  • troubles du sommeil
  • troubles alimentaires
  • symptômes de maladies psychosomatiques
  • régressions

2. Les répercussions émotionnelles

Si les parents ne constituent pas un exemple sain pour l’enfant, ce dernier aura des difficultés à comprendre les émotions. Il ne saura pas comment gérer la frustration ni la colère et aura recours aux agressions pour s’exprimer.

Conséquence de cela : il sera violent envers lui-même et envers les autres.

Un enfant peut aussi se sentir impuissant et sans défense face à une expérience traumatisante. Il se renfermera alors sur lui-même et vivra anxieux et paralysé par la peur. 

3. Les répercussions sociales

L’enfant manquera d’outils pour communiquer de façon efficace et créer des relations. Cela est dû à la peur de vivre à nouveau une expérience traumatisante associée à un souvenir de violence.

Il est aussi probable que l’enfant développe un manque d’empathie et des comportements délictueux.

Lisez aussi : 4 problèmes auxquels est confronté un enfant unique

4. Les répercussions cognitives

Répercussions des disputes des parents chez l'enfant

Généralement, les enfants qui assistent aux disputes de leurs parents ont des problèmes de concentration, ce qui affecte leur éducation académique et leur développement.

Par ailleurs, il est possible que l’enfant présente un comportement dissociatif. Il s’agit d’un mécanisme de défense par lequel la personne concernée tente de s’éloigner de la réalité afin de minimiser un conflit et le stress.

Ce comportement est considéré comme un trouble, car il modifie la conscience, l’identité, la mémoire et la perception de la réalité.

5. Les répercussions sur l’estime de soi

L’enfant peut développer une mauvaise estime de lui-même. Il aura tendance à penser qu’il est coupable ou responsable de la violence. Il n’est alors pas étonnant qu’il souffre d’anxiété.

Lisez aussi : Élever des enfants seul : tout ce qui nous attend

La violence familiale est étroitement liée au comportement agressif et insensible de l’enfant toujours présent à l’âge adulte. Si vous n’y remédiez pas à temps, vous prenez le risque que votre enfant devienne une menace pour la sécurité et le bien-être de la société.

En tant que parents, nous devons prendre nos responsabilités et assumer nos propres actes de la meilleure façon possible. Si nous avons eu une vie difficile ou si notre culture familiale est marquée par la violence, il faut faire en sorte de ne pas transmettre cela à ses enfants.

Faisons en sorte de changer ces schémas destructeurs et de résoudre nos problèmes de couple avec amour. Si cela vous est difficile, pensez à consulter un spécialiste. La santé et le bien-être de votre enfant sont importants. Aidez votre enfant à être heureux.