On n’oublie jamais un amour, on apprend à vivre sans

· 9 février 2016
Nous ne pouvons pas permettre que le souvenir d'un amour passé nous empêche de grandir et d'être heureux. Nous devons l'assimiler comme un enseignement qui nous fait mûrir.

Aucun amour n’est similaire, et nous n’aimons jamais de la même manière.

Chaque relation que nous établissons tout au long de notre vie est unique et exceptionnelle, même si elle est finalement chargée de tristesse et de déception.

Il y a des gens qui, après avoir terminé une relation, attendent que la suivante remplisse toutes leurs attentes et tous leurs espoirs.

Pourtant, être en couple signifie également construire jour après jour une relation, respecter les différences et aimer les ressemblances.

L’amour est l’émotion la plus complexe que l’on puisse expérimenter, et son impact sur notre cerveau est si intense qu’il est impossible d’oublier une relation du passé.

L’amour se vit, se perd parfois, mais ne s’oublie jamais. Nous apprenons à vivre sans la personne qui, un jour, nous a rendu heureux.

L’amour qui ne s’oublie jamais

couple-calin-amour

Il y a des amours qui font mal, qui nous changent et qui nous empêchent parfois de retomber amoureux, mais ce n’est pas une bonne chose.

Il est important de ne pas donner tant de pouvoir à quelqu’un qui ferme les portes de notre bonheur.

Découvrez 7 choses qui arrivent quand vous n’êtes plus heureux dans votre relation de couple

Les relations vécues, positives ou négatives, doivent être acceptées, dépassées et intégrées dans notre cercle vital comme des expériences significatives dont on peut apprendre.

L’amour que nous avons perdu et qui nous a rendu heureux

Nous commencerons par les relations qui comptent et qui nous ont rendu heureux dans notre vie. Il faut les voir comme un cadeau, même s’il est chargé de tristesse.

  • Souvenez-vous de l’expérience vécue. Toute période de la vie qui nous a apporté de la joie et du bonheur en valait la peine. C’est pour cela qu’il est nécessaire de refermer cette porte sans se lamenter, et sans amertume.
  • Essayez toujours de vous souvenir des choses positive de cet amour. Si vous vous limitez à la fin traumatisante de l’histoire, la douleur pèsera plus dans votre esprit que le sentiment d’avoir vécu une relation qui vous a fait grandir et qui vous a apporté des émotions positives.
  • Sachez que nous passons une grande partie de notre vie à nous remémorer nos souvenirs, et que notre regard se porte plus souvent sur le passé plutôt que sur le ici et maintenant.
  • A quoi cela sert-il de se concentrer sur la peine s’il y a eu de grands moments de bonheur ? Souriez et gardez les bonnes choses. C’est un héritage que peu de personnes peuvent avoir, alors considérez que vous avez de la chance!

Nous vous recommandons de lire : Parfois, ce n’est pas l’amour qui meurt, mais la patience qui est à bout

L’amour qui nous a fait du mal dans le passé

pissenlit-rose-representant-l'amour

Il y a des amours qui font mal car elles ont cassé la vision que l’on a du respect, de la cohabitation et même de la tendresse.

Nous devons savoir que le fait de fermer la porte à de nouvelles amours seulement parce que nous avons souffert, c’est comme refuser de s’approcher d’une rose car l’une d’entre elles nous a piqué.

  • N’oubliez pas que l’une de nos finalités est d’être heureux, et peu importe la manière d’y arriver, seul ou à deux. Ce qui est important, c’est de ne pas se refuser de nouvelles opportunités uniquement parce que nous avons vécu une mauvaise expérience.
  • L’amour qui fait souffrir ne s’oublie jamais, mais il fait de moins en moins mal chaque jour et nous apprenons à vivre avec un souvenir qui ne paralyse pas, et qui ne limite pas.
  • Acceptez que dans l’amour, comme dans la vie, il y des personnes qui vous conviennent et d’autres qui ne sont pas indiquées pour ouvrir votre cœur et former un couple avec vous.

Il ne faut pas non plus penser que vous êtes responsable de cette situation.

Il y a des personnes qui disent souvent: « j’attire toujours les pires personnes « , « si la relation ne fonctionne pas ou qu’elle me fait du mal, c’est que je suis coupable ».

Lisez aussi : Vous seul savez ce que vous avez surmonté et tout ce que vous avez « laissé partir »

  • Ne personnalisez pas la douleur. Ne devenez pas votre propre ennemi ou votre propre souffrance.
    Une relation passée est une marche que vous avez dépassée. C’était hier et vous devez apprendre à éliminer les charges négatives telles que le ressentiment, la culpabilité, la colère…
  • Continuez à avancer légèrement sur l’escalier de la vie. Les amours se vivent, et s’expérimentent avec toute leur intensité.
    Quand nous les perdons, nous les pleurons et nous nous lamentons pendant un moment… Et ensuite, c’est le souvenir et uniquement le souvenir qui doit rester.

Ce souvenir doit être positif, comme un amour qui en valait la peine, ou un amour duquel vous avez appris et qui vous a fait mûrir.

L’amour est une aventure qui en vaut toujours la peine, du moment qu’il est vécu de manière mûre et consciente.