Je n’ai pas changé, je donne à chacun la valeur qu’il mérite

Essayer de plaire à tout ceux qui nous entourent est une erreur qui mène au malheur. Il est important d'être soi-même, de conserver une bonne estime de soi-même et de mettre en priorité les personnes qui nous enrichissent réellement.

“je n’ai pas changé, je suis arrivé à un moment de ma vie où je veux donner à chaque personne la valeur qu’elle mérite vraiment”.

Si à un moment de votre vie, vous ressentez ce besoin, vous ne devez pas vous sentir coupable : mettre des priorités est une manière basique de trouver l’équilibre, le bonheur.

Dans notre soif de plaire à tout le monde et de bien traiter les personnes qui nous entourent, nous n’avons pas toujours la capacité ou le courage « d’arrêter d’alimenter » certains liens qui, loin de nous enrichir, nous font du mal.

Selon une étude mené par l’Université de Claremont, aux États-Unis, agir en accord avec nos valeurs et sentir de la confiance en les personnes qui nous entourent est une manière d’augmenter notre taux d’ocytocine et donc, d’être heureux.

Il s’agit, finalement, de faire ce que l’on sent et d’agir en accord avec notre propre échelle de valeurs.“Je n’ai pas changé, si je te dis que je ne veux pas faire cela, c’est parce qu’aujourd’hui, cela va à l’encontre de mes principes”.

Nous vous invitons à réfléchir à ces questions.

Je n’ai pas changé, je suis fidèle à mes valeurs

Femme-rousse-entouree-de-roses

La clé du bonheur ne se trouve pas dans l’accumulation des richesses ou dans le nombre d’amis. Il ne s’agit pas d’accumuler des gens, ou de s’enorgueillir des milliers de likes que l’on a sur ses photos des réseaux sociaux.

Il s’agit « d’avoir des personnes qui en valent la peine », des figures qui nous permettent d’être nous-mêmes à chaque instant sans avoir besoin de faire ou de dire des choses que nous ne ressentons pas. Et nous savons que cela n’est pas facile à obtenir.

Nous vous recommandons de lire : La co-dépendance : les chaînes qui font mal

Nous vivons dans une société régie par les apparences et le besoin de plaire à tout le monde

Il ne faut jamais oublier cela : qui est obsédé par le fait de plaire à tous ceux qui l’entourent n’obtient que malheur.

  • Nous sommes tous passés par des moments où nous avons besoin de reconnaissance. Les adolescents essaient d’être acceptés par leur groupe de pairs pour se sentir intégrés. Plus tard, quand on est adultes, nous recherchons la même chose pour être aimé de notre conjoint.
  • Qui cherche à être aimé par les autres oublie de s’aimer lui-même.
  • Il suffit de maintenir un équilibre adapté dans son quotidien : il ne faut pas tout lâcher ou mettre des limites à chaque moment, il s’agit de savoir vivre avec respect, tant pour soi-même que pour les autres.
  • Si dans votre entourage le plus proche, vous ressentez le besoin de faire des choses qui ne respectent pas vos valeurs ou ce que vous ressentez, peut-être que c’est le moment de changer de scène de décor. Cette situation maintenue dans le temps peut générer une crise d’identité et d’auto-estime.
Femme-fuyant-dans-la-foret-500x336

Je ne vais laisser personne me changer : je m’aime tel que je suis

Arriver où vous êtes arrivé jusqu’à présent vous a beaucoup coûté : des efforts, des renoncements et des découvertes gratifiantes. Notre personnalité a un petit composant génétique, une grande part d’expériences et la valeur que nous lui accordons.

Nous vous recommandons de lire : N’oubliez jamais : les personnes qui vous font du mal ne vous méritent pas

C’est un long chemin où chaque aspect compte et où avant tout, nous avons acquis un système de valeurs, de croyances et d’attitudes auxquelles nous devrions pas renoncer, pour rien ni personne. Le faire supposerait d’arrêter d’être nous-mêmes.

  • Il est possible que vous débutiez une relation de couple et qu’à un moment donné, vous découvrez qu’elle ne vous convient pas, que vous n’êtes pas heureux. Le plus probable est que l’autre vous dise que vous avez changé d’un jour à l’autre, et ce que vous aimiez auparavant ne vous plaît plus.
  • Ne vous laissez pas influencer par ce type de critiques. En réalité, personne ne change d’un jour à l’autre. Ce qui se passe, c’est que les autres n’ont pas pris le temps de vraiment nous connaître.

Le plus important est de conserver une bonne estime de soi et un système de valeurs positif. Être en couple, et cohabiter avec les autres nous oblige dans de nombreux cas à céder à des choses déterminées. Cependant, cette « session » doit être vue comme part d’un changement où tout le monde gagne et personne ne perd.

  • Pour être en couple, être mère, fils, frère ou amie, il faut savoir écouter et établir une réciprocité.
  • Nul besoin d’être d’accord sur tout, nul de besoin de partager les mêmes loisirs, goûts ou désirs. L’essentiel est d’avoir la même échelle de valeurs.
  • Ne changez jamais les aspects de votre personnalité ou de vos intérêts pour plaire aux autres ou pour ne pas les décevoir. Être comment les autres attendent que nous soyons est une dissonance personnelle qui n’amène qu’au malheur. 

Lisez aussi : Il y a des déceptions qui vous font ouvrir les yeux et qui ferment votre coeur

Femme-avec-fleurs-sur-le-visage-500x474

Sachez que pour ne pas céder, pour ne pas se laisser contrôler par les autres, il est nécessaire de bien se connaître soi-même.

Souvenez-vous de vos limites et jusqu’où vous êtes capable d’arriver sans que votre auto-estime ne soit atteinte. Tenez compte de cela ! 

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi