S’attacher à quelqu’un est beaucoup plus douloureux que de laisser partir

· 15 septembre 2017
Au lieu de s'attacher à quelqu'un, il faut apprendre à lâcher prise même pour être seul-e. Nous devons comprendre que nous n'avons besoin que de nous-mêmes pour être bien.

S’attacher à quelqu’un par peur de la solitude, de perdre ce pour lequel vous avez lutté si fort ou parce que vous êtes déterminé-e-s à continuer d’essayer, peut vous causer beaucoup plus de douleur que si vous laissez partir la personne avec qui vous êtes.

On vous a certainement appris à lutter pour garder vos relations, et votre esprit s’est forgé par des phrases telles que « vous ne donnez pas tout » ou « vous devez donner 200% de vous si vous voulez raviver l’étincelle ».

Lisez également : Apprendre à s’aimer pour aimer les autres

Mais à quoi bon supporter tant de souffrance ? De quoi avez-vous peur ? Le fait de vous imaginer loin de cette personne vous fait paniquer. Cependant, vous ne savez pas à quel point cela peut être extrêmement libérateur.

Résister aux changements provoque toujours de la douleur

s'attacher à la personne que l'on aime

Les changements impliquent de mettre un pied en dehors de notre zone de confort, pour modifier notre vie et quelle suive un nouveau cours. C’est très effrayant et, pour cette raison, nous croyons toujours qu’il est préférable de rester dans la même situation.

Cependant, s’attacher à quelqu’un par peur indique que nous restons avec cette personne pour ne pas faire face à nos peurs et non par amour.

Ce n’est pas juste, ni pour nous ni pour l’autre personne. Nous vivrons dans un mensonge, dans une relation hypocrite où, au lieu d’avancer, nous allons faire de grands pas en arrière.

L’anxiété, le stress, les récriminations et les conflits deviendront de plus en plus présents, ce qui est tout à fait normal ! Car nous ne sommes pas où nous voulons être, même si nous y croyons.

Découvrez aussi : Connaissez-vous les 5 risques de dépendance affective dans un couple ?

Très fréquemment, cette peur de l’incertitude du changement est le résultat de certaines croyances qui nous bloquent. Car quand une relation change, qu’est ce qui nous vient à l’esprit ?

Que l’étincelle a disparu, que nous devons nous battre pour récupérer l’amour d’avant qui maintenant est assez flou … Nous ne voulons pas être seul-e-s, c’est la vraie réalité.

Car les échecs d’amour ne sont pas bien vus.

L’éternel conte de fée résumé dans cette phrase « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »

S’attacher à quelqu’un indique que ces histoires racontées dans notre enfance nous ont laissé une empreinte profonde.

Nous continuons de rêver de cette fin heureuse, c’est pourquoi nous évitons de changer, de libérer et de modifier quoi que ce soit dans nos relations. Nous voulons que cela dure toute la vie …

Cependant, cela ne se produit que dans les relations de couples. Dans les relations amicales, par exemple, nous savons que les ami-e-s vont et viennent.

Même si cela nous fait mal, nous ne ressentons pas cet attachement que nous avons tissé avec notre partenaire.

Lisez aussi : 6 étapes pour transformer la douleur en apprentissage

« Tu es ma moitié », « sans toi je ne suis rien », « Je ne sais pas ce que je ferais si je ne t’avais pas rencontré-e », « tu me rends très heureux-se » …

Toutes ces phrases se réfèrent à la peur de laisser partir et au besoin de rester attaché-e-s à notre partenaire pour pouvoir vivre cette histoire irréelle de princes et de princesses.

Nous nous faisons mal, nous souffrons en nous attachant et en restant aux côtés de l’autre uniquement par peur.

Parfois, notre peur est si grande que nous pouvons vivre des relations pour ne pas nous sentir seul-e-s ni sentir que l’on a échoué dans notre tentative de trouver cette personne qui nous complète.

N’ayez pas peur de laisser partir mais apprenez à ne dépendre de personne

laisser partir femme seule avec oiseaux qui s'envolent

N’ayez pas peur de laisser partir, d’être avec vous-même. Avant de commencer cette relation, vous étiez seul-e et ce n’était pas la fin du monde, n’est-ce pas ?

Cependant, une fois que vous entrez dans ce monde d’émotions, de couple, de rêves, il semble qu’être seul-e ne soit plus une possibilité. Parce que le temps passe et, peut-être que vous ne retrouverez personne qui vous aime.

Toutes ces pensées sont le résultat de l’immense peur que nous avons des changements qui nous fait croire que « tout est fini ».

Même s’il est facile de dire que, si vous vous sentez mal, vous ne devez pas rester dans cette situation, bien que vous rêviez que tout aille bien, cela ne sera pas le cas et vous devez passer par cet apprentissage.

Vivre dans votre chair la souffrance de chaque déception, lutter à contre sens une fois de plus pour sauver des relations déjà brisées.

femme seule pleure relation brisée

Avant de partir, ne manquez pas : Parfois partir est la seule solution

Vous passerez par cette épreuve, cela vous fera mal, mais vous apprendrez que lâcher prise et laisser partir est la chose la plus libératrice qui existe, et que s’attacher à quelqu’un est le résultat d’une peur que vous pouvez vaincre.

À la fin, vous pourrez vous détacher et être heureux-se sans dépendre de rien ni de personne. Je vous souhaite une expérience réussie.

 

Images de Katharina Jung

Image principale de © wikiHow.com