Qu’est-ce que l’hypothyroïdie et comment la combattre avec des aliments qui accélèrent le métabolisme ?

22 juillet 2016
Pour stimuler la production d'hormones thyroïdiennes et éviter l'hypothyroïdie, il est fondamental d'inclure dans son régime des aliments riches en iode, qui renforcent l'organisme.

L’hypothyroïdie est un trouble qui se produit quand la glande thyroïde est fragilisée et diminue la sécrétion d’hormones. 

En conséquence, il se présente une série de symptômes car cette activité hormonale est celle qui se charge de réguler les réactions métaboliques, neuronales et cardiovasculaires de tout le corps.

Son développement est lié à une mauvaise alimentation, et à l’exposition aux toxines, au stress et aux autres habitudes peu saines qui affectent la santé en général.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie

Une personne qui développe cette maladie présente petit à petit plusieurs changements dans son corps à cause du déséquilibre hormonal. 

Les symptômes les plus communs sont les suivants :

  • Les changements brusques d’humeur
  • Le sensibilité au froid
  • La prise ou la perte de poids
  • La dépression et l’anxiété
  • Les règles irrégulières ou trop abondantes
  • Les difficultés pour évacuer les selles
  • La peau sèche
  • Les cheveux, la peau et les ongles cassants.
  • La chute excessive des cheveux

N’oubliez pas de lire : Comment perdre du poids si vous souffrez d’hypothyroïdie

Comment lutter contre l’hypothyroïdie en accélérant le métabolisme ?

L’une des clés pour surmonter les symptômes de l’hypothyroïdie est d’adopter des habitudes qui permettent d’accélérer le rythme du métabolisme

Cet ensemble de réactions chimiques est chargé de transformer l’énergie des aliments en combustible dont nous avons besoin pour vivre.

De plus, il a un lien avec la fonction digestive, le système cardiovasculaire et de nombreuses autres fonctions vitales du corps.

Pour accélérer le métabolisme, il faut augmenter sa consommation d’aliments sains et riches en substances qui stimulent sa fonction.

Il est également important de réaliser plus d’activité physique et de dormir de 7 à 8 heures par jour, sans interruption.

Les aliments qui accélèrent le métabolisme pour traiter l’hypothyroïdie

Après avoir reçu le diagnostic d’hypothyroïdie, il faut faire des changements dans son régime alimentaire, pour éviter la prise de poids excessive et d’autres conséquences de la diminution des hormones thyroïdiennes.

Les aliments et les nutriments que nous mentionnons dans cet article sont tous efficaces pour soutenir la fonction de la thyroïde face à cette affection.

Les aliments riches en iode

Aliments-riches-en-iode-500x334

L’iode est une substance essentielle pour la fonction thyroïdienne et beaucoup de cas d’hypothyroïdie sont dus à sa déficience.

Sa consommation contribue à contrôler l’anxiété et les gênes digestives comme les parasites, l’inflammation et l’indigestion.

On peut en obtenir dans les aliments suivants :

  • Les végétaux marins
  • Les myrtilles
  • Le yaourt nature
  • Les haricots blancs
  • Les fraises biologiques
  • Le sel de l’Himalaya
  • Les produits laitiers
  • Les pommes de terre
  • Les compléments alimentaires

L’huile de coco

Cet aliment a la capacité d’accélérer le métabolisme et de stimuler la production des hormones thyroïdiennes.

Ses propriétés antibiotiques et antifongiques luttent contre les champignons et les bactéries comme la H. pylori et la candida albicans.

Cependant, il est important d’apprendre à identifier laquelle est d’origine 100% biologique et non raffinée.

Comment la consommer ?

  • Commencez par prendre une petite cuillerée tous les jours et augmentez petit à petit jusqu’à trois cuillerées.

Les vitamines du groupe B

Vitamines-B

Toutes les vitamines du groupe B sont essentielles pour maintenir la thyroïde en bon état, mais chacune d’entre elles joue un rôle différent.

  • La thiamine (B1): En cas de thyroïde hyperactive.
  • La riboflavine (B2): Pour une bonne production d’hormones thyroïdiennes.
  • La niacine (B3): Nécessaire pour un fonctionnement efficace de toutes les cellules et glandes du corps.
  • La pyridoxine (B6): Sans cette vitamine, la glande thyroïde ne peut pas utiliser l’iode efficacement.
  • La cobalamine (B12): L’hypothyroïdie empêche l’absorption de cette vitamine. Le problème, c’est que sa déficience augmente le risque de maladies neurologiques.

La vitamine D

La déficience en vitamine D est liée à plusieurs pathologies auto-immunes, dont les maladies thyroïdiennes.

Consommez-en à travers des compléments ou en vous exposant au soleil quelques minutes tous les jours.

Le zinc

Aussi bien l’hypothyroïdie que l’hyperthyroïdie peuvent être dues à une déficience de zinc dans l’organisme.

Ce minéral participe à la réponse immunitaire du corps.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : 8 propriétés du céleri qui vous donneront envie d’en manger plus souvent

Le cuivre

Cuivre-1-500x332

Le cuivre aide à équilibrer la thyroïde et lutte contre les symptômes comme la diminution des globules rouges, la fragilisation de la peau et les problèmes avec les ongles et les cheveux.

Une bonne source de ce minéral est la chlorophylle, que l’on trouve dans les algues et les légumes vert.

Les huiles de poisson

Les huiles de poisson sont conseillées pour augmenter l’absorption des hormones thyroïdiennes.

Elles contiennent des acides gras oméga-3, qui diminuent aussi l’inflammation et améliorent la santé cardiovasculaire.

Les fibres

Fibres-500x334

Les aliments riches en fibres sont un grand complément pour éviter l’excès de poids et les hauts niveaux de sucre dans le sang.

Leur ingestion améliore la digestion, contrôle l’appétit et aide à réguler les fort niveaux de cholestérol.

Si vous avez peur de souffrir d’hypothyroïdie, le mieux est de consulter un médecin pour recevoir un bon diagnostic.

Les aliments pré-cités sont seulement des compléments du régime et leur consommation doit être supervisée par un expert.

A découvrir aussi