Parfois, ce n’est pas l’amour qui meurt, mais la patience qui est à bout

Parfois, nous devons apprendre à nous mettre en valeur et à savoir mettre un point final aux relations qui, loin de nous faire du bien, nous empêchent d'avancer et nous nuisent.

Peu importe combien nous aimons quelqu’un, peu importe le temps que nous avons partagé ensemble ou les rêves que nous avons construits, parfois, l’amour seul n’est pas la clé des relations heureuses.

Quand il n’y a pas de réciprocité, de compréhension ou de respect, le manque de patience finit par prendre le dessus.

Sans aucun doute, cette situation est quelque chose que nous avons tous déjà ressenti, avec la douleur et la souffrance qu’elle implique.

Le fait de dire adieu à quelqu’un qui a été aussi important dans notre vie fait beaucoup de mal, même si c’est un besoin qu’il faut apprendre à respecter.

Quand la patience est rongée, les envies de persister s’évanouissent, les rêves s’éteignent et nous courons le risque de nous perdre nous-même dans le vide de la frustration et le manque d’estime.

Cela n’en vaut pas la peine. Aujourd’hui, dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cette question.

Je te quitte car ma patience est à bout

parfois-c'est-la-patience-qui-se-termine-pas-l'amour-500x352

Certaines personnes font l’erreur de penser que les relations sont éternelles et qu’elles n’ont pas de date de péremption.

Nous avons besoin d’y réfléchir pour nous sentir engagés, et pour construire ce lien basé sur l’admiration, la tendresse et le respect.

Quand nous nous engageons dans une relation de couple, les rêves et les projets que l’on construit ensemble sont nombreux.

D’une certaine manière, c’est comme si nous construisions une relation parallèle et qui, malheureusement, ne se passe pas exactement comme nous l’avions imaginé.

C’est pour cela qu’il est nécessaire de tenir compte de ces aspects concernant les relations affectives.

Nous vous recommandons de lire : L’authentique beauté n’est qu’une attitude

Vivez le ici et maintenant et soignez votre bonheur

Parfois, on nous transmet des idées qui se basent sur des traditions erronées et dangereuses.

L’amour, ce n’est pas « supporter » chaque jour quelque chose qui ne nous plaît pas.

L’amour, ce n’est pas de la souffrance, ni devoir dissimuler des choses qui nous ne plaisent pas pour ne pas faire de mal à l’autre.

  • Vivez le « ici et maintenant ». Si vous vous sentez heureux et que votre cœur ressent une sensation sereine et satisfaisante, tout va bien.
  • Si vous ressentez en ce moment de l’inquiétude et de la peur, pensez à votre relation.
    L’amour, ce n’est pas des larmes car la personne qui vous aime vous rendra heureux et non pas malheureux. N’hésitez donc jamais à écouter votre cœur et vos pensées.

La patience a une limite : l’estime de soi

Sans savoir comment, nous finissons par céder face à tant de choses que finalement, nous arrêtons de nous mettre en valeur nous-mêmes.

  • Vous pouvez pardonner aujourd’hui et pardonner demain. Le pardon est positif, à partir du moment où il existe de la réciprocité et de la sincérité dans les regrets. Mais le quota de « cessions et de concessions » doit être limité.
  • A chaque fois que nous cédons quelques chose, nous perdons une partie de nous-même.
    Le fait de renoncer à un loisir ou à un travail ou d’arrêter de voir certaines personnes car notre conjoint se sent jaloux, implique de renoncer à une partie de notre identité.
  • Notre patience a des limites et cette limite est notre intégrité. Au moment où vous remarquez que vous avez trop donné et qu’aucune de ces concessions a été récompensée ou reconnue, faites-le savoir.
    Peut-être que vous devriez prendre une décision radicale.

Lisez aussi : Les effets des émotions et des pensées négatives sur notre corps

Dire adieu, c’est aussi grandir

Dire adieu à une personne, c’est laisser un certain mode de vie derrière nous et mettre un terme à des habitudes, à des coutumes et avant tout à la compagnie d’une personne, qui jusqu’à il y a peu, était aussi importante que l’air que nous respirons.

Même si l’amour persiste, nous ressentons que la souffrance et la désillusion affectent notre santé physique et émotionnelle. C’est quelque chose de dangereux.

pissenlit-dans-un-panier-desirs-illusions

Il est nécessaire de comprendre que le faut de dire adieu, signifie se respecter.

La vie représente des cycles et des changements, et tout changement exige les qualités suivantes :

Découvrez aussi : 5 manières de freiner les relations toxiques dans la famille

  • Le courage.
  • La connaissance de soi : Nous devons tous savoir quelles sont nos valeurs et nos limites personnelles.
    C’est une ligne qui ne doit pas être franchie ni endommagée, car elle représente l’estime que l’on a de nous-même.
  • Savoir dire adieu implique le besoin de rompre des liens de manière définitive. Cela représente un acte de courage.
  • Intégrer un apprentissage : Toute relation qui se termine nous enseigne quelque chose. Pour grandir, certains aspects doivent être intégrés et acceptés.
  • Laisser partir sans haine : Le fait de mettre un terme à une relation car nous n’avons plus de patience, implique de rompre des liens sans haine ni ressentiments.
    Toute émotion négative nous rend prisonnier et nous empêche d’oublier.

Ne le faites pas, laissez partir librement et sans rancœur, pour avancer plus légèrement.