10 caractéristiques des parents toxiques

6 juin 2017
Même si nous pensons que donner une liberté totale à nos enfants est positif pour eux, c'est pourtant une attitude de parents toxiques, qui peut les handicaper dans leur vie future.

Les parents toxiques ne sont pas conscients que leur comportement nuit à leurs enfants. Malgré leur volonté de bien faire, ces parents commettent de graves erreurs.

Il est bon de reconnaître que nous ne sommes pas parfaits et que parfois, ce que nous considérons comme bon est négatif, dans la pratique.

Lisez aussi : 7 comportements toxiques dont les parents ne sont pas conscients

C’est pour cela que dans cet article, nous allons aborder 10 caractéristiques des parents toxiques, afin de pouvoir les identifier et y remédier.

Il est important de garder l’esprit ouvert et si vous êtes parents, d’accepter que vous pouvez vous tromper.

1. En manipulant, j’obtiens ce que je veux

meres-toxiques-500x333

Être parent et manipulateur-trice ? Oui, il existe bien des parents qui utilisent leurs enfants pour obtenir ce qu’ils veulent. 

Même s’ils pensent que leur enfant ne s’en rend pas compte, cette attitude peut provoquer des blessures émotionnelles très profondes qui se répercuteront sur leur futur.

Le parent introduira un sentiment de culpabilité chez son enfant, uniquement pour satisfaire son objectif de soumission : l’avoir à sa merci, pour qu’il fasse ce qu’il veut et qu’il pense comme lui.

2. Parfois, les mots et la main partent

Nous ne nous référons pas à l’agression physique, mais surtout à l’agression verbale.

Ce sont des parents toxiques qui lancent des insultes et des mots méprisants, qui provoquent un grand manque d’estime d’eux-mêmes chez les enfants.

Peut-être que la fatigue, les responsabilités, les inquiétudes sont à l’origine de cette impatience des parents. Ils ne parviennent plus à répondre adéquatement aux problèmes de leurs enfants.

Ne passez pas à côté : 6 erreurs qui détruisent les relations familiales

“Tu es bête », « Tu es idiot-e », « Tu ne sais pas comment bien te comporter », « Tu ne sais pas parler »… Tout cela provoque des désastres chez les plus jeunes.

3. Il sait que je l’aime, à quoi bon lui démontrer ?

petite-fille-copy-500x330

Le manque d’affection est l’un des principaux problèmes qui peut, dans le futur, donner lieu à des carences affectives qui nous font souffrir de dépendance émotionnelle.

De plus, cela peut générer de la méfiance et de graves déséquilibres dans les relations interpersonnelles.

L’affection et la tendresse sont importantes. Nous ne devons pas supposer que notre enfant sait déjà que nous l’aimons, nous devons lui démontrer. Il n’y a qu’ainsi qu’il grandira sainement et heureux.

4. Je ne m’intéresse pas à ce qui l’inquiète

Vous souvenez-vous lorsque vos parents ne vous écoutaient pas ? Leur avez-vous déjà confié vos secrets ? Le manque de communication génère de la méfiance et un manque d’expression libre entre parents et enfants.

Les parents peu communicatifs formeront des enfants qui cachent leurs sentiments et leurs émotions, ce qui débouchera sur un manque de gestion d’eux-mêmes et un terrible épuisement dû au fait de ne pas pouvoir exprimer leurs ressentis.

De plus, écouter les enfants les feront se sentir aimés et écoutés. L’écoute active est très importante.

5. Ses ami-e-s ne me plaisent pas

amis-enfants

 

Vous ne pouvez pas contrôler les fréquentations de votre enfant, les groupes dans lesquels il se sent bien… Et ne pas accepter ses ami-e-s ne provoquera qu’une rébellion de sa part.

Vos enfants sont comme vous. Peut-être qu’ils font partie d’une bande, qu’ils ont des amis que vous n’aimez pas ou qui fument… Mais, il faut savoir que nous ne pouvons pas tout contrôler.

Dès lors que votre enfant est respectueux, est lui-même et se sent heureux… laissez-le fréquenter qui il souhaite. 

6. Tu dois étudier, tu dois devenir quelqu’un…

Parfois, nous avons certaines attentes vis à vis de nos enfants : nous voulons qu’il soit professeur, médecin, musicien…  Mais vous êtes-vous demandé ce qu’il voulait être ?

Souvent, ce n’est pas uniquement vouloir, mais aussi pouvoir. Si votre enfant n’aime pas les mathématiques ou les sciences, comment pourrait-il devenir médecin ?

Découvrez : Clés pour dépasser le « Syndrome de Wendy » ou le besoin de satisfaire l’autre

Cela provoquera non seulement des frustrations, des épuisements et par voie de conséquence, la désapprobation de sa propre famille. Laissez-le être qui il veut.

7. Tu ne peux pas faire cela, mais moi si

haine-adolescents-parents-wp-500x347

L’un des principaux problèmes des parents toxiques, c’est lorsqu’ils essaient d’apprendre à leurs enfants de bons comportements alors qu’eux-mêmes ne les adoptent pas.

Pensez par exemple au fait de dire des gros mots ou à avoir une attitude agressive envers les autres. Nous disons à l’enfant de ne pas le faire mais nous le faisons. Comment peut-il comprendre ?

L’incohérence n’est jamais une bonne base pour l’éducation. 

8. Tu aurais dû avoir 20/20

Il y a des parents toxiques qui sont très exigeants avec leurs enfants. Vous souvenez-vous de ce-tte camarade de classe qui pleurait car iel n’avait pas eu la meilleure note ? Et vous, si heureux-se car vous aviez eu la moyenne…

Les progéniteurs doivent contrôler leur niveau d’exigence. Bien sûr il est préférable d’avoir 20/20. Mais il ne faut pas obliger son enfant à n’avoir que des 20/20.

Il y a beaucoup de facteurs qui influent sur les notes : la matière ne lui plaît pas, il a eu une mauvaise journée… S’il a 10/20, ce n’est pas grave, il n’est pas recalé.

C’est un apprentissage, pas une compétition.

9. Ne t’inquiète pas, je te protégerai

depression-enfants-1-500x288

La surprotection est l’un des pires comportements qu’un parent peut avoir avec son enfant. À cause de cela, les enfants ne savent pas prendre de décisions, ni affronter leurs problèmes.

La grande difficulté surgit lorsque, soudain, ils ne dépendent plus des parents. C’est alors qu’ils se sentent perdus car ils ne savent pas faire face aux circonstances.

Ce n’est jamais bon de protéger votre enfant dans une bulle où personne ne lui fera de mal. La vie, au final, construit une personne grâce aux échecs et aux erreurs.

10. Mange et bois ce que tu veux

Apprendre de mauvaises habitudes à votre enfant n’est pas sain. Le laisser boire de l’alcool tôt, le laisser fumer ou avoir d’autres pratiques malsaines lui nuiront forcément.

Cela lui donnera une vision du monde sans normes ni restrictions. De fait, il pourrait avoir des problèmes de santé très jeune, comme le surpoids.

Avant de partir, lisez : 3 clés merveilleuses pour éduquer vos enfants dans l’intelligence émotionnelle

Les parents toxiques sont très négatifs pour leurs enfants, mais surtout pour eux-mêmes. Ils doivent donc apprendre à ouvrir les yeux et à ne pas rejeter le risque de commettre de grandes erreurs.

Les enfants ne sont pas responsables des conséquences de leurs mauvaises actions.

A découvrir aussi