5 conseils pour ne pas dépendre émotionnellement de son partenaire

Les insécurités personnelles, la faible estime de soi et le besoin d'affection conduisent à une dépendance émotionnelle du couple. Savoir comment identifier les symptômes de ce problème peut prévenir les dépressions et une solitude difficile à gérer.
5 conseils pour ne pas dépendre émotionnellement de son partenaire

Dernière mise à jour : 04 avril, 2021

Dépendre émotionnellement de son partenaire est fréquent chez les personnes ayant de nombreuses insécurités et craintes à leur égard. En ne croyant pas en leurs forces et capacités, en ne se valorisant pas, elles tendent à faire davantage confiance aux décisions et au jugement de leur partenaire, les considérant comme leur seule priorité.

Le problème est que ce  types de dynamiques peuvent finir par les limiter à tel point qu’elles deviennent invisibles pour ellesmêmes et ont besoin du consentement de l’autre pour faire quoi que ce soit. Ainsi, il ne s’agit pas seulement du lien qui s’établit, mais de la façon dont la relation peut être malsaine et des conséquences qu’elle peut avoir sur l’estime de soi.

Que faire pour ne pas dépendre émotionnellement de son partenaire ?

Nous verrons ci-après une série de conseils qui vous permettront de vous valoriser et d’aimer l’autre personne sans dépendre émotionnellement d’elle.

son partenaire
La dépendance émotionnelle implique l’oubli de soi en raison de la présence d’insécurité et de peurs.

1. Maintenir le lien familial

La famille constitue le noyau primaire du développement émotionnel des personnes. Certains font la grave erreur de s’éloigner graduellement des parents ou des frères et sœurs lorsqu’ils se mettent en couple, non pas parce qu’il s’est passé quelque chose, mais parce que l’autre devient le centre de leur vie.

C’est peut-être parce qu’ils n’ont pas un lien très fort. Ou peut-être qu’ils pensent qu’ils doivent dédier leur temps à leur nouvelle relation. Ils croient que le temps appartient désormais à leur nouvelle relation. Et bien qu’il soit acceptable de fixer des limites aux commentaires et aux critiques pour éviter les mauvais moments, les abandonner simplement parce qu’il y a une nouvelle personne ne l’est pas.

La famille et le couple remplissent des rôles différents qui ne doivent pas se chevaucher. Il est important de garder cela à l’esprit. En fait, si les relations familiales sont saines, elles ne constituent un obstacle d’aucune sorte, ce qui peut également s’appliquer aux relations. Il suffit de fixer des priorités sans laisser l’une et l’autre complètement de côté.

2. Ne pas s’éloigner de ses amis

Les amis sont un bien précieux dont tout le monde doit prendre soin. Il y a ceux qui, lorsqu’ils entament une relation, commencent à rejeter les invitations qu’ils attendaient auparavant. Ils cessent de faire des projets avec des amis, parce qu’ils les considèrent déjà comme ennuyeux ou comme une perte de temps.

Oublier qu’il y a du temps pour tout est très courant lorsqu’on démarre une relation. Mais si elle se maintient dans le temps, il convient d’y réfléchir. Être avec une autre personne ne doit pas être un obstacle au maintien des amitiés. Il vous suffit de réfléchir à la façon de répartir votre temps.

Certains manipulateurs psychologiques forcent par ailleurs leur victime à s’isoler et créent intentionnellement des liens de dépendance. De sorte que, par culpabilité ou par peur de la séparation, cela rompt leurs relations d’amitié. C’est ainsi qu’une personne peut devenir émotionnellement dépendante de son partenaire et se retrouver seule  et sans soutien.

3. Avoir ses propres activités

Chaque individu est un être différent qui a ses propres goûts et projets. Le maintien de cette individualité et le respect des autres est la base pour ne pas être émotionnellement dépendant de son partenaire. Être ensemble ne vous empêche pas de pouvoir vous asseoir dans un café et lire un livre sans votre partenaire. Ou d’assister à un événement sportif seul.

Chacun doit avoir son espace émotionnel dans la relation, son temps seul pour réfléchir, faire des choses et profiter de sa propre compagnie. Cela fournit une confiance qui renforce tous les types de liens. Sinon, la vie deviendra ennuyeuse car vous finirez par vous oublier.

4. Prendre ses propres décisions pour ne pas dépendre de son partenaire

Le plus gros problème d’une personne qui dépend émotionnellement de son partenaire est qu’elle ne prend pas ses propres décisions. De la préparation du déjeuner au travail à choisir, ce sont des choix qui ne sont faits qu’avec l’approbation de l’autre.

Il est important qu’il y ait un dialogue fluide, mais la décision sur des problèmes personnels doit être individuelle. Sinon, il est possible de tomber dans des frustrations ou des reproches à l’avenir. De même, l’autre membre du couple se lasse d’une personne qui lui donne toutes les responsabilités sur un plateau. Et ce n’est pas agréable de se sentir le seul adulte de la relation.

C’est pourquoi il est important d’avoir de l’initiative et de prendre des décisions. Pour ce faire, il convient de commencer petit à petit, d’abord par les plus simples, puis d’en augmenter la difficulté.

5. Détecter ses propres attitudes qui mènent à la dépendance affective

Les personnes qui ne veulent pas être dépendantes émotionnellement de leur partenaire peuvent l’éviter si elles identifient et travaillent avec certaines caractéristiques, telles que :

  • Faire face à l’impossibilité à soutenir les séparations sans être attaché à la personne
  • Ressentir le besoin de faire ou de tout planifier avec l’autre
  • Etre prêt à faire plaisir à l’autre en tout temps, même si vous vous sentez mal à l’aise
  • Porter passivement des mauvais traitements de peur de briser le couple
  • S’excuser de penser différemment ou de discuter d’un sujet
son partenaire
Avoir besoin d’une autre personne d’être heureux est une croyance irrationnelle qui empêche l’estime de soi et le développement de la confiance en soi.

L’estime de soi dans la dépendance émotionnelle

Etre émotionnellement dépendant de son partenaire entraîne comme conséquence directe la destruction de l’estime de soi. La pensée qui domine une personne qui dépend émotionnellement de son partenaire, c’est qu’elle n’obtiendra pas le bonheur si elle n’a pas cette personne à ses côtés. En bref, ces personnes sont victimes d’elles-mêmes.

Vous devez travailler mentalement pour être confiant. La plénitude du couple est atteinte lorsque les deux personnes ont une personnalité ferme et la liberté d’exprimer leurs pensées, même si elles sont différentes les unes des autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mon copain est macho
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Mon copain est macho

Apprenez à détecter un comportement macho avant qu'il ne soit trop tard pour le voir, et éloignez-vous de cette relation nocive.



  • Aiquipa Tello, Jesús Joel. “Dependencia emocional en mujeres víctimas de violencia de pareja.” Revista de Psicología (PUCP)33.2 (2015): 411-437.
  • Castelló, Jorge. “Análisis del concepto dependencia emocional.” I Congreso Virtual de Psiquiatría. Vol. 5. No. 8. 2000.
  • Hoyos, Mariantonia Lemos, Nora H. Londoño Arredondo, and Jhoana A. Zapata Echavarría. “Distorsiones cognitivas en personas con dependencia emocional.” Informes psicológicos9.9 (2007): 55-69.