Quand Stephen Hawking compare la dépression et les trous noirs

· 27 mai 2016
Malgré son handicap physique, Stephen Hawking est un exemple de force et de dépassement de soi, qui n'a pas permis à sa condition physique de diminuer son état psychologique.

Stephen Hawking est l’un des hommes les plus admirés de la planète, pas seulement pour la fabuleuse intelligence dont il est doté, mais également pour l’exemple de dépassement de soi qu’il représente.

Stephen Hawking est né le 8 janvier 1942 à Oxford, en Angleterre. Il est connu à travers le monde grâce à ses études dans le domaine de la physique théorique.

Lorsqu’il était enfant, il voulait consacrer sa vie aux mathématiques. Puis, en grandissant, il décida de s’orienter vers les sciences naturelles.

Lors de sa première année à Cambridge, le jeune Stephen, âgé d’à peine 21 ans, commença à ressentir les effet d’une maladie appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA), qui a changé sa vie pour toujours.

A cette époque, les médecins estimèrent qu’il ne lui restait que deux ans et demi à vivre, mais Stephen Hawking déjoua tous les pronostics pour devenir l’une des personnes les plus importantes de la science moderne.

Malgré sa condition physique, il a donné des centaines de conférence à travers le monde. Sa sagesse s’est répandue grâce à des milliers de documents et des dizaines de livres, qui ont alimenté d’innombrables recherches scientifiques.

Au-delà de ses connaissances profondes sur l’univers, ce scientifique de renom dispose également d’une grande expérience de la vie et de ses difficultés.

Dans une conférence récente, Stephen Hawking a évoqué la dépression, en ponctuant son discours d’observations très intéressantes, toutes basées sur son expérience personnelle.

Le message de Stephen Hawking aux personnes souffrant de dépression

Depression-adolescence-500x424

Aujourd’hui, Stephen Hawking est âgé de 74 ans, mais rien ne l’arrête. Il continue à enseigner, à étudier et à partager avec le monde entier des messages pleins d’espoir et de réflexion.

A diverses reprises, il a évoqué son effondrement mental lorsque les médecins lui ont annoncé sa maladie. Mais il reconnaît aujourd’hui qu’il est parvenu à tirer un grand avantage de cet handicap pourtant très important.

Lire également : Mauvaise humeur et apathie chronique : la dépression cachée

Stephen Hawking a dédié sa vie entière à ses recherches scientifiques pour découvrir les plus grands secrets de l’univers.

Il ne peut ni parler ni se mouvoir, et doit passer le plus clair de sont temps dans un fauteuil roulant. Pourtant, en dépit de cette condition peu enviable, il parvient à communiquer avec le monde.

Dans un de ses récents discours au London Royal Institute au mois de janvier, Stephen Hawking a comparé les trous noirs à la dépression, en mettant en exergue l’une de leurs similitudes : il est impossible de leur échapper.

la-depression-parle-par-le-corps1-500x451

Le message de cette conférence est que les trous noirs ne sont pas aussi sombres qu’il n’y paraît. Ce ne sont pas les prisons éternelles que l’on dépeint souvent.

Des choses peuvent sortir d’un trou noir et potentiellement atteindre un autre univers. Si vous sentez que vous êtes dans un trou noir, ne paniquez pas : il existe une porte de sortie.

En évoquant ses propres tourments, le physicien a déclaré :

 La victime doit avoir le droit de mettre fin à sa vie, si elle le désire. Mais je crois que ce serait une grande erreur. Même si la vie peut paraître difficile, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire, que vous pouvez réussir.

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

Si vous êtes handicapé, il est fort probable que ce ne soit pas de votre faute. Mais ne blâmez pas le monde qui vous entoure et n’attendez pas qu’il s’apitoie sur votre sort.

Vous devez avoir une attitude positive et tirer le meilleur de toutes les situations qui se présentent à vous. Celui qui souffre d’un handicap physique ne peut pas se permettre d’être également psychologiquement diminué.

Dans ce discours, Stephen Hawking s’est adressé à tous les scientifiques présents dans la salle, mais également à toutes les personnes qui ont dû traverser, au cours de leur existence, des difficultés substantielles.

Hawking considère que la science est le domaine le plus adapté aux personnes qui sont handicapées physiques, car cela leur permet de développer leur esprit.

Le travail expérimental est fatalement compliqué, mais la théorie leur est tout à fait accessible.

L’éminent scientifique reconnaît également le rôle essentiel qu’ont joué ses proches, ses collègues et ses étudiants qui l’ont soutenu depuis toujours.

 Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Il n’existe pas de meilleur calmant que le câlin qui vous éloigne les peurs

Il me semble que les gens sont, en règle générale, disposés à aider les autres. Mais vous devez leur faire sentir que leurs efforts pour vous aider en valent la peine.

Sa fille, Lucy Hawking, a réagi aux propos de son célèbre père :

Il a le désir de toujours aller de l’avant et la capacité de réunir toutes ses réserves, toute son énergie et toute sa concentration mentale pour atteindre son objectif, pas seulement pour aller de l’avant et survivre, mais également pour se transcender.

Il a produit des travaux extraordinaires – comme ses livres et ses conférences – qui ont inspiré d’autres personnes souffrant de maladies neurodégénératives et d’autres types de handicaps. 

femme-qui-lutte-contre-la-depression

Les paroles de Stephen Hawking sur la dépression et les difficultés de la vie ont rencontré un écho très important dans le monde entier.

Son expérience de vie et sa façon de s’exprimer sur le sujet ont démontré au monde toute l’étendue de sa sagesse et de sa force de volonté.