Trois aliments fermentés indispensables au régime alimentaire

Les aliments fermentés devraient faire partie de notre régime alimentaire habituel, car leurs micro-organismes vivants nous aident à repeupler naturellement la flore bactérienne intestinale.

 

Les aliments fermentés proviennent de traditions très anciennes de nombreux pays dans lesquels ils se consomment comme accompagnements des plats difficiles à digérer, comme la viande rôtie.

Dans cet article, nous allons partager avec vous les trois aliments fermentés que vous pouvez élaborer chez vous et qui ne peuvent pas manquer à votre régime alimentaire. Il s’agit de l’ananas, du chou et du lait.

Que nous apportent les aliments fermentés ?

Les aliments fermentés sont vivants, c’est-à-dire qu’ils contiennent des micro-organismes qui favorisent et repeuplent la flore bactérienne intestinale.

Les bienfaits de ces aliments pour la santé sont les suivants :

  • Ils améliorent la digestion
  • Ils désenflent le ventre
  • Ils régulent le transit intestinal
  • Ils améliorent l’assimilation des nutriments des aliments et préviennent les déficits nutritionnels
  • Ils augmentent les défenses immunitaires, grâce au lien entre l’intestin et le système immunitaire

Il est important de consommer ces aliments fermentés régulièrement, car il y a des facteurs qui abîment la flore intestinale comme par exemple certains troubles digestifs, le stress ou les antibiotiques.

1. La boisson à la peau d’ananas

La boisson fermenté à la peau d’ananas a un gros avantage : on utilise une partie du fruit que l’on jette généralement et qui contient pourtant des enzymes puissantes et très bonnes pour la santé.

Ces enzymes activent le processus de fermentation de cette délicieuse et surprenante boisson qui a un goût semblable au cidre de pomme.

En plus de bénéficier à notre flore intestinale, cette boisson fermentée jouit des vertus de l’ananas.

C’est un aliment très digeste qui favorise l’élimination des liquides retenus dans les zones comme les jambes, le ventre ou le visage.

Ingrédients

  • La peau d’un gros ananas, bien lavé et biologique si possible
  • 3 tasses de sucre brun (360 g)
  • 1 litre d’eau

Préparation

  • Tout d’abord, coupez la peau de l’ananas en petits morceaux et introduisez-la dans un récipient en verre qui comporte un couvercle hermétique.
  • Ensuite, ajoutez le sucre et l’eau.
  • Fermez le récipient et laissez-le reposer à température ambiante pendant deux ou trois jours, jusqu’à ce que le sucre disparaisse.
  • Filtrez la boisson et conservez-la dans le réfrigérateur.
  • Vous pouvez la consommer à jeun pour profiter de ses propriétés médicinales ou à n’importe quelle heure de la journée.

Note: Comme tout le sucre se consume pendant la fermentation, vous pouvez la sucrer avec un peu de stévia ou de miel d’abeille.

2. La choucroute

La choucroute est du chou fermenté et du sel marin qui se consomme dans de nombreux pays européens, accompagnée de viande ou de poisson.

La choucroute peut aussi s’acheter toute préparée mais c’est un produit fait à base d’alcool qui n’est pas passé par un processus de fermentation, que l’on n’obtient qu’avec du sel.

C’est pour cela qu’il est préférable de la préparer chez soi.

Ingrédients

  • Un gros chou ou deux moyens, verts ou rouges
  • 3 cuillerées de sel marin (54 g)
  • Baies de genévrier (optionnel)

Préparation

  • Coupez finement le chou ou râpez-le et mettez-le dans un récipient en verre.
  • Au fur et à mesure que vous mettez le chou, que vous appuyez dessus pour le comprimer, ajoutez le sel bien réparti sur toutes les couches, ainsi que les baies de genévrier.
  • Ne remplissez pas le récipient jusqu’en haut. Il faut laisser un peu d’espace car pendant la fermentation, le chou se défera de son propre jus.
    Si son jus ne dépasse pas le chou dans les 24 heures, ajoutez de l’eau au sel.
  • Ne couvrez pas hermétiquement le récipient, mais couvrez avec un linge.
  • Si des substances s’accumulent sur la superficie du jus, enlevez-les.
  • En deux ou trois semaines, votre choucroute sera prête.

3. Le kéfir

Le kéfir est un champignon grâce auquel on peut faire fermenter n’importe quel lait d’origine animale, car il s’alimente de lactose, qui est le sucre présent dans le lait.

On peut l’acheter tout prêt ou le fabriquer chez soi de manière très simple, pour en avoir chaque jour.

  • Il suffit de faire fermenter des grains de kéfir dans du lait pendant un ou deux jours.
  • Le résultat est semblable au yaourt liquide avec une touche acide due à la fermentation.
  • Vous pouvez le sucrer avec un peu de miel d’abeille et l’accompagner avec des fruits frais ou secs.