La peur de l’abandon : comment combattre la peur que notre partenaire s’éloigne ?

· 27 novembre 2018
La peur de l'abandon se forge habituellement dans l'enfance et s'exprime plus tard à l'âge adulte. La peur que notre partenaire nous quitte est synonyme de dépendance émotionnelle et d'insécurité. Cependant, il est possible de combattre cette terrible crainte. Découvrez aujourd’hui dans cet article comment combattre la peur que notre partenaire s’éloigne et nous abandonne.

Saviez-vous que l’une des raisons pour lesquelles nous n’exprimons pas nos sentiments ou nos pensées est souvent la peur de l’abandon ? Nous n’osons même pas parler de quelque chose qui puisse gêner l’autre personne, afin qu’il ne lui vienne pas à l’idée de partir et de nous laisser seuls.

La peur de l’abandon est comme une prison. C’est un espace fermé et asphyxiant qui annule toutes nos relations. Loin de se torturer pour expérimenter cette réalité, comprendre ses fondements peut nous aider à beaucoup mieux gérer ces situations. Pour commencer, la peur de l’abandon est une crainte primaire.

Cette peur de l’abandon peut être liée à une situation traumatisante de notre enfance ou de notre adolescence mais aussi à l’abandon de notre ancien partenaire. Dans tous les cas, il est très important de travailler sur cette sensation pour pouvoir se sentir libéré et en sécurité.

Il est fréquent de réagir à travers des comportements sociaux peu adaptés lorsque nous grandissons dans un contexte de soins insuffisants ou de négligence. En effet, l’attachement d’une personne est la principale composante du développement social et émotionnel lors de la petite enfance.

Il se réfère au lien que l’enfant établit avec ses parents ou ses principaux protecteurs. Ce lien sera une référence puissante pour le reste des relations que l’enfant établira pendant l’enfance. De plus, il le sera souvent également pour celles qu’il établira après cette étape vitale.

L’insécurité provoquée par la crainte d’être abandonné peut complètement miner une relation de couple, surtout lorsqu’elle est le fruit d’une enfance brisée et passée sous silence. Le fait de vivre dans une situation de manque de confiance et d’hypersensibilisation au rejet constant provoque uniquement du mal-être et de l’instabilité.

Découvrez aujourd’hui dans cet article comment faire face à cette peur ainsi que les raisons qui expliquent son origine.

La peur de l’abandon : quand et comment se produit-elle ?

peur de l'abandon : quand et comment se produit-elle ?

La dépendance émotionnelle est une grande chaîne qui nous lie à une autre personne. Dans la plupart des cas la dépendance émotionnelle se manifeste dans une relation sentimentale ou de couple. Et pour cette raison, nous avons peur que l’autre personne parte, qu’elle nous quitte et nous oublie. Cela est du au fait de sentir que sans la présence de l’autre, nous ne serons pas heureux, nous nous sentirons seuls et il n’y aura aucune raison de garder notre joie de vivre.

On nous fait souvent croire que nous arrivons au monde de manière incomplètte et que nous ne pouvons pas nous sentir bien si nous ne trouve pas «notre autre moitié». Mais ce mythe romantique est une illusion complète. En effet, nous ne dépendons de personne pour être heureux, pour nous sentir bien ou pour profiter de la vie.

La peur de l’abandon commence généralement pendant l’enfance. Parfois elle est due aux parents qui  attachent trop d’importance aux enfants ou ne les laissent pas seul une minute. Il est vrai que le lien avec les enfants est indissoluble, pur et complet, mais il peut aussi engendrer une dépendance à l’égard des enfants. Et le pire de tout est que cela peut marquer une personne pour le reste de son existence.

Les bébés se sentent souvent anxieux ou tristes lorsque leurs mères s’éloignent d’eux. Cela est tout à fait normal, car les mères incarnent la sécurité et le bien-être. Dès leur retour, les enfants sourient et se sentent à nouveau à l’aise. Cependant, parfois les enfants peuvent aussi sentir ne pas être suffisamment protégés, avoir faim et être dans le besoin. On ne leur a pas appris à être autonomes et indépendants, de sorte qu’un attachement qui semble si beau peut aussi nuire à leur personnalité.

Il existe des blessures comme le sentiment d’abandon qui, même lorsqu’elles sont conscientes, restent gravées profondément en nous et sont capables de conditionner une bonne partie de notre vie. Parfois certaines situations vécues dans l’enfance laissent des traces et sont capables de nous détruire de l’intérieur sans que nous ne nous en rendions compte.

Vous aimerez aussi lire cet article : 5 conseils pour ne pas dépendre émotionnellement de son partenaire

Pourquoi la peur de l’abandon peut-elle se produire plus tard ?

La peur de l’abandon peut continuer plus tard lorsque l’enfant grandit et devient un adulte. Dans ces cas-là, il aura toujours besoin de l’attention d’une autre personne, qui sera alors probablement son partenaire.

La peur d’être abandonné persiste et peut se développer avec le temps, au point de ne pas pouvoir faire ni penser à autre chose. Un adulte dépendant d’amour et de ce « sentiment de sécurité » dans une relation risque davantage de terminer seul et que l’autre personne s’éloigne.

Bien sûr, le fait est que personne n’aime être «attaché» à quelqu’un de dépendant émotionnellement, sans aspirations, sans activités, sans objectifs futurs, et qui ne cherche qu’à ne pas être abandonné. Dans ces cas, l’individu devient ainsi une personne toxique avec laquelle on n’a pas spécialement envie de partager sa vie.

L’abandon continu nous éloigne de la réalité et de nos pensées. Cependant, il y a quelque chose qu’il faut comprendre. Ressentir la peur d’être abandonnés à un moment par ceux que nous aimons appartient au registre du compréhensible, notamment si nous avons déjà souffert de cette situation auparavant. Ce sentiment qui est pathologique est en fait lié à une sensation d‘anxiété. Pour cette raison, il ne faut pas laisser ses pensées obsessionnelles prendre le dessus et croire que l’on va être éternellement abandonnés par les autres.

Une fois que nous avons appris à faire face à cette angoisse originale, une fois que nos blessures seront définitivement guéries, tout changera. Au final, nous finissons par sortir de cette prison où nous avons logé uniquement par besoin, vide ou blessures afin de vivre de manière plus intègre.

Comment surmonter la peur de l’abandon ?

Il ne s’agit pas de blâmer nos parents pour la façon dont ils nous ont élevés. N’accusez pas non plus cet ancien partenaire qui vous a quitté à l’époque où vous étiez très heureux. Par contre, vous devrez travailler à tout prix pour guérir ces blocages et surmonter vos propres traumatismes.

De cette façon, nous pouvons être libres, indépendants et complets, que nous soyons avec quelqu’un ou non. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un processus lent, avec très peu de changements au début. Cependant, si l’on pratique avec constance et dévouement, l’objectif de se libérer de cette peur peut s’atteindre.

Donc, si c’est votre cas, n’essayez pas d’être «autonome» du jour au lendemain, car vous ne le réaliserez pas. Evidemment, il ne s’agit pas d’être pessimiste, mais bien réaliste. Réalisez des changements graduels et réjouissez-vous chaque fois que vous effectuez une évolution positive.

Dans un premier temps, vous devrez travailler pour apprendre à vous aimer et à vous respecter tel que vous êtes. Vous devez également savoir profiter de l’occasion pour prendre soin de vous. Faites-le sans attendre l’approbation ou la permission de votre partenaire. On ne vous abandonnera pas parce que vous commencez à penser à vous, bien au contraire ! N’oubliez pas que personne n’aime être avec une personne à charge 24 heures sur 24 tous les jours.

Cherchez des activités où votre partenaire ne vous accompagne pas. Vous pouvez allez dans un salon de beauté, danser  ou vous inscrire à un cours de cuisine. Même s’il peut vous accompagner, l’idée est qu’il ne le fasse pas. Vous devez vous sentir bien sans sa présence.

Lisez aussi cet article : Pour retrouver le contrôle de ma vie, j’ai dû abandonner quelqu’un

Que rien ne vous arrête : des conseils pour vaincre la peur de l’abandon

vaincre la peur de l'abandon dans un couple

Depuis combien de temps êtes-vous allé faire du shopping, au cinéma ou prendre un café l’après-midi tout seul ? Considérez ces options car elles pourraient être vos prochaines activités ! Il n’y a rien de mal à partager des moments avec vous-même ou d’autres personnes. Et puis, vous pouvez toujours compter sur un ami, celui qui est toujours disponible et qui vous fera sourire.

Si vous l’appelez ou lui écrivez plusieurs fois par jour pour lui dire combien vous l’aimez et que vous ne pouvez pas vivre sans lui, cessez de le faire. Réduisez ces messages à un ou deux au maximum. Profitez de cette énergie pour vous concentrer sur vous-même. Et si, malgré tous vos efforts, vous ne pouvez dissiper vos doutes et vos peurs, recherchez l’appui extérieur. Par exemple, il serait peut-être bon de faire appel à une aide professionnelle.

Si vous avez très peur de l’abandon, la meilleure chose à faire est de parler à votre partenaire. Dites-lui ce que vous ressentez et il vous donnera probablement plusieurs idées pour surmonter ce problème. En comptant sur son aide, bien sûr vous pourrez aussi y parvenir. Contrairement à ce que vous pensez, parler de cette peur n’éloignera pas la personne qui vous aime. Au contraire cela vous unira encore plus de manière plus authentique.

Surmonter la peur de l’abandon et atteindre l’autosuffisance émotionnelle n’est pas une tâche facile. Cependant, on peut y parvenir en nous basant sur une conviction : nous avons de la valeur. Nous pouvons être importants, lumineux et forts sans devoir dépendre de personne. Une fois que nous serons capables de nous donner l’amour que nous méritons, tout changera.