Je préfère une solitude digne à une mauvaise compagnie

Atteindre un équilibre individuel et être heureux sont les deux prérequis qui vont nous permettre d'avoir une relation saine dans notre vie. Nous ne devons pas chercher une personne qui nous complète, mais une qui nous complémente.

Vous savez certainement ce que c’est que de vivre en mauvaise compagnie. Certaines personnes ne s’intéressent qu’à elles-mêmes, elles font passer leurs intérêts avant ceux des autres, et ne sont ni sincères, ni authentiques.

Tout cela peut nous faire du mal et avoir des effets néfastes sur notre personnalité.

Nos relations sociales et affectives ne sont pas toujours comme nous les avions imaginées.

Cependant, une mauvaise expérience ne doit pas nous faire perdre toute confiance, et nous ne devons pas cesser de croire à la noblesse et à l’authenticité qu’il peut y avoir chez certaines personnes.

D’un autre côté, nous savons que l’une des sensations les plus désagréables qui existent est la solitude que nous pouvons ressentir, alors même que nous sommes aux côtés d’une personne que nous aimons.

Confrontées à cette situation, certaines personnes se disent qu’elles préfèrent être seules que mal accompagnées. Nous vous invitons à réfléchir à cette question.

La douleur que nous provoque une mauvaise compagnie

Il nous faut d’abord définir quelque chose : les relations malheureuses ne naissent pas toujours du fait que l’un des membres du couple est de mauvaise compagnie, ou qu’il fait preuve d’attitudes égoïstes.

  • Certaines personnes ne savent pas aimer. Elles ne comprennent pas ce que c’est de partager, de prendre soin de son partenaire et de soigner les détails d’un engagement qui doit être renouvelé tous les jours, dans les moindres petites attitudes.
  • D’autres ont des carences affectives et manquent cruellement d’intelligence émotionnelle. Même si elles aiment leur partenaire, elles ne peuvent lui offrir que des manques, du malheur et de la solitude.

Nous pouvons parfois ressentir que notre partenaire est de mauvaise compagnie, alors qu’il manque tout simplement de maturité affective, ce qui provoque également une grande sensation de malheur.

femme-papillons-bleus-dans-les-cheveux-500x314

Nous vous recommandons également : L’amour n’a de sens que s’il est partagé

D’un autre côté, il est certain qu’il existe des personnes qui peuvent s’engager de manière fausse dans une relation, car elles ne que la défense de leurs propres intérêts, comme par exemple :

  • Elles ne veulent pas être seules, quitte à se mettre avec quelqu’un qu’elles n’aiment pas.
  • Elles formalisent une relation dans un but économique, ou pour réaliser une aspiration sociale.
  • Elles débutent une relation pour se sentir aimées, chouchoutées et prises en compte, sans avoir l’intention d’offrir à leur partenaire la même chose qu’elles reçoivent.

Le fait de vivre un quotidien basé sur un déséquilibre constant, dans lequel une seule des deux parties s’investit, se préoccupe et fait attention à l’autre, entraîne la relation dans une spirale de l’échec inexorable.

Dans ce cas de figure, la meilleure chose à faire est de réagir à temps. Il n’est pas recommandé de se maintenir dans des situations de souffrance inutile.

Si nous sommes certains que la situation ne va pas s’améliorer, et que l’autre personne n’est pas prête à faire un pas en avant vers un changement d’attitude nécessaire, il est fondamental de s’éloigner progressivement pour ne pas trop souffrir.

Mieux vaut une solitude intègre qu’une compagnie douloureuse

Ne vous y trompez pas : la solitude est toujours préférable à la compagnie de quelqu’un qui vous rend plus vulnérable, et qui endommage votre estime personnelle et votre équilibre.

N’ayez pas peur de la solitude

Bien des personnes souffrent d’une peur irrépressible de se retrouver seules. La plupart du temps, cela est dû à la vision négative que notre société a de la solitude, comme s’il s’agissait d’un échec.

  • Ne pas être en couple n’est pas synonyme d’échec. Ce n’est pas nécessaire pour être heureux, et ce n’est pas une obligation de pouvoir compter sur un ou une compagne pour être bien vu socialement. C’est quelque chose que nous devons totalement démystifier.
  • Si nous ne sommes pas heureux lorsque nous sommes seuls, il est fort peu probable que nous le soyons une fois en couple.

La solitude est un état stable et équilibré qui nous permet de grandir en tant que personnes, de réorganiser notre vie, de mûrir et d’atteindre quelques-uns de nos rêves et de nos objectifs.

  • N’ayez pas peur de la solitude : ayez peur d’une vie dans laquelle vous souffrez aux côtés d’une personne qui dit vous aimer, mais qui ne fait que vous nuire.

Lire également : C’est lorsqu’on s’y attend le moins que tout se passe bien

femme-eloignee-de-son-partenaire

La vie est trop courte pour vivre les rêves d’une autre personne

Dites-vous que la chose la plus importante dans la vie est d’être bien avec nous-mêmes, et d’atteindre un état de bonheur qui nous permet de nous sentir vivants, que ce soit dans la solitude ou en couple.

  • Ne permettez à personne de vous dire comment vivre votre vie. Personne ne peut vous dire de quelle manière vous devez être heureux. Vivre c’est choisir avec liberté, assumer ses erreurs et commencer de nouveaux projets.
  • Ne mettez pas votre bonheur entre les mains d’une autre personne. Construisez un véritable couple, et faites en sorte que votre relation soit basée sur deux individualités, pas sur une seule personnalité.
  • Si vous pensez que votre vie est fondée uniquement sur les choix, les décisions et les opinions d’une autre personne, réagissez. Tôt ou tard, vous ressentirez de la frustration et un certain mal-être.

Lire aussi : 7 éléments dont un couple a besoin en plus de l’amour

La vie est trop courte pour vivre les rêves d’une autre personne, et pour oublier toutes les choses qui nous font nous sentir vivants.

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi