Il n’existe pas de meilleur calmant que le câlin qui vous éloigne des peurs

24 mars 2016
Faire un câlin et recevoir un câlin peut être le meilleur médicament, le plus puissant, celui qui calme, qui fait oublier les insécurités et éloigne les peurs qui nous paralysent.

Qu’est-ce que c’est agréable de sentir un câlin qui nous remplit de la tête aux pieds, qui allume notre lumière intérieure, qui nous fait fermer les yeux, nous sentir sur un nuage et qui nous comble au plus profond de notre être.

Un câlin est un geste qui brise les peurs, qui recompose, qui construit du lien, qui détend et qui aide à conserver le calme.

La chaleur que l’on transmet à travers un câlin est comparable à la chaleur d’un foyer car on sent qu’on est à la maison, une maison faite de chair et d’os.

Un câlin, meilleur médicament pour les douleurs de l’âme

Calin-chaud

Quoi qu’il nous arrive, sentir la chaleur de quelqu’un que nous apprécions à travers un câlin est essentiel pour notre guérison et notre bien-être lorsqu’on traverse une mauvaise passe. Quelque chose de très simple, mais compliqué à la fois.

Un petit câlin peut sécher beaucoup de larmes, un petit mot plein d’amour peut nous remplir de bonheur et un petit sourire peut changer le monde.

Ce sont de petites choses grâce auxquelles se construit notre monde car elles le remplissent de paix et d’amour

Le câlin est un super pouvoir que nous possédons tous, un grand remède de guérison pour les douleurs d’une âme brisée par une réalité difficile, par une tromperie, une trahison ou un abandon.

C’est pour cela que dans la mesure du possible, nous devons faire usage du meilleur anxiolytique à notre portée, un délice d’amour, une conjuration, une rencontre entre deux corps qui s’offrent de la tendresse, de la compagnie et de la chaleur.

Calin-couple-nu

Les câlins qui brisent toutes nos peurs

Il y a une vérité dans laquelle deux âmes se lient et s’offrent de la sécurité pour faire face aux obstacles, pour promouvoir une grande force face à la vie, pour fonder les bases solides de nos sourires.

Ces câlins qui nous aident à faire face à l’adversité, qui nous éloignent de la solitude et qui nous remplissent de joie.

Ces grandes embrassades qui se donnent avec tant de force qu’elles semblent nous briser alors qu’elles nous recomposent.

Sans aucun doute, le câlin est une connexion spéciale qui stoppe le temps et redonne l’harmonie, qui transmet un message qui assainit, qui est la meilleure thérapie pour rénover les sentiments, calmer les émotions et communiquer avec les autres et nous-même.

Fondre nos corps dans un câlin nous aide à être plus patient, à nous détendre et à nous sentir aimé, ce qui contribue au renforcement de l’estime de soi, de l’amour propre et de notre capacité à résister face à la difficulté et les peurs

Calin-entre-amies

Prenez-vous dans les bras, c’est indispensable pour survivre

Avez-vous déjà soulagé vos tristesses grâce à un câlin ? Il vous a apporté de la chaleur ? Vous êtes-vous félicités de vos réussites en vous prenant dans vos bras ?

Ce câlin intime et propre est indispensable pour être bien nourri, pour faire tomber nos carapaces, pour nous éloigner du froid et pour travailler l’art de l’amour propre qui nous rapproche de l’authenticité. 

A travers ces câlins, nous nous ouvrons à nous-même, nous nous lions avec l’extérieur de l’intérieur et nous sommes capables de nous émouvoir. C’est simple, si vous prenez dans vos bras, vous prenez votre vie dans vos bras.

Ainsi, on pourrait dire que si on prend ceux qu’on aime dans nos bras et qu’eux nous prennent dans leurs bras, nous sentons de la reconnaissance.

C’est la base de notre construction, nous câliner pour libérer nos émotions et nous rapprocher des belles choses de la vie.

Car grâce au costume du câlin, nous nous protégeons de l’amour faux, de la dépendance, de l’idéalisation excessive et de tout ce qui nous appauvrit, nous fragilité et altère notre courage et notre bonté. 

Amour-enfants

Un câlin qui éloigne les tristesses du corps

À de nombreux moments de notre vie, les câlins sont ce que fait la différence. Mieux vaut ne pas poser de question aux yeux tristes, car c’est juste un câlin dont ils ont besoin.

Quand une personne va mourir, elle ne regrette pas d’avoir été autant prise dans ses bras, d’avoir elle-même pris dans ses bras, d’avoir aimé et d’avoir transmis de l’énergie et de la tendresse.

À ces moments, nous regretterons peut-être d’avoir négligé les personnes que nous aimons, d’avoir tant travaillé et de ne pas avoir offert de démonstrations d’affection et de tendresse chaque jour.

C’est une grande leçon, il faut se câliner plus, car ce sont des moments nécessaires, ce sont les vitamines qui nous donnent de l’énergie, au corps et à l’esprit. C’est quelque chose que nous regretterons jamais. 

A découvrir aussi