Quels sont les signes qui caractérisent les enfants gâtés ?

Les enfants gâtés ne sont pas seulement un défi pour les adultes, mais ils grandissent aussi sans avoir acquis les compétences personnelles de base. Voici comment éviter que cela ne se produise.
Quels sont les signes qui caractérisent les enfants gâtés ?

Dernière mise à jour : 29 mars, 2021

Nous avons tous vu des enfants en bas âge hurler et donner des coups de pied au milieu d’un supermarché, frapper d’autres enfants ou manquer de respect à leurs parents. Il est généralement facile de repérer, de l’extérieur, les enfants gâtés, car leurs comportements sont ostensibles et perturbateurs.

Cependant, lorsque c’est notre enfant qui commet ces transgressions, il n’est pas si facile de l’accepter. Les enfants gâtés ne sont pas seulement un défi pour les parents et les enseignants ; en fait, ce sont eux qui souffrent le plus de ce type d’attitudes.

Ils finissent par subir le rejet des autres et s’engagent dans des conflits constants. En outre, ils atteignent l’âge adulte sans avoir acquis de nombreux outils personnels essentiels. C’est pourquoi il est important de détecter et de corriger ces comportements.

Les actions qui peuvent transformer votre enfant en enfant gâté

Les enfants gâtés ne sont pas nés comme ça. Leur comportement est le résultat d’un style parental inadéquat mis en œuvre à la maison. Nous vous montrons donc certaines des erreurs que vous avez peut-être commises si vous pensez que votre enfant est gâté.

Des limites inadéquates

Les enfants ont besoin de limites pour grandir en bonne santé émotionnelle et psychologique. Ainsi, des directives simples telles que “pas de sucreries avant le dîner” ou “les jouets doivent être ramassés après utilisation” permettent de les guider et de leur apporter une certaine sécurité.

Toutefois, ces limites doivent être claires, cohérentes et constantes. Si vous cédez pour empêcher votre enfant de pleurer ou pour éviter un conflit, vous saperez votre autorité et enverrez des signaux contradictoires.

Un enfant capricieux.
Fixer des limites claires et concises aux crises de colère peut faire la différence entre un comportement perturbateur ou non à moyen terme.

Surprotection

Certains parents, afin de faciliter la vie de leurs enfants, finissent par les priver de la possibilité d’apprendre à tolérer la frustration. Les enfants doivent acquérir des responsabilités en fonction de leur âge et assumer les conséquences de leurs actes.

Par conséquent, il est bien d’aider votre enfant, mais pas de tout faire à sa place. Cela lui donnera le sentiment qu’ils n’ont que des droits et non des responsabilités.

Autoritarisme

L’extrême opposé n’est pas non plus approprié. Nous ne pouvons pas établir de relations avec nos enfants en nous basant uniquement sur des ordres, des commandes, des cris et des menaces.

Les enfants ont besoin de se sentir aimés, respectés, écoutés et pris en compte. Sinon, le lien se détériore et la rébellion et les problèmes de comportement peuvent augmenter.

Mauvais exemple

Vous êtes-vous déjà arrêté pour réfléchir à la façon dont vous vous adressez à votre enfant ? Si vous avez tendance à élever la voix, à vous lancer dans des luttes de pouvoir et à dire “non” à tout, il n’est pas surprenant qu’il répète et imite ces comportements avec vous et avec d’autres personnes. N’oubliez pas que vous êtes son principal point de référence.

Signes qu’un enfant est gâté

Comme nous l’avons dit, il n’est pas facile d’admettre que votre enfant est gâté. Toutefois, si vous vous demandez si c’est le cas, vous pouvez rechercher les signes suivants.

1. Crises de colère fréquentes

Les crises de colère sont fréquentes entre 2 et 4 ans. Cependant, au-delà de cet âge, leur présence peut indiquer que l’enfant est gâté.

À cet âge, elles ne sont plus produits parce qu’ils manquent d’autres ressources pour exprimer leurs émotions, mais sont utilisées pour manipuler les adultes et atteindre leurs objectifs.

2. Des caprices excessifs

Les enfants gâtés ne valorisent pas ce qu’ils ont et ne sont jamais satisfaits. Si votre enfant se lasse rapidement de ses jouets et en demande de nouveaux, s’il demande à cuisiner son dîner préféré et préfère ensuite autre chose, soyez vigilant.

Lorsqu’un enfant veut tout, tout de suite et n’accepte pas de refus, il est important de vérifier ce qui se passe.

3. Manque d’éducation

Pour vivre en société, nous devons tous nous adresser les uns aux autres avec respect et considération. Cela implique de demander la permission, de dire merci ou “s’il vous plaît”, mais aussi d’éviter d’être impoli envers les autres.

Si un enfant s’adresse aux autres de manière irrespectueuse ou dédaigneuse, fait des commentaires blessants, frappe ou élève la voix, c’est un signal d’alarme.

4. Désobéissance

Il est normal que les enfants n’obéissent pas toujours du premier coup, qu’ils résistent à ce qu’ils ne veulent pas faire ou qu’ils essaient de s’y soustraire. Cependant, les enfants gâtés ignorent délibérément les ordres et les demandes de leurs parents et ne s’occupent pas de leurs responsabilités.

Une fille qui hurle dans un supermarché.
Les scènes de crises de colère et les actes de cris et de coups de pied dans les lieux publics mettent tout le monde mal à l’aise, tant les parents que les autres personnes présentes.

Comment corriger et traiter un enfant gâté ?

Heureusement, si nous identifions une attitude problématique chez les enfants, il est possible de la corriger. Pour ce faire, nous devrons analyser les domaines dans lesquels nous avons échoué et procéder à quelques ajustements dans notre style parental :

  • Fixez des règles claires et essayez de vous y tenir. Ne cédez pas à la fatigue ou à la pression.
  • Permettez à votre enfant de prendre ses responsabilités. Ne faites pas pour eux ce qu’ils peuvent faire pour eux-mêmes.
  • Troquez les ordres et les menaces contre le respect et le dialogue. Expliquez les raisons de vos demandes ou de vos refus à leurs souhaits. Le traditionnel “parce que je l’ai dit” ne suffit pas.
  • Commencez à être un modèle positif. Adressez-vous à votre enfant comme vous voudriez qu’il s’adresse aux autres, et essayez de ne pas vous mettre à son niveau lorsqu’il crie, pleure ou vous défie.
  • Renforcez les comportements appropriés. Commencez à valoriser leurs bonnes attitudes et passez plus de temps avec eux dans des activités mutuellement enrichissantes.

Les changements familiaux prennent du temps

Être parent est une tâche complexe et exigeante. Tous les parents font de nombreuses erreurs. Ne vous blâmez pas et ne vous culpabilisez pas ; au contraire, félicitez-vous d’avoir reconnu la situation et prenez des mesures pour la corriger.

Changer la dynamique familiale n’est pas facile, et votre enfant résistera probablement au début. Cependant, en agissant ainsi, vous vous assurez un meilleur développement psychologique et, par conséquent, une vie plus heureuse. Ne perdez pas de vue cet objectif précieux.

Cela pourrait vous intéresser ...
Troubles de l’alimentation chez les enfants autistes
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Troubles de l’alimentation chez les enfants autistes

L'alimentation chez les enfants autistes peut poser de nombreux problèmes, mais il existe des solutions pour mieux comprendre ces troubles !



  • Céspedes, A. (2007). Niños con pataleta, adolescentes desafiantes. Como manejar los trastornos de conducta en los hijos. Ed Vergara, Chile.
  • Aguayo Alcívar, A. A. (2013). Sobreprotección infantil en las relaciones interpersonales en los niños del primer año de educación básica (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil Facultad de Filosofía, Letras y Ciencias de la Educación).
  • Solórzano González, T. X., & Cobar Chávez, M. L. (2005). Padres autoritarios y su influencia en la conducta violenta en la niñez (Doctoral dissertation, Universidad de San Carlos de Guatemala).