10 signes d’intolérance au gluten

· 22 juin 2016
Beaucoup de nos maux pourraient en fait être liés à une intolérance au gluten. Il faut l'écarter de notre alimentation pour voir si les symptômes s'atténuent.

Au cours des dernières années, de nombreux produits que nous achetons portent une étiquette avec la mention « Sans gluten », « Ne contient pas de gluten » ou « Pas de gluten ».

Cependant, nombre de personnes consomment ces produits sans savoir pourquoi il est si important de les préférer à des produits contenant du gluten.

Pour commencer, il est important de préciser que le gluten est une protéine présente dans des aliments tels que le blé, le seigle et l’orge.

Pour certaines personnes, son ingestion ne présente aucun type d’effets négatifs, alors que pour d’autres, cela déclenche une série de symptômes qui détériorent la santé.

Actuellement, on compte 55 maladies liées à cette protéine, et on estime que 99% des intolérants n’ont pas été officiellement diagnostiqués.

L’absence de symptômes convaincants et la méconnaissance de l’existence de cette intolérance sont les facteurs qui rendent difficile sa détection.

C’est pour cette raison que nous avons décidé aujourd’hui de consacrer un article aux signes qui pourraient indiquer que vous devez supprimer le gluten de votre alimentation. Découvrez-les !

1. Problèmes gastro-intestinaux

Gaz-intestinaux

Un des symptômes les plus communs de l’intolérance au gluten sont les troubles digestifs et intestinaux.

Après avoir ingéré des aliments qui contiennent du gluten, il est commun que la personne ressente des gênes telles que :

  • Distension abdominale
  • Diarrhée ou constipation
  • Gaz
  • Douleur abdominale
  • Dyschésie
  • Syndrome de l’intestin irritable

Pour soulager ces symptômes, il suffit généralement d’éliminer tous les aliments qui contiennent cette protéine.

2. Fatigue

Après avoir consommé du blé ou tout autre graine qui contient du gluten, certaines personnes se sentent fatiguées et ont du mal à se concentrer.

La sensation constante de fatigue et de faiblesse pourrait indiquer la nécessité de changer d’alimentation.

3. Maux de tête

femme-mal-tête-500x334

La consommation de cette protéine génère un déséquilibre au niveau des processus inflammatoires du corps, ce qui affecte la fonction du système nerveux.

En conséquence, cela produit une série de réactions parmi lesquelles on remarque surtout les maux de têtes constants et la migraine.

4. Déséquilibres hormonaux

Le syndrome prémenstruel, le syndrome des ovaires polykystiques et l’infertilité pourraient être liés à l’intolérance à ces aliments. 

Certains gynécologues et professionnels de la santé recommandent à leurs patients présentant ce problème de remplacer les aliments contenant du gluten.

5. Problèmes d’articulationsEntretiens-la-santé-de-tes-os-et-articulations-500x334

Comme nous l’avons déjà mentionné, le gluten fait que le corps augmente son niveau d’inflammation, ce qui entraine des mauvaises réactions.

Une des réaction les plus inquiétantes concerne les articulations, car souvent le gonflement augmente, ce qui génère une douleur. Les parties du corps les plus touchées sont les mains et les genoux.

6. La kératose pilaire

La kératose pilaire ou kératose folliculaire est un trouble cutané qui se caractérise par l’apparition de protubérances, avec une légère couleur rouge.

Ceci est lié à la faible absorption de vitamine A et d’acides gras essentiels, conséquence des dommages intestinaux dus à l’exposition prolongée au gluten.

7. Fibromyalgie

Fibromyalgie

La fibromyalgie se caractérise par  la douleur chronique et la rigidité des muscles et des articulations.

À la différence des autres affections, elle cause constamment des épisodes de douleur, dont l’origine n’est pas définie.

Si de nombreux facteurs sont en jeu, on pense que l’élimination du gluten de l’alimentation peut aider à contrôler les symptômes.

8. Symptômes neurologiques

L’inflammation provoquée par le gluten sur le système nerveux, ainsi que affaiblissement du système immunitaire, ont pour conséquence l’apparition de symptômes neurologiques tels que des vertiges ou des sensations de fourmillement.

9. Maladies auto-immunes

Les personnes qui sont constamment exposées au gluten ont plus de risques de développer une maladie auto-immune que les personnes qui n’en ingèrent pas.

Cette protéine augmente l’inflammation et produit des troubles graves comme :

  • La psoriasis
  • La colite ulcéreuse
  • La sclérodermie
  • Le lupus
  • L’arthrite rhumatoïde
  • La sclérose
  • La thyroïdite de Hashimoto

10. Problèmes de conduite

Les problèmes psychologiques les plus communs s’améliorent quand on élimine la totalité du gluten de l’alimentation.

Il s’agit de :

  • L’anxiété
  • La dépression
  • Le TDAH
  • Le stress
  • L’irritabilité

Les symptômes de l’intolérance au gluten varient d’une personne à une autre, ce qui amène souvent à confondre ce trouble avec d’autres.

Les patients ayant la maladie de cœliaque peuvent attendre entre 6 à 10 ans avant de recevoir un bon diagnostic.

Dans le cas où plusieurs des symptômes cités précédemment seraient identifiés, il est préférable d’aller consulter un médecin et d’éviter de consommer des aliments qui contiennent du gluten.